Vidéo : La démarche d’AMELY en médiation scolaire


« Bientôt la rentrée scolaire !! c’est le moment d’oser la médiation en milieu scolaire; les intervenants en milieu scolaire d’AMELY vous expliquent comment ils travaillent…
contact : actions.scolaires@amely.org

Vidéo à consulter sur https://lnkd.in/ejnmz5eZ

Article : « L’ambiguïté de la médiation. Le cas de la médiation scolaire » Baptiste Dethier, Christophe Dubois, université de Liège, 2017


« Parmi les études de sciences sociales ayant pris pour objet les pratiques de
médiation dans différents champs, citons notamment les contributions récentes
d’Élisabeth Volckrick (2015) sur l’enlèvement parental international d’enfants (voir
également sa contribution au présent colloque), de Fabrizio Cantelli (2015) sur la
médiation en milieu hospitalier et de Christophe Dubois (2008 et 2012) sur la justice
réparatrice en milieu carcéral. Ces auteurs ont en commun d’étudier des pratiques et
des dispositifs s’étant développés comme alternatives ou compléments aux modalités
juridiques traditionnelles de prise en charge des droits de l’enfant, des droits du patient
et du droit pénal notamment.
L’entrée empirique que nous proposons pour cette contribution est celle de la
politique de médiation scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), dont le
Service de Médiation Scolaire (SMS) est le dispositif central. Composé de 86 médiateurs
scolaires, les missions de ce service consistent à prévenir la violence et le décrochage
scolaire et à rétablir un climat de confiance entre les acteurs scolaires au sein des
établissements. Cet objet va nous permettre d’analyser l’ambiguïté des discours
politiques, le travail d’interprétation des médiateurs et la polyphonie qui en résulte,
ainsi que les liens entre la médiation scolaire et le droit. L’ambiguïté caractérise en effet
la politique de médiation scolaire dès son origine, les objectifs de celle-ci étant non
seulement peu définis et consistant tout à la fois à introduire la médiation dans les
écoles, prévenir les situation de violence, lutter contre le décrochage ou encore
favoriser un climat de confiance.  » (Extrait de la Version pré-définitive du chapitre Dethier, B., & Dubois, C. (2017). L’ambiguïté de la médiation. Le cas
de la médiation scolaire. La médiation: littéralement et dans tous les sens, Bruxelles, EME Editions)

Texte à consulter sur https://orbi.ulg.ac.be/bitstream/2268/210324/1/DethierDubois%202017%20La%20m%C3%A9diation%20lit%C3%A9ralement%20et%20dans%20tous%20les%20sens.pdf

ou sur https://www.observatoiredesmediations.org/Documentation/Bibliographie?ID=54

Liban : A Beyrouth, un centre pour apprendre à gérer les conflits du quotidien à l’école


Johanna Hawari Bourjeily, la directrice du centre professionnel de médiation de l’université Saint-Joseph, à Beyrouth.

« Johanna Hawari Bourjeily est la directrice du centre professionnel de médiation de l’université Saint-Joseph à Beyrouth. Elle répond aux questions de Marie, Gina, Margot et Auriane du lycée Simone Signoret de Vaux-le-Pénil, en Ile-de-France. (Extrait du site  globereporters.couleurmonde.com)

Document audio à consulter sur : http://globereporters.couleurmonde.com/campagnes-2015-2016/liban/espace-globe-reporters/vie-quotidienne/article/a-beyrouth-un-centre-pour-apprendre-a-gerer-les-conflits-du-quotidien

Québec : la médiation scolaire est bien implantée dans les écoles primaires de Bellechasse


« À la fin de la dernière année scolaire, des discussions ont été menées avec six écoles du territoire afin de mieux cerner leurs besoins et travailler à la mise en place du programme de médiation qui fait déjà ses preuves à Saint-Anselme et Saint-Damien depuis huit et cinq ans respectivement. Les écoles qui ont accepté de joindre la démarche sont celles de Beaumont, Saint-Lazare, Armagh, Saint-Gervais, Saint-Léon et Sainte-Claire.

M. Bourget précise que 1 258 jeunes ont été rejoints au cours de ces trois années et que du nombre, 207 ont reçu la formation leur permettant de devenir élèves médiateurs. Ces derniers sont en poste depuis l’automne et tout au long de l’année scolaire, des démarches seront effectuées afin d’assurer un suivi auprès de ces jeunes participants.

Directeur des écoles de Saint-Lazare et Armagh, Bruno Roy mentionne que cette approche est primordiale, car elle favorise le dialogue entre les personnes en conflit et vise à maintenir les relations harmonieuses entre les élèves. » (Extrait de lavoixdusud.com du 11/2/2016)

Pour en savoir plus : http://www.lavoixdusud.com/Actualites/Societe/2016-02-11/article-4433539/Bellechasse-%3A-la-mediation-en-milieu-scolaire-bien-implantee/1

Guyane : Un médiateur nommé au collège de Sinnmary pour régler les conflits entre un enseignants et des élèves


France-Antilles.fr
« Le médiateur du rectorat, Raphaël Robinson, est chargé de se pencher pendant quatre semaines de cours sur la situation au collège de Sinnamary. C’est l’une des décisions annoncées hier par le recteur aux parents d’élèves de la FCPE, venus lui présenter les problèmes de l’établissement. Les parents ont décidé hier soir de lever le blocage.
« La réunion s’est très bien passée, relate Christian Porthos, président départemental de la FCPE. Nous avons remis au recteur un rapport complet des griefs, les témoignages des parents et d’élèves sur la souffrance qui existe dans ce collège. »
Parents et enfants font état d’insultes, notamment de la part d’un enseignant : « Il insulte les enfants en leur disant qu’ils sont nuls, qu’ils n’y arriveront jamais, qu’ils iront à l’abattis planter des bananes, poursuit Christian Porthos. S’agissant de sa pédagogie, nous ne sommes pas habilités (à la juger), mais il y a une souffrance des enfants. » Ce professeur sera convoqué à la direction des ressources humaines (DRH) du rectorat, a fait savoir le recteur aux parents. » (Extrait de franceguyane.fr du 27/01/2016)

