Formation : La médiation familiale avec les enfants et les adolescents à Namur (Belgique) 10 modules – octobre 2017-janvier 2018


Présentation – introduction

Le travail en médiation familiale avec les enfants est très délicat et nécessite une formation spéciale assez poussée afin d’éviter les dérapages destructeurs et afin de favoriser l’harmonisation des relations au sein de la famille.

Cette formation permettra aux médiateurs et autres intervenants auprès des familles avec enfants d’acquérir le savoir, le savoir-être et le savoir-faire pour mener à bien la rencontre avec les enfants sans devoir mettre à mal la médiation ou l’interrompre par insuffisance de compétence spécifique et professionnelle dans ce domaine.

Depuis la loi de 2013 qui instaurait le Tribunal de la Famille, dès septembre 2014, sont privilégiés les modes alternatifs de règlement des conflits notamment par la mise en place d’une chambre spécifique.

Dès 2014, les magistrats seront formés spécialement à une meilleure approche de la famille et des enfants. Ils seront en outre sensibilisés à la médiation avec les enfants.

Durée

10 modules de 3 heures, soit 30 heures.

Public-cible

La formation spécialisée complète s’adresse aux médiateurs déjà agréés qui recevront une attestation de formation complète.

Les modules peuvent être suivis séparément (sauf le module 10) par tout autre intervenant auprès des enfants et adolescents (avocats, magistrats, juristes, psychologues, assistants sociaux, policiers, enseignants, médiateurs, éducateurs, …). (Extrait de amf.be )

Programme sur http://www.amf.be/index.php/activites-et-formations

Publicités

Formation : Spécialisation en médiation civile et commerciale 2017-2018 à l’université de Liège (Belgique)


Logo ULiege

Formation pour médiateur familial ou social qui souhaite se spécialiser en médiation civile et commerciale.

Vous devrez pour obtenir l’attestation de compétences réussir la session d’examen en fin de parcours.

Objectifs généraux:

Présentation du programme – 38,5 heures :

  • Négociation raisonnée
  • Loi 2005
  • Médiation en droit des bien / droit civil
  • Protocoles de médiation
  • Rôle de l’avocat
  • Droit des contrats
  • Rôle du droit
  • Déontologie
  • Rôle des experts
  • Rôle des conseils
  • Exercices à blanc processus de médiation 3 phases + débriefing

EXAMEN

  • Examen écrit
  • Évaluation sur le processus de médiation

Le parcours de formation s’achève par une session d’examens.

Contact:

Myrto Munoz : T. +32(0)4/232.74.05 | m.munoz@ulg.ac.b (Extrait de hecexecutiveschool.be )

En savoir plus sur http://www.hecexecutiveschool.be/parcours/specialisation-mediation-civile-commerciale-2017-2018/

Belgique : «Sweet Justice», une pièce de théâtre basée sur une médiation judiciaire à Bruxelles


Capture.PNG12.PNG

« «Sweet Justice», une pièce de théâtre basée sur une situation réelle de médiation judiciaire, sera jouée au Théâtre du Vaudeville à Bruxelles, du 5 au 12 novembre prochain, après avoir déjà été jouée à Genève et à Paris. » (Extrait lacapitale.be du 2/10/12017)

En savoir plus sur http://www.lacapitale.be/134295/article/2017-10-02/bruxelles-une-mediation-de-justice-mise-en-scene

Belgique : SEMAINE DE LA MEDIATION (16 – 21 octobre 2017)


Commission fédérale de médiation

« La Commission fédérale de médiation souhaite organiser en collaboration avec de divers partenaires lors de la troisième semaine d’octobre 2017 une semaine de la médiation,  durant laquelle la promotion pour le recours à cette méthode de résolution de conflit sera soulignée par de nombreuses initiatives tant locales que nationales et ceci dans les différentes matières. (Extrait de cfm-fbc.be )

Programme à consulter sur : http://www.cfm-fbc.be/fr/news/mediation-week-16-21-octobre-2017

Article : « L’ambiguïté de la médiation. Le cas de la médiation scolaire » Baptiste Dethier, Christophe Dubois, université de Liège, 2017


