Jordanie : Ateliers sur la médiation dans les universités d’Al Al Bayt et de Mu’tah


« Dans le cadre de la coopération universitaire et culturelle, l’ambassade de France à Amman, en collaboration avec l’Agence Universitaire de la Francophonie – Bureau du Moyen-Orient, a organisé deux ateliers « médiation : outil de prévention et de gestion des conflits » labellisés UNESCO dans les universités d’Al Bayt (23 et 24 avril) et de Mu’tah (25 et 26 avril). Ces ateliers, animés par Mme Najla El HAWLY du centre professionnel de Médiation (CPM) de l’Université Saint Joseph de Beyrouth, avaient pour objectif de sensibiliser les étudiants à la communication non-violente (CNV) et de les familiariser avec le rôle du médiateur. Leur contenu a porté plus précisément sur la définition du rôle de médiateur, sur l’identification des sources de conflits ainsi que sur les moyens et les outils de prévention disponibles.

Dispensés par des experts de l’UNESCO et des universitaires de la région, ces ateliers « médiation » s’adressent à des étudiants de dernière année de licence et de master du Proche et Moyen Orient et font partie intégrante du cursus de certaines universités, notamment au Liban et en Egypte. » (Extrait de ambafrance.org )

En savoir plus sur https://jo.ambafrance.org/Ateliers-sur-la-mediation-dans-les-universites-d-Al-Al-Bayt-et-de-Mu-tah

Syrie : Le médiateur de l’ONU sur la Syrie sous pression lors des nouveaux pourparlers de paix à Genève


« Les nouveaux pourparlers de paix intersyriens commencent très mal pour Staffan de Mistura, l’émissaire de l’ONU pour la Syrie. A peine arrivées à Genève, plusieurs délégations ont fait savoir qu’elles déploraient l’improvisation qui présidait à la tenue du 4e round de discussions, ouvert ce jeudi. La veille, lors d’une conférence de presse, le diplomate italo-suédois avait dû démentir des rumeurs de démission relayées dans des médias arabophones. » (Extrait de tdg.ch du 23/2/2017)

En savoir plus sur http://mobile2.tdg.ch/articles/58af3436ab5c37704c000001

Syrie : Le médiateur de l’ONU espére convoquer une nouvelle session de négociations de paix au mois de juillet.


Le médiateur de l'ONU en Syrie Staffan de Mistura lors d'une conférence de presse à Vienne, le 17 mai 2016 - LEONHARD FOEGER/AFP

« Le médiateur de l’ONU en Syrie Staffan de Mistura a indiqué mercredi qu’il espérait toujours convoquer une nouvelle session de négociations de paix au mois de juillet.

S’adressant à la presse après avoir rencontré à huis clos le Conseil de sécurité, il a précisé qu’il « n’avait pas fixé de date précise en juillet ».

« Nous visons juillet mais pas à n’importe quel prix et pas sans garanties », a-t-il expliqué. Il a dit vouloir s’assurer que « quand nous convoquerons les négociations, il y aura une possibilité de progresser vers une transition politique d’ici août ».

Il faut, selon lui, « que les protagonistes viennent avec un sentiment d’urgence et travaillent sur certaines idées pour surmonter les divergences entre les uns et les autres sur leur conception de la transition politique ».

Il s’agit d’un des principaux points d’achoppement des négociations entre le pouvoir syrien et l’opposition armée, qui s’opposent sur le rôle que jouerait le président Bachar al-Assad dans une transition.

Pour M. de Mistura, août doit être « la période où nous devrions voir apparaitre quelque chose de concret, afin de pouvoir faire le point en septembre ».

L’Assemblée générale de l’ONU fin septembre sera la dernière à laquelle participeront l’actuel secrétaire général Ban Ki-moon et le président américain Barack Obama, a-t-il noté. » (Extrait de lejdc.fr du 29/06/2016)

En savoir plus sur http://www.lejdc.fr/france-monde/actualites/a-la-une/international/2016/06/29/syrie-l-onu-vise-toujours-juillet-pour-reprendre-les-tractations_11981456.html

