FORMATION : MEDIATION FAMILIALE ET VIOLENCES CONJUGALES 19 et 20 Mars 2020 à Nantes


Capture.PNG124.PNG
Face aux diverses préconisations et injonctions concernant les situations de violence conjugale et confrontés à la pratique du terrain, les médiateurs familiaux manquent souvent de repères.
Cette formation, qui s’adresse aux médiateurs familiaux, a pour objectif d’apporter des outils de repérage, de compréhension et d’évaluation face aux problématiques de violence qui se présentent en médiation familiale, afin :
  • d’être en capacité de déterminer la pertinence d’une médiation familiale dans ces situations
  • d’envisager les conditions de la mise en œuvre et la pratique de la médiation familiale dans ce contexte.
  • de savoir réorienter éventuellement
  • d’interroger ses réactions, en tant que professionnel, face à la violence

(Extrait de apmf.fr)

En savoir plus sur https://www.apmf.fr/wp-content/uploads/2019/12/Fiche-Technique-médiation-fam

Nantes : Un médiateur de quartier à nouveau arrêté pour une série de rodéos


Des jeunes faisant du rodéo urbain à scooter (illustration)

« Le jeune homme s’est signalé par au moins six rodéos quartier Bellevue à Nantes depuis mai

Un curieux exemple pour la jeunesse. Un Nantais de 21 ans, médiateur de quartier dans une association, a été interpellé et présenté au tribunal correctionnel mardi, soupçonné d’avoir commis six rodéos urbains quartier Bellevue à Nantes, rapporte la police. Les faits se sont d’abord déroulés place Mendès-France avec un quad ou un scooter au mois de mai : cinq rodéos de suite, captés par des caméras de vidéosurveillance, entre le 13 et 29 mai.

Outre les délits de rodéo urbain et de défaut d’assurance, au moins quinze contraventions pour diverses infractions au code de la route (non port de gants, de casque, circulation sur le trottoir…) étaient aussi relevées.

Il remet ça dès sa sortie de prison

Interpellé puis écroué durant l’été, cet individu déjà condamné par le passé se signala par un nouveau rodéo dès sa sortie de prison, le 29 août, toujours place Mendès-France, alors même qu’il était placé sous contrôle judiciaire, indique la police. Il était filmé, à visage découvert, par les caméras de vidéo-surveillance. Il portait, de plus, une matraque télescopique.

Placé en garde à vue, le jeune homme récidiviste devait être jugé mardi en comparution immédiate. Son procès a été repoussé afin qu’il puisse préparer sa défense. » (Extrait de msn.com/fr- du 11/09/2019)

En savoir plus sur https://www.msn.com/fr-fr/actualite/faits-divers/nantes-un-m%c3%a9diateur-de-quartier-%c3%a0-nouveau-arr%c3%aat%c3%a9-pour-une-s%c3%a9rie-de-rod%c3%a9os/ar-AAH8F3c

« À Nantes, la médiation pour prévenir les expulsions locatives » par Florence Pagneux (la-croix.com)


La Croix logo

« Il suffit parfois d’un incident pour qu’une mécanique délétère s’enclenche. Il y a neuf mois, Marie, mère de trois enfants, a changé de situation administrative. Faute d’avoir réactualisé ses papiers à temps, la Caisse d’allocations familiales a cessé de lui verser ses allocations logement.

Avec un loyer devenu équivalent à son RSA (revenu de solidarité active), elle a cumulé 4 000 € de retard de paiement. C’est alors qu’elle a été sollicitée par MédiaLoc, un dispositif de médiation entre locataires et bailleurs sociaux lancé par l’association Les Forges, à Nantes (Loire-Atlantique).

« Nous intervenons lorsqu’un bailleur n’arrive plus à entrer en contact avec ses locataires pour des impayés ou des troubles du voisinage, malgré des courriers, des appels ou des visites au domicile », explique Grégory Ouvrard, médiateur aux Forges et responsable de MédiaLoc. Lancé en 2015, le dispositif est financé par les bailleurs sociaux et bénéficie, depuis l’an dernier, du soutien de la fondation Abbé Pierre. « Notre position de tiers permet de renouer le fil du dialogue et bien souvent de régler la situation à l’amiable. »

« Sans costume, ni dossier »

L’an dernier, l’association a contacté 88 locataires en situation d’impayés et réalisé 40 accompagnements au long cours, permettant, dans la majeure partie des cas, d’éviter l’expulsion. Pour aller vers ces locataires (qui peuvent eux aussi solliciter MédiaLoc), « nous passons en dehors des heures de bureau, sans costume ni dossier à la main », précise Grégory Ouvrard.

Passée cette visite « brise-glace », souvent ponctuée de larmes, le médiateur dresse avec la personne un historique de sa situation, lui rappelle où en est la procédure d’expulsion et quelles solutions sont encore envisageables.

