Appel à manifestations d’intérêt de l’AUF ; initiation à la médiation dans les universités


« Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet « Dialogue interculturel au Moyen-Orient », l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) au Moyen-Orient considère les actions de sensibilisation et de formation à la médiation comme pertinentes pour restaurer le dialogue et créer une dynamique de renforcement de capacités dans ce domaine au sein des établissements universitaires.

Dans cette perspective, l’AUF Moyen-Orient s’associe au Centre professionnel de Médiation (CPM) de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (USJ), premier centre universitaire de médiation au Liban, pour offrir aux étudiants, enseignants ou cadres administratifs de ses universités membres des activités de sensibilisation à la médiation, en mode virtuel en raison de la crise sanitaire mondiale.

L’objectif principal de cette action d’initiation à la médiation est de développer chez le public universitaire une écoute active et une capacité à mieux communiquer, mais aussi de diffuser une culture de paix et de dialogue dans les universités.

L’AUF Moyen-Orient publie cet appel à candidatures, qui a pour finalité d’identifier les établissements intéressés à co-organiser ce type d’atelier en ligne au profit de leur public estudiantin et académique.

Les demandes d’appui doivent être présentées dans le cadre d’un dossier rempli conformément au calendrier de l’appel à manifestations d’intérêt, téléchargeable depuis le site internet de l’AUF Moyen-Orient (www.auf.org/moyen-orient).

Calendrier

  • 20 janvier 2021 : Lancement, mise en ligne et diffusion de l’appel à candidatures par l’AUF
  • 25 février 2021 : Clôture de l’appel à candidatures
  • mi-mars 2021 : Sélection des demandes, publication des résultats
  • À partir de fin mars 2021 : Mise en œuvre des ateliers de formation jusqu’à fin 2021 (Extrait de auf.org/nouvelles du 20/01/2021)

En savoir plus sur https://www.auf.org/nouvelles/appels-a-candidatures/appel-manifestations-dinteret-initiation-la-mediation-dans-les-universites-2/

Visio-médiation: « PARAMÈTRES ZOOM RECOMMANDÉS » par la Conférence des Arbitres du Québec


Les recommandations qui suivent sont basées sur la dernière mise à jour des paramètres de Zoom
pour les détenteurs d’une licence en date du 18 avril 2020. Le présent document est issu des
recommandations de MM. Chris Albertyn et Keith Greenberg, arbitres pratiquant en Ontario et
membres de la National Academy of Arbitrators et constituent nos préférences dans
l’organisation des paramètres de Zoom pour la conduite d’une audience d’arbitrage ou la tenue
d’une séance de médiation en droit du travail. Ces recommandations sont formulées en fonction
de nos connaissances des fonctions, des paramètres de confidentialité et de sécurité de la
plate-forme Zoom. Cependant, le présent document ne contient justement que des
recommandations du Comité sur l’arbitrage et la médiation par visioconférence et autres
méthodes alternatives, et les utilisateurs sont donc libres de configurer la plate-forme Zoom selon
leurs préférences personnelles.
Nous tenons à remercier la National Academy of Arbitrators de nous avoir permis de traduire et
de reproduire en partie leur document et surtout, de nous avoir autorisés à nous inspirer
largement de leurs recommandations.
Le Comité sur l’arbitrage et la médiation par visioconférence et autres méthodes alternatives,
Par Me Johanne Cavé, Me Francine Lamy, Me Éric Lévesque, Me Joëlle L’Heureux et Me Nancy
Ménard-Chen

En savoir plus sur https://www.barreau.qc.ca/media/2412/20200423-conference-arbitres-parametres-techniques-videoconference.pdf

Audio : Fréquence Protestante – « MÉDIATIONS » par Elisabeth Gras – Emission du 19/12/2020 invitées : Catherine Guy des éditions Médias &Médiations, et Joëlle Dunoyer de la revue Intermédiés.


Fréquence Protestante - logo

Thème : Promouvoir l’esprit de la médiation : découverte de deux initiatives éditoriales originales

Invitées : Catherine Guy, journaliste, éditrice et fondatrice de la maison d’édition Médias & Médiations, et Joëlle Dunoyer, médiatrice, rédactrice en chef et co-fondatrice de la revue Intermédiés.

« La médiation, processus de prévention et de résolution des conflits par le dialogue, est une discipline qui se développe en France de plus en plus. Cette émission met à l’honneur deux initiatives qui participent à faire connaître la médiation et à diffuser les connaissances dans ce domaine : la maison d’édition Médias et Médiation et la Revue Intermédiés.