Liban : Deux cents étudiants sensibilisés à la médiation à travers le Liban


« Un accord de coopération entre l’Unesco, l’AUF et l’USJ, dans le cadre du projet Hawer de l’Unesco et du projet Dialogue interculturel de l’AUF, a permis la tenue d’une série de huit ateliers de formation à la médiation dans toutes les régions libanaises. Une initiative inspirée par les fondements des principes du dialogue interculturel, basés sur la compréhension de l’importance majeure des différences culturelles dans la construction et le développement d’une société soucieuse du respect de la diversité. 200 participants, des étudiants en provenance de 11 universités et des professionnels de la société civile, ont ainsi été sensibilisés, à Beyrouth, au Liban-Sud, au Liban-Nord, dans la Békaa, à la communication non violente et à la culture de la paix et du dialogue. Le but de cette initiative pionnière : « renforcer le rôle des jeunes dans la promotion de la culture du dialogue et de la paix en s’appuyant sur les principes du travail en commun pour que communication et médiation deviennent les outils principaux de la résolution de conflit et de la diffusion d’une culture de la paix ».
« Nous sommes particulièrement heureux d’avoir participé à l’organisation et à la réussite de ces ateliers, et nous soutiendrons toujours toutes les initiatives qui encouragent les valeurs de rassemblement, de partage et de dialogue si chers à la francophonie », a affirmé Hervé Sabourin, directeur du bureau Moyen-Orient de l’AUF, ajoutant qu’il souhaiterait que cette expérience soit étendue au niveau régional dans les années à venir. » (Extrait de lorientlejour.com du 17/06/2016)

En savoir plus sur http://www.lorientlejour.com/article/991632/deux-cents-etudiants-sensibilises-a-la-mediation-a-travers-le-liban.html

Liban : L’Université Saint-Joseph organise la seconde compétition de médiation du Liban


« La compétition de médiation entre les étudiants de l’Université Saint-Joseph, organisée pour la seconde année en collaboration avec le Centre professionnel de médiation (CPM) et en partenariat avec la fondation Friedrich Ebert Stiftung, s’est déroulée sur le campus d’Huvelin du 16 au 20 mai. Ont participé à la compétition douze équipes, de deux ou trois étudiants chacune, en provenance de différentes facultés et qui n’ont jamais suivi de formation en médiation. « Je suis fière qu’une compétition de la sorte ait lieu au Liban. La diversité des cas à traiter – social, familial, commercial – a permis aux participants de découvrir l’importance de la médiation à tous les niveaux », raconte Mayssa Khattar, étudiante en quatrième année de droit, présidente du club Étudiants-Médiateurs et membre de l’équipe gagnante du premier prix de négociation à la Compétition internationale de médiation et de négociation (IBA-VIAC) qui s’est déroulée à Vienne. » (Extrait de lorientlejour.com du 30/05/2016)

En savoir plus sur http://www.lorientlejour.com/article/988051/lusj-organise-la-seconde-competition-de-mediation-du-liban.html

Liban : session de formation sur le thème « Initiation à la médiation et à la gestion des conflits » à Tripoli


IMG_8319.JPG

« Le Bureau Moyen-Orient de l’AUF et son CNF de Tripoli, le Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth et le Centre Professionnel de Médiation (CPM) de l’Université Saint-Joseph (USJ), ont organisé le 9 avril 2016 une session de formation de six heures sur le thème « Initiation à la médiation et à la gestion des conflits » sur le campus de Tripoli.

Cette session visait à sensibiliser les participants à la gestion amiable des conflits en exploitant les outils de la médiation permettant la communication non violente.

Plus d’une dizaine d’étudiants de différentes universités (Université Libanaise, Université Saint-Joseph, Université Jinan, Université Notre Dame et Université Libano – française) ont suivi cette session animée par Mme Zeina Huseini Majzoub et Mme Lamia Hatti, toutes deux formatrices au CPM. » (Extrait de auf.org)

En savoir plus https://www.auf.org/actualites/session-de-formation-sur-le-theme-initiation-la-me/

Le Yémen n’a « jamais été aussi proche de la paix », pour le médiateur de l’ONU


Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, médiateur de l'ONU pour le Yémen, le 14 janvier 2016 à Sanaa

« Nations unies (Etats-Unis) – « Nous n’avons jamais été aussi proches de la paix » dans le conflit au Yémen, a affirmé vendredi le médiateur de l’ONU Ismaïl Ould Cheikh Ahmed devant le Conseil de sécurité.

Il a confirmé que « des négociations vont commencer le 18 avril » au Koweït, « avec pour objectif d’obtenir un accord global qui mettrait fin au conflit et permettrait de reprendre un dialogue politique inclusif, en conformité avec la résolution de l’ONU 2216 » adoptée l’an dernier.

Il a averti que « la réussite (des négociations) exigera des compromis difficiles de tous les côtés et la volonté de parvenir à un accord« , ainsi qu’un soutien régional et international.  » (Extrait de lexpress.fr du 15/04/2016)

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/le-yemen-n-a-jamais-ete-aussi-proche-de-la-paix-pour-le-mediateur-de-l-onu_1783364.html