« Des locataires qui cumulent de plus en plus de difficultés économiques et sociales »

« Ils sont vraiment à l’écoute, confie Marie. Et comme ils viennent chez nous, on se sent mieux que dans le bureau impersonnel d’une assistante sociale… » Depuis un mois, ses papiers sont à jour, elle reçoit de nouveau l’aide au logement et peut enfin payer son loyer.

Elle a aussi monté un dossier de surendettement, qui devrait l’aider à prendre un nouveau départ. « Bien souvent, les impayés de loyer ne sont que la partie émergée de l’iceberg », constate Grégory Ouvrard. Ces difficultés peuvent cacher des problèmes d’endettement, de non-recours aux droits, de santé ou d’addictions. « Nous avons des locataires qui cumulent de plus en plus de difficultés économiques et sociales, constate Jessica Hamlat, responsable de la prévention sociale et du contentieux chez Atlantique Habitations. Medialoc est précieux pour les raccrocher. »

Isolement social

Pour autant, il n’existe pas de « profil-type » du locataire menacé d’expulsion. L’association vient par exemple d’accompagner un chef d’entreprise qui, après une faillite, a sombré dans la dépression et s’est séparé de sa femme. Dépendant à l’alcool, il n’osait plus recevoir ses filles dans son logement social où il accumulait les impayés. « Une vraie descente aux enfers, commente Grégory Ouvrard. Depuis, il remonte la pente et travaille dans un chantier d’insertion. »

Leur trait commun reste cependant l’isolement social. « Certains s’enferment dans le déni, n’ouvrent plus leur courrier et n’osent se confier à personne. » Depuis 2018, l’association propose aussi une « veille sociale renforcée » aux locataires fragilisés, pour s’assurer que leur situation se maintient dans le temps. En Loire-Atlantique, 115 expulsions locatives par la force ont eu lieu en 2018, contre 206 en 2016 et 168 en 2017. » (Extrait de la-croix.com du 31/03/2019)

En savoir plus sur https://www.la-croix.com/France/Exclusion/A-Nantes-mediation-prevenir-expulsions-locatives-2019-03-31-1201012483

Emploi : Médiateur H/F à Nantes (44)


 Capture.PNG321.PNG

Poste

Sous l’autorité du Responsable d’agence, il intervient dans la régulation de la vie collective des immeubles. Il est le référent des locataires pour les problématiques de vie collective.

Activités principales :
– Médiation : Analyse les situations : enquêtes de voisinage, recueil d’information auprès des équipes de proximité.

– Intervient auprès des locataires posant des problèmes de vie collective (hygiène, troubles du comportement, départs furtifs, rassemblements, dégradations) en vue de procéder à un rappel des règles de vie collective ; fait le lien le cas échéant avec le chargé de contentieux et/ou le conseiller social sur la situation.

– Propose et met en oeuvre des actions de médiation, suit les résultats des actions engagées.

– Assure le suivi administratif des dossiers : constitue les dossiers, rédige les différents rapports d’enquête, réalise des notes d’alerte.

– Suivi et veille collective : Assure une veille sur la vie collective sur certains sites, réalise des notes sur le climat résidentiel.
– Participe à différents groupes de travail internes et partenariaux autour de problématiques de vie collective.
– Participe aux équipes projet sur le volet vie collective : contribue à l’analyse des situations et à la définition des priorités d’intervention, met en oeuvre les actions de son ressort.
– Assure le suivi des problématiques de stationnement.
– Appui, soutien et conseil interne : Apporte appui et soutien aux équipes d’agence dans le cadre de difficultés relationnelles avec certains locataires.

– Partenariat : Participe, active, et développe le partenariat avec la Police Nationale, la Santé Publique, le Service Hygiène, les médiateurs, l’équipe de quartier, la mission Tranquillité et la Ville de Nantes et tout autre partenaire pouvant contribuer au traitement des problèmes de vie collective sur le périmètre dont il a la responsabilité.

Il pourra être amené à réaliser toutes les missions demandées par sa hiérarchie entrant dans le champ des compétences du métier.

