Webinaire : « La justice restaurative en trois questions : Quelle restauration ? Quels freins ? Quels leviers », le 17 MAI 2021 de 19h à 20h30, organisé par l’ANM et en En partenariat avec l’IFJR, le CNAM, Médiations plurielles, France Victimes et l’ARCA


Inscription sur https://www.anm-mediation.com/documents/contenu/Annonce-17-mai-3.pdf


Webinaire (rediffusion) : « Quelle place pour la justice restaurative » à l’initiative de la commission de justice restaurative de l’ANM, l’IFJR, l’ANM, le CNAM, Médiations Plurielles, FRANCE Victimes du 14/04/2021


Webinaire à consulter sur https://mediationsplurielles.org/category/conference

Wébinaire du 11/3/2021 : « Justice Restaurative & Code de la Justice Pénale des Mineurs » organisé par l’Institut Français pour la Justice Restaurative (IFJR)


Webinaire à consulter sur https://www.youtube.com/watch?v=CD40F1oTHs4

Conférence Zoom (Suisse) : « Justice restaurative en Suisse: réparer plutôt que punir? », organisée par l’AJP-UNI avec le soutien de la CGTF, le 31 mars 2021 à 18h30


Association des juristes progressistes

Conférence suivie d’une table ronde avec: 

  • André Kuhn, Professeur de criminalogie et de droit pénal à l’Université de Genève
  • Claudia CHristen Schneider, criminologue, médiatrice et présidente du Swiss Restorative Jutice Forum
  • Anne-Catherine Salberg, médiatrice civile et pénale
  • Lisa Mazzone, Conseillère aux Etats

Date: Mercredi 31 mars 2021
Informations: https://mediations.ch/wp-content/uploads/2021/03/Flyer-Justice-restaurative.pdf
ID Zoom: 984 0218 4226

WEBINAIRE : « Quelle place pour la justice restaurative ? » avec la projection du film  » Rencontre avec mon agresseur  » organisé par l’IFJR, l’ANM, le CNAM, Médiations Plurielles, FRANCE Victimes, le 14 AVRIL 2021 de 19h à 22h


Première partie :

18 h 40  Accueil et connexion 

19 H 00 Mot de bienvenue
                    Laure Veirier au nom du CNAM 
              Didier Morfoisse au nom de l’ANM
19 h 10  Projection du film (durée 1h10)

Deuxième partie :20 h 30 Table ronde – échanges avec le forum du webinaire

21 h 30 Conclusions – Perspectives
22 h 00 Fin de la soirée

Inscription sur https://mediationsplurielles.org/webinars/quelle-place-pour-la-justice-restaurative


Vidéo (Suisse) : « Bourreau et victime : quel face-à-face ? » émission de RTS du 20/01/2021


« Est-il possible de mettre face à face une victime et son bourreau pour espérer un dialogue, sans juges, sans avocats et sans procureur ? Le concept de « justice restaurative » en est à ses balbutiements en Suisse. Dans le canton de Vaud, un projet pilote vient d’être mis en place, sous la houlette du Swiss RJ Forum. Linn Levy reçoit l’avocate Lorella Bertani et le vice-président de l’Association pour la justice restaurative en Suisse, Jean-Marc Knobel  » (Extrait de rts.ch du 20/01/2021)

Vidéo à consulter sur https://www.rts.ch/play/tv/faut-pas-croire/video/bourreau-et-victime–quel-face-a-face-?urn=urn:rts:video:11980191

Vidéo : « Les origines de la justice restaurative » par Robert Cario, professeur émérite de criminologie et président fondateur de l’IFJR (YouTube, 18/11/2020)


Vidéo à consulter sur https://www.youtube.com/watch?v=oa981AXYIDY&feature=youtu.be

Luxembourg : Signature d’une convention de coopération en justice restaurative entre le ministère de la Justice et le Centre de médiation


La justice restaurative: une réponse de réparation entre victimes et auteurs d’infractions pénales

La procédure proposée, tant en amont qu’en aval d’un procès, répond aux critères d’un système de justice moderne et d’une approche nouvelle en matière de réparation des préjudices causés par une infraction. Elle est un complément et ne remplace pas les poursuites ou le procès. Elle peut d’ailleurs débuter à n’importe quel moment, avant, pendant, après le procès voire au cours de l’exécution de la peine.

La mesure de justice restaurative consiste à proposer un échange pouvant aboutir ou non à une rencontre volontaire et encadrée entre la victime et l’auteur. L’objectif est de permettre la réparation du préjudice subi par la victime et à l’auteur de le responsabiliser et ainsi d’éviter la récidive.

Le « service de justice restaurative » est un espace de communication qui, selon les situations, peut permettre:

  • Des échanges d’informations et/ou la négociation d’engagements personnels susceptibles d’apporter clarification et apaisement;
  • La négociation d’une forme de réparation ou de dédommagement;
  • L’expression d’émotions dans des faits graves où la réparation au sens strict n’est pas concevable ou ne suffit pas.

