Venezuela : le Vatican se pose en médiateur de la crise politique


« Le président Nicolás Maduro a inopinément rencontré le pape François lundi 24 octobre au Vatican, dans le cadre de la crise politique que traverse son pays.
Le souverain pontife a déjà envoyé un émissaire à Caracas pour tenter d’ouvrir le dialogue entre le gouvernement et l’opposition.

“Les membres des deux camps se réuniront le 30 octobre sur l’île de Margarita” pour reprendre le dialogue, informe le quotidienÚltimas Noticias. Et, comme un symbole de l’implication pontificale dans ce processus d’apaisement, c’est Emil Paul Tscherrig, émissaire envoyé par le Vatican, qui a lu le communiqué annonçant les futures négociations. Le médiateur accompagnait des représentants des deux camps au cours d’une réunion qui s’est tenue lundi 24 octobre à Caracas. » (Extrait de courrierinternational.com du 25/10/2016 )

En savoir plus sur http://www.courrierinternational.com/article/venezuela-le-vatican-se-pose-en-mediateur-de-la-crise-politique

Publicités

Suisse : La signature de l’accord de paix en Colombie et le point de vue d’un ancien médiateur suisse.


L'ancien médiateur suisse en Colombie, Jean-Pierre Gontard.

« Ancien médiateur suisse en Colombie, Jean-Pierre Gontard est très optimiste après la signature de l’accord de paix en Colombie. Mais aussi inquiet.

Comment avez-vous réagi à l’annonce de la signature?

J’en suis heureux évidemment! Et aussi personnellement touché par les messages d’amitié que m’ont envoyé de Colombie l’archevêque Castro Quiroga (ndlr: qui préside la Commission de conciliation nationale) et Henry Acosta(intermédiaire clé entre le président colombien et le chef des FARC). C’est un très bon accord qui a été conclu entre des négociateurs d’une qualité exceptionnelle. Ils ont su résister à ceux qui, dans chacun des deux camps, essayaient de faire dérailler les pourparlers, afin de poursuivre la révolution par la force, pour les uns, ou encore tenter d’écraser la guérilla, pour les autres.

En quoi l’accord est-il bon?

Un équilibre acceptable a été trouvé entre le besoin de paix et de justice. Bien sûr, il y a des mécontents. Notamment les victimes des FARC, outrées de voir que les chefs de la guérilla n’iront pas nécessairement en prison. Mais des concessions importantes ont été faites dans les deux camps et l’ONU a été invitée à assurer le suivi. C’est une première absolue en Colombie.

Etes-vous optimiste pour le référendum de ce dimanche?

C’est en fait l’un des deux passages dangereux qu’il reste à franchir avant la paix. Le président Santos a voulu soumettre l’accord à l’aval de la population. Il est combattu frontalement par son prédécesseur Alvaro Uribe, qui voudrait écraser la guérilla comme au Sri Lanka. Mais la consultation est aussi menacée par l’abstention possible des classes moyennes des grandes villes, Bogotá et Medellín en tête, qui n’ont pas vécu le conflit d’aussi près…

Quel sera le second passage dangereux?

Les FARC déposeront les armes après la libération des guérilleros actuellement en prison (et qui n’ont pas commis de crime de guerre). Or, cela nécessite l’adoption d’une loi d’amnistie par le parlement colombien. Les élus du parti d’Alvaro Uribe tenteront de faire barrage. Les débats risquent de s’éterniser. » (Extrait de tdg.ch du 27/09/2016)

En savoir plus sur http://www.tdg.ch/monde/paix-signee-colombie-reste-deux-passages-dangereux/story/17003635

Suisse : Berne avait engagé un médiateur qui participait aux négociations entre le gouvernement colombien et les Farc.


 TDG

Colombie: un accord de paix historique enfin conclu avec les Farc


Des Colombiens célèbrent la signature d'un accord de paix entre le gouvernement et les Farc, à Bogota, le 24 août 2016

« Le gouvernement colombien et la guérilla des Farc ont annoncé mercredi à Cuba être parvenus à sceller un accord de paix historique au terme de près de quatre ans d’âpres négociations vouées à mettre un terme à 52 ans de guerre civile. «Nous sommes parvenus à un accord final, intégral et définitif sur la totalité des points à l’agenda» des pourparlers menés depuis novembre 2012 à La Havane, indique un texte signé par les deux parties et lu par le diplomate cubain Rodolfo Benitez, dont le pays a accompagné les négociations avec la Norvège. «Cet « Accord final pour la fin du conflit et la construction d’une paix stable et durable » mettra définitivement fin à un conflit armé de plus de 50 ans», ajoute ce texte résumant les principaux points de l’accord.(Extrait de liberation.fr du 25/08/2016)

En savoir plus sur http://www.liberation.fr/planete/2016/08/25/colombie-un-accord-de-paix-historique-enfin-conclu-avec-les-farc_1474527

L’ancien president Jimmy Carter est médiateur dans un conflit opposant la famille de Martin Luther King


 

« The family of Martin Luther King Jr. is connecting with former President Jimmy Carter to do what the family is struggling to do now – resolve a very emotional dispute regarding their father’s symbolic possessions.

The family has agreed to mediation and a judge in Georgia has approved it. Attorneys themselves believe a settlement is close and that a mediator, in this case the 91-year-old Carter, despite his cancer, can help resolve the painful fighting.

On the surface, the conflict is this – MLK Jr.’s sons, Martin Luther King III and Dexter King, want to sell their dad’s Nobel Peace Prize medal awarded in 1964 and the Bible he carried during the civil rights movement. » (Extrait de mediate.com janvier 2016)

Pour en savoir plus : http://www.mediate.com/articles/ToebeM4.cfm

Colombie : accord Farc-gouvernement sur le volet « victimes »


Le commandant des Farc, Ivan Marquez (C) arrive à la Havane pour des pourparlers de paix avec le gouvernement, le 12 décembre 2015

« La guérilla des Farc et le gouvernement colombien ont annoncé lundi être parvenus à un accord sur le volet « justice et réparation aux victimes », quatrième des six points à l’agenda de leurs pourparlers de paix menés depuis trois ans.

Le contenu de cet accord, qui vient parachever près d’un an et demi de négociations, doit être dévoilé mardi à La Havane, siège des pourparlers colombiens ouverts en novembre 2012. (…)

Tenus sans cessez-le feu sous la médiation de Cuba et de la Norvège, les pourparlers ont déjà abouti à des accords partiels sur des points importants : réforme rurale, lutte anti-drogue et participation des ex-guérilleros à la vie politique. » (Extrait de lepoint.fr du 14/12/2015)

Pour en savoir plus : http://www.lepoint.fr/monde/paix-en-colombie-accord-farc-gouvernement-sur-le-volet-victimes-14-12-2015-1989980_24.php

Vidéo : Entretien avec Chris Moore, un des pionniers de la médiation aux Etats-Unis


Chris Moore

« Christopher Moore has worked in the field of decision making and conflict management for over twenty years and is an internationally known mediator, facilitator, dispute systems designer, trainer, and author in the field of conflict management. Moore has consulted in twenty-one countries in Asia, Western and Eastern Europe, Africa, the Middle East, and Latin America. He was trained as a mediator by the U.S. Federal Mediation and Conciliation Service (1979) and the American Arbitration Association (1976), and holds a Ph.D. in political sociology and development from Rutgers, the State University of New Jersey. » (Extrait du site médiate.com d’octobre 2010)

Vidéo à consulter sur : http://www.mediate.com/articles/MooreCompleteInterview.cfm

%d blogueurs aiment cette page :