Profil recherché

Compétences :
Autonomie : Capacité d’organisation ; sens de l’initiative ; réactivité ; capacité à gérer les priorités

Responsabilité : Capacité à contrôler les résultats de son activité ; capacité à prendre les dispositions correctives nécessaires pour atteindre les objectifs fixés ; capacité à assurer la fiabilité des situations traitées ; respect de la déontologie

Dimension relationnelle : Capacité d’écoute ; sens du travail en équipe ; capacité et aptitude à la négociation ; capacité à gérer les situations conflictuelles ; sens de la pédagogie ; sens de la médiation ; empathie ; diplomatie

Technicité / Management : Rigueur et méthode ; capacité à argumenter ; capacité d’analyse et de synthèse ; capacité rédactionnelle ; capacité à conduire des entretiens ; capacité à mettre en oeuvre les connaissances juridiques liées à l’activité ; maîtrise des procédures internes Gestion Locative et sociale ; maîtrise des logiciels bureautiques et de gestion

Connaissances requises : Connaissance de l’environnement professionnel ; connaissance des règles connaissance du cadre juridique d’intervention d’un bailleur social (droit au bail, règlement intérieur) ; connaissance des institutions et du tissu partenarial sur le territoire ; connaissance des logiciels bureautiques et de gestion

Informations complémentaires

Salaire : 1850€ brut pour 35 heures / semaine

Publiée le 21/08/2018
Réf : OJ/MM/44N/2194623 (Extrait de .ouestjob.com )

En savoir plus sur https://www.ouestjob.com/emplois/mediateur-mediatrice-h-f-2317567.html

Médiation scolaire : des élèves médiateurs au collège Debussy d’Angers


 

Capture.PNG89.PNG

« Le collège Debussy est un établissement d’une grande mixité géographique et sociale11 situé à Angers Nord. Il compte environ 400 élèves de la sixième à la troisième avec des sections ULIS et des classes de SEGPA. Les équipes éducatives ont la volonté d’améliorer le climat scolaire en mettant en place la médiation par les pairs. Comment et pourquoi mettre en place ce dispositif qui permet aux élèves de devenir des acteurs à part entière dans la prévention et la gestion des conflits ?

 

Dans les établissements où les incivilités et les violences sont nombreuses et en augmentation, le recours à la médiation par les pairs est devenu fréquent. C’est le cas au collège Debussy où la direction estime que le climat scolaire est fragile voire dégradé. En effet, il y a beaucoup de petits conflits et disputes entre élèves car il y a des soucis d’incompréhension, de langage, de culture. Ces micro-violences2 (vol de petit matériel, bousculade, insulte…) dégénèrent souvent en disputes et bagarres plus conséquentes, ce qui détériore très nettement le climat scolaire au quotidien et engendre très souvent des problèmes plus graves. La médiation par les pairs trouve ainsi sa place dès qu’une situation conflictuelle de ce type naît entre deux élèves. Elle est menée par des collégiens comme Anna et Romain, formés à la médiation par l’AOREVEN (Association régionale des œuvres éducatives et des vacances de l’Éducation nationale) qui vont chercher à trouver une solution « gagnant-gagnant », c’est-à-dire favorable aux participants. L’écoute, la parole et le dialogue sont les maîtres mots pour la résolution du conflit. Elle apparaît comme une alternative pour éviter des mesures disciplinaires plus lourdes. Elle constitue donc un véritable outil de prévention contribuant à l’apaisement du climat scolaire. Aussi, elle permet de développer la culture de la médiation sociale. Le collège devient alors un espace privilégié de l’apprentissage du « vivre ensemble » et, donc, un lieu de socialisation où l’on tente de faire comprendre aux élèves qu’en cas de conflit, on doit réagir autrement que par la violence physique et verbale. » (Extrait de pedagogie.ac-nantes.fr 24/11/2017 )

 

En savoir plus sur http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/innovation-pedagogique/echanger/des-eleves-mediateurs-1078994.kjsp?RH=PEDA

Colloque : L’entreprise et Les modes alternatifs de règlement des différends à Nantes le 2 février 2017


« En partenariat avec l’association Atlantique Médiation, l’Association de droit collaboratif de Nantes, la Fédération des Centres de Médiation du Grand Ouest

Le Barreau de Nantes, l’Association Française des Juristes d’Entreprise (AFJE) et les Avocats Conseils d’Entreprise (ACE) vous invitent à assister à leur prochain colloque sur le thème :

« L’entreprise et les modes alternatifs de règlement des différends »
le Jeudi 2 février 2017 de 13h30 à 18h30
à la Maison de l’Avocat de Nantes (25 rue La Nouë Bras de Fer). 

Au cœur de la réforme « justice du XXIème siècle », les modes amiables de règlement des différends sont devenus incontournables de toute réflexion précontentieuse et contentieuse. Tant l’évolution de la Société que le législateur incitent de plus en plus les justiciables à recourir à des voies alternatives pour la résolution de leurs litiges.

Il peut toutefois sembler difficile de s’y retrouver entre les différentes procédures existantes et sur ce qui pourrait s’apparenter à un phénomène de mode ou constituer une voie réservée aux litiges entre particuliers. Il est donc apparu nécessaire d’apporter un éclairage sur ces dispositifs.

