Colloque : « La médiation interculturelle: la pratique de la co-médiation franco-arabe » Paris – 1/06/2016


Le 1er juin 2016 de 9h00 à 13h00 aux Salons des Arts et Métiers, sis 9 bis avenue d’Iéna 7516 Paris.

Evènement organisé par le Centre de Médiation et d’Arbitrage près la Chambre de Commerce Franco Arabe et du Barreau de Paris en partenariat avec l’Association des Médiateurs Européens, la Commission Ouverte MARD du Barreau de Paris et l’Ecole Internationale des Modes Alternatifs de Règlement des Litiges. (extrait de mediateurseuropeens.org)

En savoir plus sur http://www.mediateurseuropeens.org/Article-n-223_a223.html

 

Polynésie française : Teiva Manutahi dessaisi de sa fonction de médiateur


:Teiva Manutahi dessaisi de sa fonction de médiateur © Polynesie1ere

« Fin de mandat précipitée pour Teiva Manutahi. Nommé par Gaston Flosse pour son soutien apporté lors du second tour des dernières élections territoriales, le médiateur de la Polynésie française vient de se faire débarquer.

Pour le moment aucun successeur n’est nommé à ce poste. La direction de la modernisation et des réformes de l’administration doit se prononcer sur le maintien ou non de ce service.  Teiva Manutahi déclare être intervenu dans plusieurs milliers de litiges et estime que ce poste a toute son utilité. »(Extrait de la1ere.francetvinfo.fr du 21/04/2016)

Pour en savoir plus sur http://l/polynesie/tahiti/polynesie-francaise/teiva-manutahi-dessaisi-de-sa-fonction-de-mediateur-352596.html

 

 

Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés


« Une centaine d’étudiants de toutes nationalités inaugurent, à Rome, la première formation professionnelle de médiateur interculturel pour favoriser l’intégration des réfugiés. C’est au…

Source : Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés

Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés


Une famille somalienne à Lampedusa. Les médiateurs permettront de favoriser l’intégration des réfugiés en Italie.

« Une centaine d’étudiants de toutes nationalités inaugurent, à Rome, la première formation professionnelle de médiateur interculturel pour favoriser l’intégration des réfugiés.

C’est au cœur du quartier romain de Trastevere, dans un ancien hôpital fondé par Benoît XIII, que se situe l’École de haute formation pour médiateurs interculturels. Les étudiants qui suivent ce cursus seront amenés à travailler dans des structures d’accueil pour migrants, des centres d’hébergement de réfugiés, des établissements scolaires, des hôpitaux, des prisons ou encore des conseils municipaux.

Le projet est né d’un accord entre la communauté de Sant’Egidio, l’Université pour étrangers de Pérouse et le ministère de l’instruction. Pour l’année 2016, 120 personnes de 40 nationalités différentes, âgées de 25 à 50 ans, participent aux cours qui s’achèveront fin juillet. Les étudiants, qui doivent être titulaires au minimum d’un bac (ou équivalent), ont été sélectionnés sur entretien. Nombre d’entre eux proviennent d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Amérique latine. » (Extrait de la-croix.com du 03/04/2016)

En savoir plus sur http://www.la-croix.com/Monde/Europe/En-Italie-mediateurs-interculturels-pour-mieux-accueillir-refugies-2016-04-03-1200750772

Médiation sociale : les adultes-relais de plus en plus sollicités pour recréer du lien social


« Figures indispensables des quartiers prioritaires, les adultes-relais font l’objet d’une enquête publiée par le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET). Il en ressort que ces professionnels sont de plus en plus utilisés lors des missions de médiation liée au lien social et à la vie de quartier.

4187 postes d’adultes-relais ont été déployés en France en 2014, 400 postes supplémentaires ont également été déployés cette même année. C’est ce qui ressort d’une enquête publiée le 9 mars par le Commissariat général à l’égalité des territoires.

Selon cette enquête de suivi, le Nord est le département qui compte le plus d’adultes-relais avec 422 postes en 2014, suivi de Paris, de la Guadeloupe, de la Seine-Saint-Denis et des Bouches-du-Rhône, avec respectivement 251, 210, 204 et 170 postes. 77% des structures employant des adultes-relais sont des associations et 13% des employeurs sont des collectivités territoriales.

Figure indispensable des quartiers, le dispositif «adulte-relais », lancé en en 1999, a pour objectif d’« offrir un cadre stable aux nombreuses initiatives locales visant à favoriser le lien social par des actions de médiation dans les sites de la politique de la ville». (Extrait de gazettedescommunes.com du 22/03/2016)

En savoir plus sur http://www.lagazettedescommunes.com/434320/les-adultes-relais-de-plus-en-plus-sollicites-pour-recreer-du-lien-social/

« Le médiateur culturel, un nouveau métier humanitaire en plein essor » par Carolina Montenegro


Source : « Le médiateur culturel, un nouveau métier humanitaire en plein essor » par Carolina Montenegro

« Le médiateur culturel, un nouveau métier humanitaire en plein essor » par Carolina Montenegro


Ahmad Al Rousan is a cultural mediator for an MSF project in Rome providing psychological first aid to asylum seekers

« L’une des conséquences de l’essor fulgurant du nombre de migrants et de réfugiés atteignant l’Europe est un envol de la demande pour un métier humanitaire d’un genre relativement nouveau : le médiateur culturel.

