Belgique : 14ème Carrefour de la Médiation à Namure : LA MEDIATION DANS LES QUARTIERS.


« Qu’est-ce que le Carrefour de la médiation? Le Carrefour de la Médiation est un collectif de bénévoles qui est ouvert à tous. Nous sommes un groupe de réflexion dont l’objet est d’unir tous ceux qui s’intéressent à la médiation dans un partage de valeurs et d’expériences. Carrefour de la médiation édite un « Carnet de la médiation » qui fait la synthèse des travaux du XIIIème Carrefour de la médiation sur la médiation scolaire

DATE ET LIEU : 09/05/2017 9h à 13h à Namur, Moulins de Beez, rue du moulin de Meuse 4  – RENSEIGNEMENT / CONTACT : pn@nexos.be DROIT D’INSCRIPTION : Inscrivez-vous maintenant sous le lien suivant http://tinyurl.com/z5hqcst

(Extrait de  la lettre d’information n°3– mai juin 2017 de l’UBMP)

Belgique : 14ème Carrefour de la médiation à Namur le 9 mai 2017 de 9 à 13h.


logo

14ème Carrefour de la Médiation : La médiation dans les quartiers

 

Poursuivant l’objectif de permettre à chacun d’apprendre de chacun par l’échange de pratiques professionnelles, nous vous invitons au 14ème Carrefour de la médiation à Namur ce mardi 9 mai 2017 de 9 à 13h.

A l’affiche : des médiateurs de quartier, des voisins qui racontent leur médiation et des ateliers interactifs. Une matinée ludique, pédagogique et participative. (Exrait de universitedepaix.org )

Programme et inscription sur http://www.universitedepaix.org/invitation-au-14e-carrefour-de-la-mediation

Suisse : « I ♥ mes voisins – le guide du bon voisinage » à Lausanne


Capture1.PNG

« MIEUX VIVRE ENSEMBLE Un peu de bon sens et quelques conseils peuvent-ils améliorer la qualité de vie de chacune et chacun d’entre nous? C’est le  pari du guide que vous tenez entre vos mains. Car nous le savons tous pour le vivre au quotidien: les relations que nous entretenons avec nos voisins, dans notre immeuble comme dans le quartier, sont essentielles. Un climat de confiance, des relations harmonieuses, un lien social fort sont toujours le gage d’un cadre de vie agréable.
C’est pourquoi la Ville de Lausanne, et en particulier le Service du logement et des gérances, a pris de nombreuses initiatives pour améliorer la cohésion sociale dans les quartiers: nouvelles maisons de quartier, Fête des voisins, contrats de quartier.
Le «Guide du bon voisinage» s’inscrit dans cette logique, celle du mieux vivre ensemble. Outre des règles de conduite par le biais de gestes simples, cette brochure, fruit d’une
collaboration avec le Bureau lausannois pour l’intégration des immigrés, prône des valeurs de respect, d’ouverture et de tolérance.
Elle regorge également de renseignements pratiques en cas de problème de logement, de voisinage ou de discrimination.
(…)

COUT ET DUREE D’UNE MEDIATION Bien qu’il n’existe aucune recommandation à ce sujet, le montant courant d’une médiation oscille entre 150 CHF et 300 CHF de l’heure. Il est généralement admis que la charge financière d’une médiation est assumée à parts égales par les deux parties. Les personnes ayant contracté une assurance juridique peuvent solliciter la prise en charge des coûts. La durée d’une médiation est variable et dépend directement de la complexité du cas. La plupart des médiations nécessitent entre deux et cinq séances et le taux de réussite se situe aux alentours de 70%.
ASSOCIATION vAUDOISE pOUR LA MÉDIATION DE vOISINAGE (ASMED-vD) Case postale 2, 1066 Epalinges, tél. 0848 844 948 info-vd@mediation-de-voisinage.ch, http://www.mediation-de-voisinage.ch  » (Extrait de .lausanne.ch )

En savoir plus sur http://www.lausanne.ch/lausanne-officielle/administration/sports-et-cohesion-sociale/secretariat-general-scs/bureau-lausannois-pour-les-immigres/a-propos-du-bli/publications-du-bli/i-love-mes-voisins-guide-du-bon-voisinage.html