Ce colloque sera donc l’occasion de présenter ces modes alternatifs et amiables de résolution des différends et leurs spécificités, et d’échanger sur l’intérêt que peuvent trouver les entreprises à y avoir recours. » (Extrait de entreprisemard.gipco-adns.com )

Programme et inscription sur http://entreprisemard.gipco-adns.com/

Emploi : Technicien Médiation Services H/F à Nantes (44)


Poste

L’Afpa est depuis plus de 65 ans, le 1 er organisme de formation professionnelle qualifiante. Engagée dans une démarche d’utilité sociale, elle propose une large gamme de formations adaptées aux besoins de tous les actifs, des entreprises et des acteurs institutionnels des territoires. Acteur majeur de l’alternance et des transitions professionnelles, l’Afpa est également le 1er organisme de formation des personnes en situation de handicap.

Professionnel(le) depuis au moins 5 ans dans le champ de l’intervention sociale dont au moins 2 ans dans la médiation sociale, vous avez un intérêt certain pour la transmission de votre expérience.

Rattaché(e) au dispositif Itinérants de l’AFPA, vous interviendrez, à partir de votre domicile, dans les centres répartis sur le territoire national, pour former des groupes de stagiaires. Phase d’intégration adaptée.
Localisation : Ile de France.

Compétences :
– Concepts, modèles théoriques, processus de la médiation sociale.
– Connaissance des publics, de leurs problématiques et spécificités.
– Politiques d’insertion, lutte contre l’exclusion et les discriminations ; dispositifs et mesures.
– Acteurs de l’insertion (institutionnels, politiques et socio-économiques…) et lieux ressources.
– Démarche projet.
– Métier de médiateur social : évolutions, contours et limites.
– Règles de déontologie et principes éthiques de la médiation sociale.
– Techniques de conduite d’entretien, écoute active, analyse de la demande, identification des besoins, élaboration de diagnostic partagé, contractualisation.
– Techniques de recueil, traitement et diffusion de l’information.
– Techniques de gestion des conflits et de gestion du stress.
– Analyse des territoires, cartographie des acteurs d’un territoire.
– Travail d’équipe, en réseau et partenariat.
– Rédaction d’écrits professionnels.
– Traitement de texte, tableur, Internet.
– Démarche et outils d’évaluation qualitative et quantitative.
– Démarche d’analyse de sa pratique professionnelle.

Profil recherché

Le professionnel attendu s’appuiera sur des compétences professionnelles et techniques mais également sur des aptitudes relationnelles et sociales sur lesquelles il fonde prioritairement sa légitimité vis-à-vis des apprenants :
– Valeurs et qualités personnelle : empathie, tolérance.
– Prise de recul et analyse des situations.
– Capacité à s’adapter à des publics variés.
– Capacités à s’intégrer dans un réseau local et travail en équipe.

Titre(s) / diplôme(s) requis ou équivalence :
Niveau III- métiers de l’intervention sociale ou du travail social.
Ou,
TP TMS et 5 ans d’expérience de médiateur social dont 2 années de coordination ou d’encadrement d’équipe.
5 ans d’expérience diversifiée dans le champ de l’intervention sociale dont au moins 2 ans dans la médiation sociale. (Extrait de ouestjob.com 11/01/2017)

En savoir plus sur http://www.ouestjob.com/emplois/technicien-mediation-services-h-f-1267004.html

Emploi : MEDIATEUR SOCIAL (H/F) à Nantes


« Description

Cette offre vous est proposée par la Régie Emploi, Jobintree, L’express Emploi et Vivastreet
L’agence Nantes Tertiaire recherche pour l’un de ses clients, entreprise du secteur de l’Economie solidaire et sociale, un Intervenant Numérique en Médiation Sociale H/F.
Vous faites de votre passion du numérique un métier…

Vos missions :
– Assurer une mission de médiation pour faciliter l’accès de tous aux services numériques
– Accompagner et assister les usagers, dans l’appropriation des outils informatiques et des usages d’internet, au travers d’actions de médiation individuelles ou collectives (animation d’activités éducatives, ludiques, techniques, administratives, citoyennes,…)
– Assurer l’accueil et l’information du public lors de permanences
– Accompagner de manière individuelle et soutien à la recherche d’autonomie des jeunes de 16 à 25 ans par la médiation numérique
– Développer des espaces et des outils de rencontres, débats et de concertation favorisant la citoyenneté

Vous avez un Bac + 2 dans le domaine du Numérique, l’expérience de l’accompagnement de public adulte ou jeune adulte, et une bonne culture des technologies de l’information et de la communication.
Vous maitrisez les outils informatiques et les règles de droit, de sécurité qui y sont liées et les principaux services de l’administration en ligne.

CDD de 6 mois renouvelable à temps plein, à pourvoir au plus vite.
Lieu de travail : Nantes » (Extrait vivastreet.com 29/12/2016)

En savoir plus sur http://annonces-emploi.vivastreet.com/industrie+nantes-44000/mediateur-social–h-f-/142923366