Pour aller plus loin : – Site de Médias et Médiations (https://www.medias-mediations.fr/) – Site de la Revue Intermédiés (https://intermedies-mediation.com/) – Site du CFAM (Collectif Formations Actions pour la Médiation en Normandie) (https://lecfam.fr/) – Site de l’émission « Mettons-nous d’accord » sur RCF » (https://rcf.fr/actualite/societe/mettons-nous-d-accord) (Extrait de frequenceprotestante)

Emission à écouter sur https://frequenceprotestante.coions-du-19-12-2020/m/diffusion/mediat« 

84ème Café de la Médiation et de la Négociation – Webinaire : « Entreprises, Numérique et Médiation : La médiation, une réponse adaptée aux nouvelles technologies ?, IFOMENE, 14/01/2021 de 18h à 19h30


Entreprises, Numérique et Médiation : La médiation, une réponse adaptée aux nouvelles technologies ?

Café de la Médiation en Webinaire

Avec

Christiane FERAL-SCHUHL

Avocate aux Barreaux de Paris et du Québec, Ancienne Présidente du Conseil National des Barreaux, Ancienne Bâtonnier du Barreau de Paris, Médiateure CMAP et Prix AME Médiation 2013

et

Fabrice VERT

Magistrat formé à la médiation et formateur, Premier vice-président au tribunal judiciaire de Paris (pôle des urgences civiles), Médiateur diplômé ifomene ICP

Séance animée par

Hirbod DEHGHANI-AZAR

Avocat, AMCO Paris, Membre du CNB, médiateur, Ancien Pdt de l’AME, Directeur de l’ifomene, formateur en négociation et en droit public, responsable des formations Ifomene en Régions Outremer et à l’International

Avec le concours de Stephen Bensimon et Isabelle Aoustin-Hercé, Directeurs de l’IFOMENE

Essor des entreprises technologiques et monde numérique ont fait naître de nouveaux types de conflits. Ces entreprises sont soucieuses de compétitivité, d’adaptation permanente aux évolutions technologiques comme à la complexification des contraintes légales.

Elles doivent inventer ou réinventer de nouveaux modèles et rester toujours agiles et réactives.

Dans un tel contexte, le temps judiciaire t la procédure ne semblent pas en adéquation avec les attentes des sociétés, tant en interne qu’avec leurs prestataires et clients.

Ainsi, dans la vitrine numérique internationale des réseaux sociaux rapidité, efficacité, réponses adaptées et fiabilité deviennent des enjeux majeurs.

La médiation peut être une solution adaptée (libre négociation directe des parties, conflit et échanges confidentiels, possibilité de créer de nouvelles opportunités, maintien de liens …). (Extrait de eventbrite.fr )

Inscription sur https://www.eventbrite.fr/e/billets-84eme-cafe-de-la-mediation-et-de-la-negociation-webinaire-135833937965?utm_source=eventbrite&utm_medium=email&utm_content=follow_notification&utm_campaign=following_published_event&utm_term=84%C3%A8me%20Caf%C3%A9%20de%20la%20M%C3%A9diation%20et%20de%20la%20N%C3%A9gociation%20-%20Webinaire&aff=ebemoffollowpublishemail&fbclid=IwAR3bRzpmYCAMIpjeJSom7djQBIk5_c3CfQRTKil9Lg4vOsVZQnbeZueSJ1k

Visoconférence : Premier café médiation 2021 Lyon : la médiation en ligne – 7 janvier 2021, à 8h30


Aucun texte alternatif pour cette image

Jeudi 7 janvier 2021, à 8h30, en visio-conférence (en attendant de se retrouver « en vrai ») pour continuer de débattre sur tous les sujets qui vous intéressent.
Inscription et lien :
gaelle@walker@orange.fr
Le programme 2021 des Cafés Médiation : https://lnkd.in/ea6RMkZ
#mediation #echange #debat #cafemediation

Webinaire Justicity : « En quoi la crise sanitaire a changé ma pratique ? » Témoignages de médiateurs, 9 Décembre 2020 de 17h à 18h


justicity.com
Programme
 
La crise sanitaire que nous traversons a profondément changé nos pratiques professionnelles. Comment les médiateurs s’adaptent à la médiation à distance et avec quels outils ? Quels sont les avantages et inconvénients de ces nouvelles pratiques ? Me Laurence Fassier et Me Ivan Kasic vous feront part de leurs retours d’expérience et répondront à vos questions.