Vidéo : Déroulement d’une médiation à AMELY à Lyon


La présentation du déroulement d’une médiation par deux médiateurs de l’association AMELY à Lyon

Capture6.PNGVidéo à consulter sur https://www.youtube.com/watch?v=qQsRJDmO_fI

Québec : Le service de médiation de quartier de l’OJA « L’autre Avenue », recherche des bénévoles


« Parce que les conflits font et feront toujours partie de la vie, nous croyons que les individus doivent apprendre à composer avec ces situations et à s’outiller pour être en mesure de mieux les régler. Voilà pourquoi nous avons mis sur pied Médiation de quartier!

Ce service d’accompagnement en gestion des conflits et médiation est offert par un groupe de citoyens bénévoles formés par L’Autre Avenue et qui se montrent disponibles pour accompagner leurs concitoyens qui souhaitent tenter de résoudre une situation conflictuelle. » (Extrait de lautreavenue.com )

En savoir plus sur http://www.lautreavenue.com/service-de-mediation-de-quartier/

Suisse : Médiation de voisinage à Lutry


« L’Association vaudoise pour la médiation de voisinage assiste des personnes ou des groupes pris dans un conflit entre voisins. Elle prend connaissance des faits et tente d’établir la communication entre les parties. Elle explore diverses solutions et contribue à la mise en place d’un accord réaliste.

La médiation est volontaire: elle ne peut intervenir qu’avec l’accord de toutes les personnes concernées. Elle peut aussi être envisagée en complément d’une procédure judiciaire. » (Extrait de lutry.ch)

En savoir plus sur http://www.lutry.ch/vivre-a-lutry/social-et-paroisses/vivre-ensemble/mediation-de-voisinage/

MONTBÉLIARD : LES CONFLITS ENTRE VOISINS CONSTITUENT L’ESSENTIEL DE L’ACTIVITÉ DU MÉDIATEUR DE LA VILLE.


« DURANT L’ANNÉE 2015, au cours de ses 132 vacations, Francis Bouclet a reçu ou rencontré 136 personnes. D’une année sur l’autre, depuis que l’homme a pris en charge la médiation à la ville (2009) et malgré un déménagement récent de son bureau au CCAS à la Petite Hollande, ce chiffre est à peu près constant. Comme la répartition géographique de ceux qui réclament son aide : les trois quarts habitent la Cité des Princes, le dernier quart l’agglomération. Mais une chose évolue et de manière croissante : le nombre de conflits de voisinage.

Pas dans les banlieues

L’an dernier, comme il l’a exposé récemment devant le conseil municipal, Francis Bouclet a estimé que ces derniers ont représenté 27 % de ses activités totales. Loin devant les litiges avec les administrations et sociétés (15 %) et les problèmes sociaux et financiers (11 %). Fait préoccupant, selon le médiateur -qui n’affiche, tout compris, que trois cas sans du tout de solution : ces conflits entre voisins sont de moins en moins faciles à résoudre.

« Chacune des parties affirme être dans la vérité, aucune n’a tort et ne cause, dit-elle, aucun problème vis-à-vis de son entourage immédiat », raconte Francis Bouclet. « Toutes les tranches d’âge sont concernées, ainsi que tous les quartiers ou résidences, privées et publiques. Les situations restent pour quelques-unes sans effet malgré l’intervention des élus, services de police et des médiateurs de bailleurs ». Une note d’espoir ? « Certains problèmes sont résolus par le déménagement de l’une ou l’autre des parties » !

On pourrait croire que ces litiges sont notablement plus nombreux dans les quartiers dits sensibles. Le médiateur bat en brèche ce cliché : « La plupart proviennent d’un habitat plutôt de standing. Je n’ai pas vraiment d’explications à cela mais ces logements abritent souvent des personnes à la retraite, qui aspirent à une tranquillité bien méritée ». (Extrait de estrepublicain.fr du 23/7/2016)

En savoir plus sur http://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2016/07/23/montbeliard-les-conflits-entre-voisins-constituent-l-essentiel-de-l-activite-du-mediateur-de-la-ville