Visio : 2e édition du concours de médiation du Master et DU de Médiation de l’université Lyon II le 29 avril de 16h à 19h


« Assistez à des médiations fictives inspirées de situations réelles !
5 candidat.es déjà sélectionné.es parmi les étudiant.es inscrit.es dans les Master ou DU de Médiation vont se disputer la victoire pour le second concours de médiation.

Le concours se déroulera le 29 avril de 16h à 19h en présentiel pour les candidat.es et le jury. Il sera retransmis en visio-conférence sur TEAMS.

CONCOURS

Les candidat.e.s seront placé.e.s à chaque fois dans la position d’un médiateur. Ils/elles seront confronté.e.s à deux personnes en conflit et devront les aider à trouver une solution.

Ces médiations fictives d’une durée de 25 minutes vont permettre aux membres de jury de déterminer celui ou celle qui remportera la victoire de cette deuxième édition du concours de médiation.

Le jury du concours se compose de médiateur.e professionnel.les.

ASSISTER AU CONCOURS

Pour assister à cette deuxième édition, il vous suffira de cliquer sur le lien visio ci-dessous, le jour et à l’heure de l’évènement

https://droit.univ-lyon2.fr/faculte/vie-de-la-faculte/actualites/mediaplay-2e-edition-du-concours-de-mediation

Grand Café de la Médiation à Lyon – Thème : les accords en médiation, le 2 juin 2021 à 17h30


Aucune description alternative pour cette image

Une table ronde de professionnels du droit et de la médiation.
Organisé par l’Association Nationale des Médiateurs ANM, Médiation du Rhône, l’Université Lyon 2 et le Barreau de Lyon.

Inscriptions : https://lnkd.in/ea2JtyX

Radio RCF : « Démocratiser la médiation familiale » présentée par Melchior Gormand – invitée : Catherine Guinle, médiatrice familiale au sein du Centre de la Famille et de la Médiation (émission du 26/03/2021)


RCF, La Joie se partage

QU’EST-CE QUE LA MÉDIATION ?

Afin de devenir médiateur, une formation reconnue par l’Etat d’une durée de deux ans est nécessaire. « C’est une profession à part entière » affirme Catherine Guinle, médiatrice familiale au sein du Centre de la Famille et de la Médiation, une association basée à Lyon. Ce professionnalisme est essentiel pour permettre aux personnes accompagnées de se sentir complètement rassurées et entre de bonnes mains. La médiation est également intégrée dans le code civil, ce qui signifie que le juge aux affaires familiales peut la proposer à des familles en conflit juridique. « Des personnes séparées peuvent venir en médiation pour s’organiser sereinement concernant la garde des enfants » note Catherine Guinle. Au sein du Centre de la Famille et de la Médiation, le processus débute par un entretien individuel d’une heure trente suivi d’un autre entre les personnes concernées : « cela peut durer deux heures, on prend le temps » ajoute la médiatrice familiale.
 

UNE ADAPTATION À LA CRISE SANITAIRE

Comme pour tous les secteurs d’activités, la crise sanitaire a obligé le Centre de la Famille et de la Médiation à adapter son activité. « Lors du premier confinement, nous avons continué la médiation par téléphone et en visioconférence. Cela nous a permis d’élargir notre façon de fonctionner. La visioconférence demande certaines précautions, on demande aux personnes d’être isolées et de ne pas enregistrer. Il arrive que les gens soient plus libérés car ils sont chez eux dans un environnement qu’ils connaissent » détaille Catherine Guinle. Depuis le deuxième confinement, les services de médiation sont considérés comme des motifs dérogatoires. L’association a pu reprendre son activité normalement. « La visio permet de bien travailler mais être en présence permet une vraie rencontre et une vraie relation humaine comme on en a l’habitude » ajoute la médiatrice familiale.
 

UN SERVICE ACCESSIBLE À TOUS

Catherine Guinle insiste sur l’importance d’intégrer complètement les services de médiation aux politiques de prévention notamment pour le bien-être des enfants : « ce qui est essentiel à prendre en compte est la souffrance des enfants, conserver des bonnes relations entre parents est une bonne chose pour eux » explique la médiatrice du Centre de la Famille et de la Médiation. Les associations de médiateurs fonctionnent en partie grâce à des subventions du Ministère de la justice ou encore de la Caisse d’Allocation Familiale. Un financement qui permet de rendre ce service accessible à tous : « un barème national est proposé qui va de 2€ pour les personnes qui touchent moins que le RSA jusqu’à 131€ pour les personnes gagnant plus de 5 300€ par mois« . Georges, un auditeur de RCF insiste sur la nécessité de faire connaître la médiation pour éviter des drames familiaux. (Extrait de

A écouter sur https://rcf.fr/actualite/societe/democratiser-la-mediation-familiale

Café Médiation à Lyon (visioconférence) :  » les managers et les conflits au travail » le 1er avril, 8h30 à 10h00, organisé par Gaëlle Walker


Ou comment interroger le rôle du manager dans les situations de conflit entre ses collaborateurs, son pouvoir d’action et ses limites.

Lien visio par mail à gaelle-walker@orange.fr

Troisième Semaine internationale de la médiation du 9 au 16 octobre 2021


La Semaine de la Médiation est une action de promotion de la médiation auprès du grand public, à dimension nationale et internationale.

Ce site vous informe des actions organisées près de chez vous.

Si vous êtes médiateur, il vous permet d’organiser et de faire connaître votre action.