Intervenants
Ivan Kasic
Médiateur, Arbitre, Avocat au barreau du Québec, Président de Justicity
Laurence Fassier 
Médiateur près la Cour d’Appel de Paris – Avocat Praticien en processus collaboratif – Vice-Présidente AFPDC

En savoir plus sur https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_5EPufWcMRk6kLGNlpr_wow?utm_medium=email&_hsmi=102234326&_hsenc=p2ANqtz–L0DhGFFU-MCO11sLI-pe0oCLSObK3PJ_8B2oe157U34oFTZe42v_YIXqbLzvmHi1VdE3ZSaTgFS9wfH8lUWyQ3YtT2UVlxHLtCPFzJkpkRrp_W9di7XlemQk3LpX2YRiQVqLR&utm_content=102234326&utm_source=hs_email

La CLINIQUE DE LA MÉDIATION d’Aix-Marseille


« La Clinique de la Médiation est née de l’initiative d’étudiants désireux non seulement de pratiquer la médiation mais aussi de la promouvoir. Cette volonté vient d’un constat simple : la médiation est trop peu répandue en France et traîne avec elle de nombreuses idées reçues.Sur le modèle des cliniques canadiennes, ils se sont réunis et ont donné naissance à ce projet.

Bénévolat

C’est sur la base du bénévolat qu’ils feront la promotion de la médiation, en sensibilisant les personnes aussi bien au niveau de l’Université Aix-Marseille, que dans les écoles publiques et les entreprises publiques ou privées. En plus de leur permettre d’assister à des médiations réalisées par des médiateurs, la chance leur est laissée de conduire des médiations, aussi bien auprès d’étudiants que de particuliers ou professionnels.
Il s’agit pour eux d’une véritable opportunité de se mettre dans la peau d’un médiateur avec un cas bien réel et concret.

(Extrait de cma-aixmed.org)

En savoir plus sur https://www.cma-aixmed.org/clinique-de-la-m%C3%A9diation

Webinaire du CEMA : « Les écrits en Médiation » avec Natalie FRICERO, professeure à l’université de Nice-Côte d’Azur, le 28/11/2020, de 18h à 19h30


Bien que la Médiation soit un processus oral, les médiateurs sont régulièrement confrontés à différents écrits, depuis la signature de la Convention d’engagement à la Médiation jusqu’à la signature de l’accord de Médiation.
C’est dire que tous les médiateurs se sont un jour posé la question de la valeur juridique des écrits en médiation, et ont été peu ou prou confrontés aux problèmatiques déontologiques qu’ils soulèvent, notamment au regard du principe de confidentialité.
Le CEMA souhaite participer à cette réflexion en conviant Madame la Professeure Natalie FRICERO pour un Webinaire dans lequel elle tentera de répondre à ces différentes questions et à celles que vous pourrez lui poser directement.
Pour l’accompagner, un magistrat, un avocat et un médiateur participeront à la réflexion en questionnant notre invitée. (Extrait de us02web.)
Inscription sur : https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_M1AtedYfRC2SR0-h8iugZQ

Café Médiation à Lyon : « La place des personnes accompagnantes en médiation » 5 novembre 2020, à 8h30 en visioconférence.


Aucun texte alternatif pour cette image

Les personnes accompagnant les médiés en médiation du travail peuvent être des représentants du personnels, ou des experts techniques ou juridiques. La question de leur rôle et de leur place se pose pour le médiateur dans le déroulement du processus.

Le médiateur se met à l’écoute à chaque situation du besoin des personnes et de l’opportunité de cet accompagnement dans le but d’améliorer la relation. Il se doit aussi d’y poser un cadre et des règles de façon à sécuriser les médiés, et permettre une expression claire, libre, et engagée.

Libérer la parole :

Le processus de médiation permet au médié de s’exprimer par lui-même avec ses mots, et de favoriser son écoute sans interférence ni interprétation.

Il peut ainsi se sentir entendu dans ce qu’il ressent, et dans ses besoins. Il s’agit aussi de lui donner un pouvoir d’action dans la recherche de solutions. Aussi il ne peut être représenté dans cette démarche, il ne peut demander à une tierce personne de s’exprimer en son nom.

La communication directe est un mode d’expression sans détour, sans artifice, et sans représentation. L’objectif est de clarifier les intentions, en utilisant des modes d’expressions directs, et non détournés. On évitera donc l’usage de l’humour, du cynisme, ou de l’ironie, mais aussi l’usage de l’idéologie, ou encore des jugements.

Le message doit être le plus clair possible et libéré de toute interprétation. L’interprétation est en effet la dimension subjective de la sensibilité de chaque personne qui donne une compréhension d’un mot ou d’une phrase différente de celle qui était donnée au départ.

Ainsi une personne peut évoquer un sentiment ou un besoin avec des mots qu’elle pense juste, et ces mots entendus par la personne à qui elle s’adresse prendront un sens différent. Cette dernière aura une compréhension de ces mots distincte de l’intention première du fait de l’état d’esprit dans lequel elle se trouvera à ce moment.

Cette discordance entre une intention exprimée et celle qui est entendue fait naitre des confusions, et de fait des tensions qui pourraient être évitées.

Ainsi le médiateur à l’aide des outils et techniques de questionnement, reformulation et synthèse aidera à lever ces confusions en permettant la clarification des intentions ainsi que leurs interprétations.