Ces mesures sont suivies et évaluées par le parquet.

Afin d’éviter toute confusion, il convient de distinguer les notions de justice restaurative et de médiation pénale. La médiation pénale constitue une voie alternative aux poursuites pénales, alors que la justice restaurative est une mesure complémentaire qui peut être mise en œuvre indépendamment de la gravité des faits (contraventions, délits ou crimes).

Le facilitateur

Le ministère de la Justice, en collaboration avec le « Competence Center » de l’Université du Luxembourg et l’association belge « Médiante ASBL », a lancé une formation-pilote permettant à dix candidats présélectionnés de devenir facilitateur en justice restaurative.

Les facilitateurs interviendront en tant que vacataires au sein du nouveau « Service de justice restaurative » hébergé par le Centre de médiation. Ce dernier offre un cadre confidentiel et neutre, propice à l’instauration d’un dialogue entre l’auteur et la victime de l’infraction. Le Centre est également chargé de la pratique professionnelle, des principes, méthodes et outils de justice restaurative à mettre en place dans le cadre du projet-pilote soumis à un comité composé de représentants du ministère de la Justice et des responsables du Centre de médiation.

Le rôle du facilitateur est de faciliter, de manière équitable et impartiale, la participation des parties au processus de réparation. Il accompagne les parties tout au long de la procédure restaurative et leur permet de discuter de manière directe ou indirecte des faits et de ses conséquences et de la manière dont ces conséquences sont vécues.

Communiqué par le ministère de la Justice

En savoir plus sur https://gouvernement.lu/fr/actualites/toutes_actualites/communiques/2020/12-decembre/02-tanson-convention-signature.html?s=03

OUVRAGE : BUGNION J. (dir) « LA JUSTICE RESTAURATIVE EN FRANCE ET EN EUROPE. Actes de la journée d’étude du master médiation du 22 mai 2019 à l’université Lumière Lyon 2 », 2020, 194p., 15€


« Tournée vers l’avenir, la justice restaurative contribue à responsabiliser l’auteur et à offrir à la victime et à son environnement social une reconnaissance des blessures et des souffrances, une réparation des répercussions et des préjudices résultant de l’infraction et le rétablissement de la paix sociale.

Un vrai pluralisme judiciaire est-il possible ? Différents modèles de justice peuvent-ils coexister ? Comment promouvoir, à côté d’une culture répressive, une culture restaurative ?

Pour répondre à ces questions, la journée d’étude du 22 mai 2019 à l’Université Lyon 2 a réuni des témoins et acteurs d’expériences de justice restaurative menées en France et en Europe. Ils ont nourri la réflexion et ouvert des perspectives pour contribuer au développement de la justice restaurative. 

Janie Bugnion, médiatrice pénale et civile assermentée agréée par le Ministère public et le Tribunal des mineurs de Genève , médiatrice pour le parquet du tribunal judiciaire de Paris, administratrice de l’Association nationale des médiateurs (ANM), enseignante spécialiste de la justice restaurative, a coordonné l’organisation de cette journée d’étude et la publication des actes. (Extraits de medias-mediations.fr)

La journée d’étude du 22 mai 2019 et la publication de cet ouvrage ont reçu le soutien de la Faculté de droit Julie – Victoire Daubié de l’Université Lumière Lyon 2, de l’équipe d’accueil Droits, Contrats, Territoires et de l’Association nationale des médiateurs (ANM).

Ouvrage à commander sur https://www.medias-mediations.fr/nos-ouvrages/la-justice-restaurative/#cc-m-product-9695208386

COLLOQUE : « LA JUSTICE RESTAURATIVE : DES FRONTIÈRES PLURIELLES ET MOUVANTES », ENAP, Agen, 2 et 3 décembre 2020


Colloque : La justice restaurative : Des frontières plurielles et mouvantes. Enap, décembre 2020

Ce colloque se déroulera autour de quatre axes principaux. Le premier axe interroge la construction socio-historique et paradigmatique de la Justice restaurative, en France et au-delà de nos frontières. Le deuxième axe propose une cartographie des pratiques de la justice restaurative en France afin de mieux comprendre son appropriation, son intégration, son développement et ses répercussions. Le troisième axe interroge les enjeux de formation en justice restaurative et les processus de professionnalisation qu’elle sous-tend. Enfin, en questionnant ses perspectives et ses évolutions possibles dans différents contextes, le quatrième axe sera l’occasion de penser la justice restaurative de demain. (Extrait de enap.justice.fr)

Programme et inscription sur https://www.enap.justice.fr/colloque-la-justice-restaurative-des-frontieres-plurielles-et-mouvantes?fbclid=IwAR0da9dHq_-BGBDZwjlu2UmND1kSSJGOoqOGTYP5n-CpJKsO54pKbGb-jQg