« Parmi les études de sciences sociales ayant pris pour objet les pratiques de
médiation dans différents champs, citons notamment les contributions récentes
d’Élisabeth Volckrick (2015) sur l’enlèvement parental international d’enfants (voir
également sa contribution au présent colloque), de Fabrizio Cantelli (2015) sur la
médiation en milieu hospitalier et de Christophe Dubois (2008 et 2012) sur la justice
réparatrice en milieu carcéral. Ces auteurs ont en commun d’étudier des pratiques et
des dispositifs s’étant développés comme alternatives ou compléments aux modalités
juridiques traditionnelles de prise en charge des droits de l’enfant, des droits du patient
et du droit pénal notamment.
L’entrée empirique que nous proposons pour cette contribution est celle de la
politique de médiation scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), dont le
Service de Médiation Scolaire (SMS) est le dispositif central. Composé de 86 médiateurs
scolaires, les missions de ce service consistent à prévenir la violence et le décrochage
scolaire et à rétablir un climat de confiance entre les acteurs scolaires au sein des
établissements. Cet objet va nous permettre d’analyser l’ambiguïté des discours
politiques, le travail d’interprétation des médiateurs et la polyphonie qui en résulte,
ainsi que les liens entre la médiation scolaire et le droit. L’ambiguïté caractérise en effet
la politique de médiation scolaire dès son origine, les objectifs de celle-ci étant non
seulement peu définis et consistant tout à la fois à introduire la médiation dans les
écoles, prévenir les situation de violence, lutter contre le décrochage ou encore
favoriser un climat de confiance.  » (Extrait de la Version pré-définitive du chapitre Dethier, B., & Dubois, C. (2017). L’ambiguïté de la médiation. Le cas
de la médiation scolaire. La médiation: littéralement et dans tous les sens, Bruxelles, EME Editions)

Texte à consulter sur https://orbi.ulg.ac.be/bitstream/2268/210324/1/DethierDubois%202017%20La%20m%C3%A9diation%20lit%C3%A9ralement%20et%20dans%20tous%20les%20sens.pdf

ou sur https://www.observatoiredesmediations.org/Documentation/Bibliographie?ID=54

Colloque (Belgique) : « La médiation sociale pour répondre à un besoin sociétal actuel », 3/10/2017, Université de Mons


 

Capture.PNG59.PNG

« >La médiation sociale est un processus amiable de règlement des conflits, de plus en plus utilisé, à l’instar de la France. La médiation permet une résolution pacifique des conflits de travail et une diminution des tensions dans l’entreprise.

> Les justiciables sont très satisfaits, car ce processus rapide leur permet d’être écoutés dans leurs émotions et besoins, grâce à un médiateur spécialement formé qui prendra le temps nécessaire afin de respecter leur rythme. Ce processus donne l’opportunité de trouver des pistes de solutions adaptées et acceptées par chacun, dont l’objectif est de conduire à un jugement d’accord.

> L’organisation d’une permanence de médiation sociale au tribunal du travail du Hainaut à Mons et à La Louvière (lors des audiences « contrats »), nécessite une synergie entre les différents intervenants dans un contentieux lié à la relation de travail.

> Nous présenterons la médiation et la permanence aux avocats intéressés par le droit du travail et aux magistrats. Chacun a en effet un rôle prépondérant à jouer dans ce processus, qui rejoint une demande sociétale.

PUBLIC : avocats, magistrats, médiateurs et toutes personnes intéressées dans les matières du travail. PARTICIPATION AUX FRAIS : 30 € Etudiants en médiation 2017-2018 de l’UMONS : gratuit Magistrats : prise en charge par l’IFJ (demande en cours) A verser sur le compte ING n° BE21 3631 5854 2803 avec comme référence vos nom, prénom et la référence « colloque 03.10.2017».

