Médiation sociale : nouvel élan pour le réseau des villes correspondants de nuit


Florent Montillot

« Dix ans après sa création, le réseau des villes correspondants de nuit et de la médiation sociale change de tête. A l’occasion d’une assemblée générale, le 29 mars, son nouveau président, l’élu orléanais, Florent Montillot, a défini ses ambitions pour 2017 : faire reconnaître le métier de médiateur via une certification Afnor et jeter des ponts avec la prévention spécialisée. Il répond aux questions du Club prévention sécurité.

Créé en 2007, le réseau des villes correspondants de nuit et de la médiation sociale franchit une nouvelle étape. En décembre dernier déjà, son président historique, ancien maire-adjoint (PS) à Rennes, Jean-Yves Gérard, avait passé la main à son vice-président, Florent Montillot, maire-adjoint (UDI) lui aussi à Orléans.  » (Extrait de lagazettedescommunes.com du 31/03/2017)

En savoir plus sur http://www.lagazettedescommunes.com/497973/nouvel-elan-pour-le-reseau-des-villes-correspondants-de-nuit/

Médiation sociale : agression de deux agents de médiation sociale à Dijon


Photo illustration LBP

« On en sait davantage sur l’agression de deux agents de médiation sociale de l’association Dijon Métropole médiation mercredi, vers 18 h 30, avenue du Lac, dans le quartier de la Fontaine-d’Ouche, à Dijon, par un groupe de jeunes gens. Les policiers de la sûreté départementale, chargés d’identifier les agresseurs, s’attachaient hier à reconstituer les événements…

De leur côté, les habitants attachés aux médiateurs du quartier se désolaient des faits survenus mercredi. » (Extrait de bienpublic.com du 9/06/2017)

En savoir plus sur http://www.bienpublic.com/edition-dijon-ville/2017/06/09/agression-a-dijon-deux-mediateurs-blesses

Médiation sociale : un stimulant pour l’économie, selon l’association Promevil


« Dans une étude que nous dévoilons en exclusivité, une association francilienne démontre que ses médiateurs font réaliser des économies, à l’Etat et la SNCF notamment, et créent indirectement des emplois.

Lamine Thiam, 50 ans, est tombé dans la médiation en 2002. Une première expérience, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), en tant que médiateur pour l’association Promevil. Depuis, le Franco-Sénégalais, diplômé de Sciences-po et auteur d’un mémoire sur le revenu de solidarité active (RSA), a gravi les échelons, passant de chef d’équipe à directeur général.

Basée à Cergy (Val-d’Oise), Promevil s’appuie sur 200 professionnels, la plupart en contrats subventionnés par l’Etat, avec pour mission de réguler les tensions dans les transports et les quartiers sensibles. Son action a été récompensée, en 2015, lors du Prix de l’entrepreneur social décerné par le Boston Consulting Group, en partenariat avec «Le Parisien -Aujourd’hui en France». Le BCG s’était alors étonné que Promevil n’ait «pas évalué […] son empreinte économique», explique Lamine Thiam. C’est désormais chose faite : selon une étude du cabinet Goodwill, qui porte sur 2015 et 2016, et que nous dévoilons, la médiation sociale stimule l’activité.

Retour sur investissement

«On démontre que les emplois aidés, ça sert à l’économie, assure Lamine Thiam. Un euro dépensé par l’Etat dans la médiation sociale peut rapporter 13 fois plus.» Concrètement, les contribuables français ont financé les contrats aidés de Promevil, à hauteur de 1,5 M€ par an, pour un retour sur investissement de 20,2 M€, d’après les auteurs du rapport. » (Extrait de leparisien.fr du

En savoir plus sur http://www.leparisien.fr/economie/mediation-sociale-un-stimulant-pour-l-economie-selon-l-association-promevil-29-05-2017-6992856.php

Humour : des médiateurs locaux seront formés pour enseigner les bons réflexes «si ça sent le gaz»


La médiation mène à tout !!!

Entretenir sa gazinière, fermer les robinets après usage, ne pas bricoler son installation, ne pas boucher les grilles d’aération… Les gestes de bonnes conduites seront donnés par des médiateurs formés dans les quartiers.