En savoir plus sur https://semainemediation.fr/

Fête de la Médiation de l’IFOMENE : 15ème édition en Webinaire, le 27 mars 2021 de 13:00 à 19:00


fete de la mediation

Programme:


13h – Conférence 1 : Les MARD et la médiation au service de la société.

Santé, Famille, Collectivités territoriales, Défenseur des Droits : Les médiateurs sont au cœur d’une vie sociale qui dépend de la qualité des relations humaines et du respect mutuel. Un impératif majeur de notre temps pour pacifier et libérer les capacités de compréhension mutuelle et de coopération.


> S’inscrire à cette conférence


15h – Conférence 2 : Les MARD et la médiation au service de la justice…avec magistrat, avocat, notaire, directrice juridique.

Lançant la médiation au Conseil d’Etat, le Vice-Président Sauvé déclarait : » toutes les professions du droit, au-delà de leur variété, sont unies autour d’un même objectif : des prestations de confiance qui ne sont en aucun cas réductibles à des biens ou à des services ordinaires » !

> S’inscrire à cette conférence

 
17h – Conférence 3 : Les MARD et la médiation au service de l’entreprise : médiateurs internes, DRH, médiateurs des relations inter-entreprises…

La médiation apporte des méthodes efficaces et humaines, efficaces parce qu’humaines. Comment, dans un monde économique rapide et dur, la médiation permet de dénouer ou renouer relations ou contrats, et de mieux gérer conflits et crises.

> S’inscrire à cette conférence

En savoir plus sur https://www.icp.fr/a-propos-de-licp/agenda/fete-de-la-mediation-15eme-edition-en-webinaire

Webinaire : 86ème Café de la Médiation et de la Négociation : « Quelques questions juridiques, éthiques et pratiques que se posent les médiateurs ! » avec Natalie FRICERO, Directrice académique droit et déontologie de l’ifomene ICP. Professeur à l’Université Côte d’Azur


« Spécialiste des modes amiables de résolution des différends, Natalie Fricero, directeur académique du pôle Droit et déontologie à l’IFOMENE est membre du Comité pédagogique de l’Ecole Internationale des modes amiables de règlement des litiges du Barreau de Paris (EIMA) et membre du Comité scientifique du Centre national des avocats médiateurs (CNB). Elle est auteur de nombreux articles et ouvrages sur la procédure civile et les modes alternatifs de résolution des litiges (not. Guide des modes amiables de résolution des différends, Dalloz, 2018, ouv. coll., dir. N. Fricero).

Un échantillon de questions qui lui seront soumises…

« Le médiateur peut-il prétendre à un honoraire de résultat ?» « Si un médiateur s’avisait de rédiger un accord de médiation, quelle responsabilité ?» « Si le médiateur est cité dans l’accord, sa responsabilité peut-elle être engagée ?» « Quelle est la valeur du « Code national de déontologique du médiateur » ? » « Informé d’une irrégularité (dessous de table, dissimulation fiscale), que faire ?» « Du fait de menaces ou chantages, l’accord est déséquilibré…. Que faire ou ne pas faire ?» « Une des parties n’est pas de taille à éviter la manipulation habile de l’autre…»

Mais il y aura aussi vos questions en séance, ou que vous pouvez adresser dès maintenant à Hirbod Dehghani-Azar qui les posera en séance (hda@rsda.eu AVEC POUR OBJET : « Café du 11 mars »)

(Pour ce café de la médiation, 1/2 heure de présentations initiales et 1 heure d’échanges interactifs avec vous !) (Extrait de

Inscription sur https://www.eventbrite.fr/e/billets-86eme-cafe-de-la-mediation-et-de-la-negociation-webinaire-140971087317?utm-medium=discovery&utm-campaign=social&utm-content=attendeeshare&aff=esli&utm-source=li&utm-term=listing

Suisse – Coronavirus: permanence de médiation gratuite en cas de rapports conflictuels


« Télétravail, confinement, ados à la maison: la pandémie crée de nombreuses situations où le ton peut vite monter et la situation dégénérer. Pour y parer et dès le début de la crise, le Groupement Pro Médiation (GPM) propose une permanence téléphonique gratuite pour écouter, renseigner et orienter les particuliers en situation de tensions.

Cet épisode de crise sanitaire confronte les Romands à leurs limites. Dès le printemps dernier, ils ont expérimenté des anxiétés auxquelles se sont ajoutées des tensions liées au confinement, à la distanciation sociale et à la peur de l’avenir.

Le mal-être, l’agressivité, les comportements de violence comme les ruptures se sont multipliés par rapport à une période «normale», explique Mélanie Gaudet, médiatrice et vice-présidente ad interim du GPM à Keystone-ATS. Dans de nombreux cas, les relations deviennent difficiles voire insupportables, que ce soit en couple, avec les enfants et adolescents à la maison, avec les aînés ou encore avec les voisins.

La médiation peut contribuer à traverser ces moments pénibles. Il existe des structures de médiation dans chaque canton romand, et le GPM fait le lien avec les différents médiateurs.

Cette permanence téléphonique est tenue bénévolement par des médiateurs professionnels. Le coût d’une médiation dépend du canton, de l’organe de médiation ou du type de médiateurs contactés. » (Extrait de lenouvelliste.ch du 1/02.2021)

En savoir plus sur https://www.lenouvelliste.ch/dossiers/coronavirus/articles/coronavirus-permanence-de-mediation-gratuite-en-cas-de-rapports-conflictuels-1039208?RelatedContentIds=Article-BB1dk9tJ,Article-BB1djNVh,Article-BB1diIG2,Article-BB1dj28D