Eviter les interprétations :

Cependant si une tierce personne est présente lors de cet entretien, et de cette clarification, son interprétation peut être encore différente de celle des médiés, et si elle s’en exprime, apporter plus de confusion encore, ajoutant une autre dimension de compréhension à déchiffrer.

La représentation a vocation à soutenir, ou renforcer la position d’une personne. Or le cadre de la médiation s’il est bien posé, garantit la sécurité, le soutien, de la personne. De façon à ce qu’elle soit en mesure de s’exprimer sans représentation ni délégation.

Poser le cadre sécurisant pour tous

C’est pourquoi le médiateur dans le cadre du processus définit bien la présence et le rôle de ces personnes accompagnantes : il ne peut accepter la présence d’une posture de représentant, Il acceptera seulement celle d’accompagnant, qui si il s’exprime le fera en son nom propre, et non au nom de la personne qu’il accompagne.

Le médiateur engage alors avec le représentant du personnel, le syndicat, ou encore l’avocat un travail de définition des rôles et des places de chacun très important pour poser ce cadre d’autodétermination du médié, tout en étant à l’écoute des positions de ces accompagnants.

Les expériences vécues m’ont permis de comprendre la difficulté pour ces acteurs non pas d’accepter les règles que je pose avec eux, mais d’adopter concrètement une posture différente : se mettre en retrait par rapport à la fonction de soutien, et de représentation qu’ils doivent prendre en dehors du cadre. Cette position doit être acceptable pour eux, sans les défaire de leur rôle initial.

C’est pourquoi j’engage avec ces tierces personnes une relation basée sur la confiance, et le respect aussi de leur position, sans les exclure. (Extrait de https://www.mediationwalker.com/post/la-place-des-personnes-accompagnantes-en-m%C3%A9diation

Inscription par mail : gaelle-walker@orange.fr

82ème Café de la Médiation et de la Négociation : Covid 19 : Le boom des modes amiables


Covid 19 : Le boom des modes amiables

Avec

Carole CHATELAIN, Médiateure, Auteure, Directrice adjointe de la Rédaction Sciences et Avenir – La Recherche

&

Bertrand ROBERT, Président du Cabinet Argillos, Management de crise et Techniques d’anticipation, Auteur

Séance animée par Hirbod DEHGHANI-AZAR, Avocat, MCO Paris, médiateur, Ancien Pdt de l’AME, Directeur de l’ifomene, formateur en négociation et en droit public, responsable des formations Ifomene en Régions Outremer et à l’International

Avec le concours de Stephen Bensimon et Isabelle Aoustin Hercé, Directeurs de l’IFOMENE

UNE STATISTIQUE QUI EN DIT LONG :

A l’AG de la Fédération Française des Centres de Médiation, Pierre Pelouzet, Médiateur des entreprises, indiquait que son service public de médiation est passé progressivement de 100 médiations par an à près de 100 par mois, mais que ce nombre s’est multiplié par 4 à 5 en huit mois, depuis le début de la nouvelle crise sanitaire.

Ce qui est vrai entre les entreprises l’est tout autant en intra entreprise et pour les relations personnelles : le confinement a ainsi favorisé des huis-clos familiaux propices aux tensions, frictions, violences intra familiales, à des situations de harcèlement, de souffrances psychiques… et de ruptures

LA PEUR

Risques, imprévisibilité de l’avenir, réactions psychologiques face à la menace insidieuse de mort : Carole Chatelain, directrice adjointe de la rédaction de Sciences et Avenir- La Recherche nous fera réfléchir à nos armes intimes de défense pour affronter cette crise intérieure. Auteure de « Médiation : comment développer son empathie ? Les ressources du cerveau » chez Archétype82, elle forme en Médiation santé et en formation continue du médiateur.

LE DANGER

Bertrand Robert nous fera réfléchir aux effets des crises sur les « modes doux » de résolutions des conflits. Il le fera en professionnel de la prévention et de la gestion de crise, des phénomènes de surprise et des dimensions cachées… mais aussi avec un style subtil puisé dans son parcours d’Aïkidoka… Co-auteur de l’ouvrage « La communication de crise » (Mac Graw Hill), il intervient à l’Ifomene en DU2 et en Master de Médiation et management d’entreprise

(Comme toujours dans nos cafés ½ heure de présentations initiales et 1 heure d’échanges interactifs avec vous) (Extrait de

Inscription https://www.eventbrite.fr/e/billets-82eme-cafe-de-la-mediation-et-de-la-negociation-webinaire-126782013415?aff=ebdssbonlinesearch&utm-medium=discovery&utm-campaign=social&utm-content=attendeeshare&utm-source=cp&utm-term=destsearchsur