En tant que premier contact auquel les réfugiés ont affaire à leur arrivée, les médiateurs culturels jouent un rôle crucial : ils traduisent, informent, et jouent bien souvent les intermédiaires avec les autorités locales. Ils renseignent les migrants sur leurs droits et sur les services auxquels ils ont accès dans leur nouveau pays. Ils leur expliquent également les différences culturelles utiles à connaître pour évoluer en pays étranger, tout en transmettant les informations essentielles aux travailleurs humanitaires. » (Extrait de irinnews.org )

En savoir plus sur http://www.irinnews.org/fr/report/102126/le-m%C3%A9diateur-culturel-un-nouveau-m%C3%A9tier-humanitaire-en-plein-essor

Video : Entretien avec Michelle LeBaron, une des pionnières de la recherche universitaire en matière de résolution des conflits et multiculturalisme


Michelle LeBaron

Entretien en video mené par  Robert Benjamin de Michelle LaBaron

Biography


Michelle LeBaron is a tenured professor at the UBC law faculty and is Director of the UBC Program on Dispute Resolution. She joined the Faculty of Law in 2003 after twelve years teaching at the Institute for Conflict Analysis and Resolution and the Women’s Studies program at George Mason University in Fairfax, Virginia. From 1990-1993, she directed the Multiculturalism and Dispute Resolution Project at the University of Victoria. Professor LeBaron has lectured and consulted around the world on cross-cultural conflict resolution, and has practised as a family law and commercial mediator. She was called to the Bar of British Columbia in 1982 after articling at Campney and Murphy in Vancouver. Professor LeBaron has just completed a new book on conflict resolution across cultures with colleagues from six different countries, to be released in fall 2005 by Intercultural Press. She continues to pursue research into creativity, the arts and multiple ways of knowing as resources for bridging cultural differences. (Extrait du site mediate.com)

Vidéo à consulter sur : http://www.mediate.com/articles/lebaron_full_interview.cfm

Belgique : Médiateur interculturel, une idée prometteuse pour le dialogue entre musulmans et non-musulmans


Médiateur interculturel une idée prometteuse pour améliorer le dialogue entre musulmans et non musulmans

« Parmi ces pratiques prometteuses, l’étude pointe du doigt l’existence de médiateurs interculturels. Des personnes qui, au quotidien, jouent les intermédiaires entre patients et professionnels de la santé, dans les hôpitaux, mais aussi dans les maisons médicales et les centres ONE (l’Office de la naissance et de l’Enfance) ou Kind & Gezin (équivalent flamand de l’ONE).

Une initiative proposée par le Fédéral en 1989 par le Commissaire royal à la politique des Immigrés, Paula D’Hondt (CVP) qui, à l’époque déjà, avait plaidé pour une intégration maximale des enfants de migrants.

Si la Flandre a saisi directement cette opportunité, il a fallu attendre 1992 pour que cette pratique voie le jour à Bruxelles et un peu plus encore pour que la Wallonie suive le mouvement (1999), mais uniquement dans les hôpitaux. Ce qui est sans doute lié « à la sensibilité sur la question de la langue », une préoccupation historique en Flandre, selon Brigitte Maréchal. » (Extrait de .rtbf.be du 23/10/2015)

Pour en savoir plus : https://www.rtbf.be/info/dossier/dossier-diversite/detail_mediateur-interculturel-une-idee-prometteuse-pour-le-dialogue-entre-musulmans-et-non-musulmans?id=9113245

Migrations : Le médiateur culturel, un nouveau métier humanitaire en Italie ?


« L’une des conséquences de l’essor fulgurant du nombre de migrants et de réfugiés atteignant l’Europe est un envol de la demande pour un métier humanitaire d’un genre relativement nouveau : le médiateur culturel.

En tant que premier contact auquel les réfugiés ont affaire à leur arrivée, les médiateurs culturels jouent un rôle crucial : ils traduisent, informent, et jouent bien souvent les intermédiaires avec les autorités locales. Ils renseignent les migrants sur leurs droits et sur les services auxquels ils ont accès dans leur nouveau pays. Ils leur expliquent également les différences culturelles utiles à connaître pour évoluer en pays étranger, tout en transmettant les informations essentielles aux travailleurs humanitaires.

En Italie, en particulier, les organisations d’aide humanitaire ont sans cesse besoin de davantage de personnes capables de servir de lien avec les migrants et les réfugiés. L’agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, a récemment annoncé des postes en Sicile, et les universités du sud de l’Italie commencent à proposer des masters dans ce domaine.

L’université de Catane décrit son cursus d’un an comme « une formation de conseillers et d’informateurs spécialisés dans le domaine des droits civils, de la migration et de la médiation culturelle et linguistique ». (extrait de irinnews.org du 19/10/2015)

Lire la suite : http://www.irinnews.org/fr/report/102126/le-m%C3%A9diateur-culturel-un-nouveau-m%C3%A9tier-humanitaire-en-plein-essor