Ecole et collège de Saint Etienne du Rouvray (1995) : une des premières expériences de médiation scolaire en France


 

Irenees

« A Saint Etienne du Rouvray (Seine Maritime), adultes et élèves ont mis en place une pratique de la médiation et de la gestion des conflits. La médiation n’est certes pas le remède-miracle, mais l’éducation à la gestion des conflits constitue l’une des tâches prioritaires de l’école. N’est-ce pas le lieu d’éducation à la citoyenneté ? » (Extrait du site irenees.net)

Pour en savoir plus : http://www.irenees.net/bdf_fiche-dph-2871_en.html

Vidéo (2011) : La médiation scolaire par les élèves au collège de Beaumont-le-Roger (27)


« La médiation des conflits par les élèves est une réponse efficace aux petites violences quotidiennes et aux incivilités. Elle fait intervenir des élèves extérieurs aux litiges, formés pour trouver une solution. Au collège Croix Maître Renault de Beaumont-le-Roger dans l’Eure (27), la médiation par les élèves, les pairs, fonctionne depuis plusieurs années. Durée : 00:05:13    Date : 01/05/11 » (Extrait du site eduscol.education.fr)

Vidéo à consulter sur : https://www.youtube.com/watch?v=g3bTNhU1m2A

 

Médiation scolaire : les collégiens jouent les médiateurs à Montauban (82)


Les médiateurs et les enseignants du collège Manuel-Azana.

« Deux filles qui se disputent un amoureux, des insultes qui fusent après un malheureux coup d’épaule dans la cour de récréation, une bousculade dans un couloir entre garçons à fleur de peau… Autant de conflits, à priori mineurs, qui peuvent rapidement dégénérer et dégrader l’ambiance dans un établissement. Pour l’éviter, le collège Manuel-Azaña parie depuis 2014 sur la médiation exercée non pas par des adultes, mais par les élèves eux-mêmes.

Les médiateurs interviennent à la demande des élèves en conflit, en salle de médiation et suivant des règles bien définies. Ils permettent de mettre des mots sur le conflit, de dialoguer, d’exprimer les besoins et de se mettre d’accord sur une solution «gagnant-gagnant».

Dernièrement, les vingt-cinq médiateurs et futurs médiateurs, ainsi que les six enseignants et AED du groupe de pilotage, ont participé à une journée de formation animée par Stéphanie Louchard, assistante de prévention et de sécurité et formatrice, et Béatrice Durillon, conseillère principale d’éducation, responsable du projet. » (Extrait de ladepeche.fr du 19/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/19/2258414-azana-les-collegiens-jouent-les-mediateurs.html

Médiation scolaire : de nouveaux médiateurs élèves à l’établissement scolaire Barral de Castres (81)


Les médiateurs désignés pour cette année./photo DR.

« La cérémonie d’investiture de la promotion 2016 des nouveaux médiateurs scolaires de l’établissement Barral s’est tenue en présence de la direction, de Jacques Chanabé – responsable de la formation – et des médiateurs déjà en exercice. Ont été remis l’attestation et le bracelet qui viennent officialiser la prise de fonction du cru 2016 parmis les élèves de seconde et sixième formés. (…) «Le projet existe à présent depuis 3 ans à Barral et l’évaluation faite auprès des différents acteurs permet de démontrer aujourd’hui un impact très positif du travail des médiateurs sur l’amélioration du climat scolaire» indique la direction de l’établissement. «Nous constatons une diminution notable du sentiment de harcèlement dans l’établissement avec un impact particulièrement important sur les élèves les plus vulnérables. » (Extrait de ladepeche.fr du 17/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.ladepeche.fr/article/2016/01/17/2257315-barral-des-mediateurs-pour-mieux-vivre-ensemble.html

Médiation scolaire : 22 élèves médiateurs au collège de Gourette (64)


gourette médiateurs 2016.jpg

« Depuis l’an dernier, le collège Simin Palay s’est inscrit au dispositif de la « médiation par les pairs ». La formation est organisée par l’Aroeven, association d’éducation populaire, et concerne une équipe d’adultes (CPE, infirmière, assistante sociale, enseignants) et un groupe de 22 élèves volontaires. Ces 12 garçons et 10 filles représentent tous les niveaux puisqu’ils sont en 6ème (1), en 5ème (15), en 4ème (4) et en 3ème (2). L’objectif de cette médiation par les pairs est de permettre à 2 élèves, qui ont eu un petit conflit ou différend, d’échanger sur la nature et le déroulement du conflit, en étant encadrés par une équipe de 4 médiateurs élèves et ceci sans l’intervention d’un adulte. La réconciliation n’est pas forcément recherchée, le but essentiel étant de pouvoir donner son ressenti et d’écouter l’autre. Si cela s’avère nécessaire, une punition peut toutefois être posée, après la médiation, par un adulte. Les médiateurs ont déjà mené 3 médiations qui se sont avérées positives pour les élèves qui ont bénéficié de ce dispositif novateur. » (Extrait de lescar.blogs)

Pour en savoir plus : http://lescar.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/