Médiation scolaire : ils règlent les petits conflits sur la cour de récréation à l’école de Cérans-Foulletourte (72)


« L’école Camille Souchu de Cérans-Foulletourte expérimente pour la première année, quasiment en précurseur, la médiation par les pairs. Une initiative qui permet à des élèves volontaires de gérer les petits conflits.

« Aux récréations, quand on veut faire du ping-pong, je vois que ça pose des problèmes car on ne peut pas jouer tous ensemble. Alors certains ne sont pas contents et ça provoque des disputes », indique Mathis, 10 ans, élève de CM2 et médiateur.

C’est pour régler ces petits conflits du quotidien que la municipalité, par l’intermédiaire de sa commission Affaires scolaires et restauration, a décidé l’an passé de se lancer dans ce projet de médiation par les pairs.

Elisabeth Moussay, adjointe en charge de la commission affaires scolaires explique

« Il a impliqué au départ les agents municipaux qui interviennent auprès des enfants, l’équipe enseignante et l’association Génération médiateur. »

Munis d’un brassard jaune, les petits « gendarmes » sont facilement identifiables sur la cour. Et ils prennent, malgré leur jeune âge, leur rôle très au sérieux. « On essaie de régler les problèmes d’insultes ou de bagarres », précise Carla, élève de CM2. « Quand il y a un problème, je demande aux enfants qui s’opposent, s’ils veulent entamer une médiation », ajoute-t-elle.

Lire aussi : l’action humanitaire d’Ezco récompensée

Et si tous sont disposés à discuter, ils se rendent à la bibliothèque (après avoir demandé l’autorisation à un adulte) pour entamer une discussion « de sortie de crise », arbitrée par le médiateur. « Les deux partis s’expliquent mais le médiateur ne donne pas de solution. Il est là pour encadrer les échanges. Dans certains cas, les enfants peuvent régler leurs différends seuls », rappelle Elisabeth Moussay. » (Extrait de

En savoir plus sur https://actu.fr/pays-de-la-loire/cerans-foulletourte_72051/ils-reglent-petits-conflits-sur-cour-recreation-cerans-foulletourte_13057331.html

Publicités

15e Forum « La non-violence à l’école » Les émotions au coeur de la régulation non-violente des conflits : Enjeux – Démarches – Outils – 18 novembre 2017 – Paris


15e Forum « La non-violence à l’école »

Capture.PNG15.PNGLes émotions au cœur de la régulation non-violente des conflits:

Enjeux – Démarches – Outils

Le 18 novembre 2017 à la Mairie du Xe de Paris de 9h30 à 17h

Dans un esprit d’échanges et de convivialité, Catherine Aimelet-Périssol interviendra le matin avec une conférence/débat, qui sera suivie de témoignages d’enseignants et d’éducateurs.

Catherine Aimelet-Périssol est psychothérapeute. Elle a développé une grille de lecture du processus émotionnel fondé sur la neurobiologie, permettant ainsi à ses patients de reconnaitre le sens vital contenu dans le stress, d’agir plus en conscience et de se responsabiliser dans ses choix. Elle travaille sur Paris en cabinet et dans le cadre de l’institut de Logique Emotionnelle http://www.logique-emotionnelle.com.

L’après-midi se dérouleront six ateliers participatifs au choix pour nourrir vos propres projets : un atelier yoga animé par le RYE, un cercle de parole animé par Question de justice, un atelier sur l’instauration du climat de confiance dans un groupe animé par le MAN-Lyon, un atelier découverte d’outils pour connaître et identifier ses émotions animé par l’OCCE, un atelier sur la peur des différences au cœur des conflits animé par l’IECCC, et un atelier autour du parcours-expo du MAN animé par le MAN-Paca. » (Extrait de education-nvp.org )

Programme et inscription sur http://education-nvp.org/forum-2017-la-non-violence-a-lecole/

Vidéo : la médiation et la gestion des conflits en milieu scolaire par AMELY (FRANCE 3 Auvergne Rhône Alpes)


 

« Plus on arrive tôt dans le conflit, meilleur sera le résultat »

Retrouvez les moments clés de l’interview de Sabine MOREL, directrice d’AMELY, par Alain FAURITTE le 22 septembre 2017.

L’expérience reconnue d’AMELY dans l’accès au droit et la médiation lui permet d’intervenir également dans les écoles primaires, collèges et lycées, à la demande   des chefs d’établissements et en lien avec l’équipe éducative, pour aider à la résolution des confllts.
« Notre projet (associatif) est basé sur l’idée de former les médiateurs  de demain, en développant l’esprit de médiation dès le plus jeune âge ». (Extrait de La Lettre d’Amely)

 

Vidéo à consulter sur https://www.youtube.com/watch?v=gBXw58Cg9O8&feature=youtu.be

Article : « L’ambiguïté de la médiation. Le cas de la médiation scolaire » Baptiste Dethier, Christophe Dubois, université de Liège, 2017