« Sensibiliser les familles des quartiers défavorisés à la sécurité de leurs installations gaz, c’est l’objet d’Isigaz déployé dès septembre. Quatre médiateurs seront formés pour visiter 9000 logements à Reims. »  (Extrait de lunion.fr du 23/05/2017)

En savoir plus sur http://www.lunion.fr/32157/article/2017-05-23/des-mediateurs-locaux-seront-formes-pour-enseigner-les-bons-reflexes-si-ca-sent

Emploi : Coordinateur d’équipes de médiation (H/F) à Athis-Mons (91)


france-emploi.com, site d'emploi et de recrutement partout en France

« Le poste

Coordinateur / Coordinatrice d’équipes de médiation

Votre mission globale : optimiser les objectifs donnés par le responsable d’Exploitation en les répartissant auprès des équipes Médiation, superviser et contrôler l’application et la réalisation de ces objectifs. – Anime sous recommandation de sa hiérarchie la méthodologie des agents sur le terrain (relationnel, bonnes pratiques, suivi d’équipe). – Effectuer l’ensemble des missions de l’agent de terrain. – Gérer et piloter le suivi administratif de l’équipe (planification, respect des horaires, ) – Contribuer à la sécurisation de l’équipe, de la clientèle et du transporteur. – Contribuer à la lutte contre la fraude. – Contribuer à l’amélioration de la qualité de service. – Contribuer à faire respecter et appliquer le règlement de l’entreprise. – Rendre compte à sa hiérarchie. – Participer au suivi de la formation des nouveaux arrivants au sein de l’équipe. – Fédérer un esprit de cohésion au sein de l’équipe Capacité à travailler en équipe, aptitude managériale, gestion des priorités.
Salaire mensuel de 1600€ à 1800€
Travail samedi et dimanche, HORAIRES CYCLES
35h / semaine
Avantage : Chèque repas

Le profil

Qualification du poste : Employé qualifié
Diplôme souhaité Niveau 4 (Bac), domaine Pas de domaine
Permis B – Véhicule léger exigé  » (Extrait de france-emploi.com du 14/05/2017)

Médiation sociale : Une passagère d’un train, victime d’attouchements, dénonce le comportement des agents de médiation et du conducteur du train.


« C’est en pleurs que cette jeune femme de 21 ans s’est rendue au commissariat de Mantes-la-Jolie, pour raconter son histoire, survenue dans le train entre Les Mureaux et Mantes-la-Jolie, jeudi soir. Agressée sexuellement par un autre passager, âgé de 15 ans, elle affirme avoir été insultée ensuite par le conducteur et poussée hors du train par un voyageur pressé.

Il est près de 20h30 quand la jeune femme blonde monte dans le train de la ligne J, aux Mureaux. Pendant le trajet, un jeune garçon lui touche les fesses. Pensant qu’il s’agit d’un geste involontaire, elle ne réagit pas. Mais à l’arrivée en gare de Mantes-la-Jolie, l’ado refait le même geste, de manière plus marquée cette fois, ce qui ne laisse plus de doute sur ses intentions. En colère, la jeune femme empêche son agresseur de descendre du train et prévient la police. Les agents de médiation des transports interviennent : l’ado s’excuse devant eux. Pour les agents, l’incident est clos. Ils demandent à la victime de laisser son agresseur partir.

Enquête ouverte

Mais la passagère ne l’entend pas de cette oreille : elle tire le signal d’alarme pour empêcher le train de repartir. Le conducteur intervient à son tour et… s’en prend à elle, dénonce-t-elle. Puis un autre passager, pressé de voir la rame repartir, pousse la jeune femme hors du train.

Les policiers arrivent sur place et interpellent l’ado aux mains baladeuses. Non sans difficulté : les agents de médiation tentent de s’interposer entre le suspect et les policiers et le conducteur referme même les portes du train avant qu’ils ne l’appréhendent. L’adolescent est finalement placé en garde à vue à l’hôtel de Police de Mantes-la-Jolie, où se rend également sa victime, visiblement très choquée par son comportement, mais aussi celui du conducteur et des agents de médiation.

Contactée ce vendredi, la SNCF confirme l’incident en gare de Mantes-la-Jolie. «Il s’est effectivement passé quelque chose, mais nous en avons différentes versions», indique un porte-parole de l’entreprise, précisant qu’«une enquête interne est en cours» – JULIEN CONSTANT . (Extrait de leparisien.fr du 12/05/2017)

En savoir plus sur http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/mantes-la-jolie-prise-a-partie-parce-qu-elle-a-tire-le-signal-d-alarme-apres-avoir-subi-des-attouchements-dans-le-train-12-05-2017-6943155.php

Emploi : L’ALTM recrute des Médiateurs Sociaux F/H – Lyon – CDD


ALTM
« RESUME DU POSTE
Spécialiste de la Médiation Sociale depuis plus de 10 ans, l’Agence Lyon Tranquillité Médiation (ALTM) assure une présence de proximité par des professionnels sur les territoires prioritaires de l’agglomération lyonnaise.
Sa mission s’oriente sur la réparation ou la création du lien social entre les populations et sur l’apport d’une réponse mutualisée aux problématiques de prévention de la délinquance et de cohésion sociale.
POSTE
L’ALTM recherche quatre Médiateurs sociaux sur : postes en CDD, d’une durée de 2 mois, du 1er juin au 31 juillet 2017. » (Extrait de rhone-alpesolidaires.org du 4/05/2017)
%d blogueurs aiment cette page :