INSCRIPTIONS : par mail : info@espacifique.com avec votre nom et prénom en communication L’inscription ne sera prise en compte qu’à la réception du versement. ACCREDITATION : Commission Fédérale de Médiation : 2 heures ; Avocats.be : 2 points (demande en cours)

Emploi : Médiateur(trice) à Koekelberg (Belgique)


logo

Médiateur de conflits

MISSIONS :
• Vous apportez une aide à la gestion des conflits interpersonnels des habitants de la commune et/ou des groupes d’habitants de la commune ;
• Vous accompagnez les personnes dans un processus volontaire de résolution des conflits, de promotion ou de rétablissement du lien social, de prévention ou de règlements de différends ;
• Vous intervenez en tant que tiers neutre et accompagnez le processus de médiation en vous fondant sur une communication éthique afin de permettre le dialogue entre les personnes et la recherche de solutions qui prennent en compte les besoins et intérêts de chacun ;
• Vous travaillez et gérez les dossiers de médiation sur base d’une méthodologie clairement établie afin de favoriser au maximum la rencontre entre les personnes que ce soit dans votre bureau de médiation ou à l’extérieur (parcs, places, sites de logements sociaux, le cas échéant à domicile) ;
• Vous travaillez en synergie avec les autres acteurs de la prévention des conflits en lien avec les espaces publics (travailleurs sociaux de rue, gardiens de la paix) ou d’ordre privé (bureau d’aide aux victimes) et initiez des actions sur base des renseignements de terrain ;
• Vous collaborez avec les services de police et les instances judiciaires dans le cadre de dossiers de médiation ;
• Vous tenez à jour vos dossiers de médiation et établissez des statistiques et des bilans relatifs aux actions menées dans le cadre de la rédaction des rapports d’activités à destination des autorités (communales, subsidiantes) ;
• Vous assurez le suivi du processus de médiation et vous chargez de la rédaction de courriers, de conclusions de la médiation, de PV de réunions,… ;
• Vous travaillez en étroite collaboration avec le fonctionnaire de prévention et apportez un soutien à l’équipe de coordination en développant des initiatives de nature à renforcer les liens ou à favoriser l’installation de nouvelles dynamiques individuelles et/ou collectives.
• En tant qu’agent attaché (ou assistant du) au fonctionnaire de prévention, vous coordonnez et managez en son absence ou à sa demande les équipes de travailleurs placés sous votre responsabilité, veillez au suivi efficace des dossiers de demandes du public, favorisez la transversalité des actions entreprises et le développement des synergies entre les différents services et assistez aux réunions de service internes et externes. Enfin, vous contribuez à la rédaction des rapports à destination des différentes autorités subsidiantes et représentez le service de prévention à certaines occasions.


Profil recherché, Compétences, Formations, Expérience

• Etre titulaire d’un master dans le domaine des sciences sociales, humaines et/ou juridiques.
• Une formation en médiation et/ou une expérience professionnelle dans le domaine de la médiation constitue(nt) un atout.
• une expérience dans le domaine du management d’équipe constitue un atout.
• Détenteur du brevet linguistique de seconde langue écrit et oral organisé par le SELOR ou être disposé à l’obtenir.

Compétences générales et techniques (savoir-faire) :

• Bonnes connaissances et compétences dans le domaine de la gestion des conflits ;
• Bonnes connaissances des dispositifs locaux de prévention ;
• Connaissances élémentaires en droit civil, pénal et familial, dans les secteurs de l’environnement, de l’urbanisme et du règlement général de police ;
• Bonnes capacités d’observation et d’analyse ;
• Très bonnes compétences rédactionnelles, orthographiques et capacité à s’exprimer facilement oralement ;
• Maîtrise de l’outil informatique ;
• Capacité à s’intégrer dans une équipe multidisciplinaire et de nouer des collaborations au sein de celle-ci ;
• Capacité à négocier et à rechercher une solution dans le respect des intérêts de chacun ;
• Savoir animer des actions de prévention et de promotion d’une communication positive ;
• Savoir se remettre en question en confrontant ses pratiques professionnelles à de nouvelles situations et/ou connaissances.

Compétences spécifiques :

• Pouvoir travailler dans l’urgence et/ou face à des situations imprévues ;
• Disponible pour travailler sur les espaces publics en vue de mettre en place des stratégies de prévention ou de réduction des conflits/tensions ;
• Intérêt pour les enjeux sociétaux, locaux et régionaux ainsi que pour les politiques publiques.
• Capacité à manager des équipes en favorisant la bonne entente entre les différentes cellules du service de prévention et avec les autres services communaux.


Comment postuler

Envoyez votre cv et votre lettre de motivation à Madame Smets: jsmets@koekelberg.brussels

Date de clôture des candidatures : 15/09/17 (Extrait de pro.guidesocial du 25/08/2017)

En savoir plus sur http://pro.guidesocial.be/