« Parmi les études de sciences sociales ayant pris pour objet les pratiques de
médiation dans différents champs, citons notamment les contributions récentes
d’Élisabeth Volckrick (2015) sur l’enlèvement parental international d’enfants (voir
également sa contribution au présent colloque), de Fabrizio Cantelli (2015) sur la
médiation en milieu hospitalier et de Christophe Dubois (2008 et 2012) sur la justice
réparatrice en milieu carcéral. Ces auteurs ont en commun d’étudier des pratiques et
des dispositifs s’étant développés comme alternatives ou compléments aux modalités
juridiques traditionnelles de prise en charge des droits de l’enfant, des droits du patient
et du droit pénal notamment.
L’entrée empirique que nous proposons pour cette contribution est celle de la
politique de médiation scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), dont le
Service de Médiation Scolaire (SMS) est le dispositif central. Composé de 86 médiateurs
scolaires, les missions de ce service consistent à prévenir la violence et le décrochage
scolaire et à rétablir un climat de confiance entre les acteurs scolaires au sein des
établissements. Cet objet va nous permettre d’analyser l’ambiguïté des discours
politiques, le travail d’interprétation des médiateurs et la polyphonie qui en résulte,
ainsi que les liens entre la médiation scolaire et le droit. L’ambiguïté caractérise en effet
la politique de médiation scolaire dès son origine, les objectifs de celle-ci étant non
seulement peu définis et consistant tout à la fois à introduire la médiation dans les
écoles, prévenir les situation de violence, lutter contre le décrochage ou encore
favoriser un climat de confiance.  » (Extrait de la Version pré-définitive du chapitre Dethier, B., & Dubois, C. (2017). L’ambiguïté de la médiation. Le cas
de la médiation scolaire. La médiation: littéralement et dans tous les sens, Bruxelles, EME Editions)

Texte à consulter sur https://orbi.ulg.ac.be/bitstream/2268/210324/1/DethierDubois%202017%20La%20m%C3%A9diation%20lit%C3%A9ralement%20et%20dans%20tous%20les%20sens.pdf

ou sur https://www.observatoiredesmediations.org/Documentation/Bibliographie?ID=54

Mise en place d’un dispositif de médiation par les pairs au collège de Loches (37)


La Nouvelle République

« Le climat scolaire à Georges-Besse n’a rien de catastrophique, loin de là. Mais, comme ailleurs, des difficultés surgissent ça et là. « Plutot que d’y remédier seulement au coup par coup, explique le principal Philippe Niemec, nous allons mettre en place un dispositif de médiation par les pairs. » Concrètement, des élèves vont se muer en médiateurs pour régler par eux-mêmes de petits conflits.
Rome ne s’est pas fait en un jour. En juin dernier, onze adultes de l’établissement (enseignants, directrice de la Segpa, gestionnaire…) ont d’abord été formés par l’association Génération médiateurs. Pendant l’année scolaire qui s’ouvre ce lundi, ces onze adultes vont à leur tour initier la totalité des 160 élèves de 5e à la médiation par les pairs, au fil d’une douzaine d’heures de sensibilisation. A l’issue, un certain nombre d’élèves volontaires suivront une formation plus poussée. En fin d’année scolaire, ils seront prêts à intervenir pour désamorcer certains désaccords. « Cela concernera les petits conflits, les brimades, les soucis relationnels. C’est une façon d’apprendre à vivre ensemble et, pour les élèves, d’apprendre à se connaître eux-mêmes. A faire preuve d’empathie », commente la conseillère principale d’éducation, Morgane Monnier. » (Extrait de lanouvellerepublique.fr du 2/09/2017)

En savoir plus sur http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2017/09/02/Eleves-mediateurs-et-portable-interdit-3210615

Médiation scolaire : sensibilisation à « la médiation par les pairs » dans toutes les classes à la rentrée au collège Valcourt de Toul


 

Capture.PNG32.PNG

« Durant ces premiers jours, toutes les classes suivront deux modules de sensibilisation à « la médiation par les pairs ». Une première dans l’établissement qui recherche ainsi des collégiens volontaires prêts à aider d’autres élèves à dénouer les tensions. » (Extrait de estrepublicain.fr du 01/09/2017)

En savoir plus sur http://www./edition-de-toul/2017/09/01/la-rentree-vue-des-colleges

Service civique : MÉDIATEUR AUPRÈS DES ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX à Rouen


logo Service civique

« Où ?Mont-Saint-Aignan (76 – Seine-Maritime – Haute-Normandie)

Quoi ?- accueil et l’accompagnement des étudiants : écoute, informations et conseils, lien avec les associations d’étudiants,
– animation : dans l’objectif de faciliter l’intégration des étudiants internationaux primo-entrants sur le campus et dans la ville : conception et mise en place d’un calendrier d’activités de découverte, culturelles (ateliers, sorties thématiques) et sportives, en collaboration avec les divers acteurs universitaires et locaux ; encadrement de ces activités.
Une collaboration particulière sera initiée avec les responsables des Résidences pour la réussite dans un esprit de mutualisation et de développement de la mixité culturelle.
– l’élaboration et la gestion d’outils de communication spécifiques, visant à créer un climat d’entraide et d’émulation entre les étudiants internationaux et avec les étudiants locaux.Quand ?

À partir du 28 août 2017 (9 mois, 24 h/semaine)

Quel domaine ?Solidarité

Combien de postes ?1

Quel organisme ?Université de rouen » (Extrait de service-civique.gouv.fr )

En savoir plus sur http://www.service-civique.gouv.fr/missions/mediateur-aupres-des-etudiants-internationaux-1