Coronavirus : Les avocats médiateurs du barreau des Hauts-de-Seine se mobilisent


Image

« Les avocats médiateurs du barreau des Hauts-de-Seine sont solidaires et se mobilisent pour les justiciables en difficulté en cette période de crise sanitaire.

En raison du confinement la justice ne peut plus répondre à vos demandes : les tribunaux sont pour la plupart fermés, les audiences reportées sans date, seules les urgences extrêmes sont traitées.

Si vous êtes confrontés à une situation conflictuelle, conflit de voisinage, problème de copropriété, différend employeur/salarié, désaccord entre associés, difficulté dans l’exécution d’un #contrat quel qu’il soit…, la médiation peut vous permettre de sortir du conflit par la construction d’accords sur mesure.

Ces accords pourront ensuite être homologués par le juge compétent dans le ressort du tribunal judiciaire de NANTERRE et ce même en période de confinement.

Envoyez un mail à cette adresse : urgencemediation@barreau92.com en expliquant brièvement votre difficulté et en laissant vos coordonnées téléphoniques.

Un avocat médiateur vous rappellera pour vous informer gratuitement sur le processus de médiation. (Extrait de lemondedudroit.fr du 23/04/2020)

En savoir plus sur https://www.lemondedudroit.fr/institutions/69693-avocats-mediateurs-barreau-hautsdeseine-se-mobilisent.html

Coronavirus : les médiateurs sont plus dans la prévention à Brest


Comme ses collègues, Émeline Marco voit son travail de médiatrice évoluer, en cette période de confinement.

Sur le pont, mine de rien, ils sont encore nombreux. Comme les médiateurs, en ville. Mais en ces temps de crise de coronavirus, Émeline Marco pratique à Brest son métier de façon bien différente que d’ordinaire.

« On rencontre tout le monde, tous les publics. Des gens nous voient dans la rue, viennent nous poser des questions alors qu’ils ne le feraient pas d’habitude ». Émeline Marco, 32 ans, comme ses collègues médiateurs de la métropole brestoise, a comme changé de métier, depuis le confinement lié à la crise du coronavirus il y a un peu plus d’un mois. De la prévention plutôt que de la médiation.

«Certains nous disent : merci d’être là ! »

« C’est étrange de voir qu’il n’y a personne dans les rues, surtout les premiers jours, le matin. Plus calme qu’un dimanche ! Et on fait plus de la prévention que de la médiation ».

On explique aux quelques récalcitrants les risques qu’ils prennent et qu’ils encourent une amende de 135 euros

Il y a peu de monde en effet dans l’espace public à s’invectiver, à s’embrouiller voire à se battre. « Et quand on fait des recommandations, il y a très rarement des incidents. Certains nous disent plutôt : « merci d’être là ! » L’attestation, comment la remplir, c’est entré dans les têtes. Il faut veiller aussi à la distanciation », reprend la jeune femme.

Pas plus que d’ordinaire, les médiateurs ne peuvent verbaliser. « On rappelle les règles du confinement, les arrêtés. On explique aux quelques récalcitrants les risques qu’ils prennent et qu’ils encourent une amende de 135 euros. Mais globalement, les consignes sont bien respectées ». Pas de masque pour ces professionnels mais du gel hydroalcoolique, les gestes barrières et « une distanciation d’au moins 2 m ou 2,50 m avec les gens avec qui on parle. D’habitude, on est plus proche… ». (Extrait de letelegramme.fr du 24/04/2020)

En savoir plus sur https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/les-mediateurs-sont-plus-dans-la-prevention-24-04-2020-12543653.php?RelatedContentIds=Article-BB12t1ML

Coronavirus : Médiateurs du Sport se propose d’accompagner les acteurs de l’univers sportif dans une démarche amiable de recherche de solutions de sortie de crise


Capture.PNG124.PNG

« Des diffuseurs Télévision refusent de payer les droits de retransmission prévus, des sponsors évaluent leur manque à gagner, des relations entre athlètes et sponsors tendues, des engagements de réservation d’infrastrucures non tenus, des organisateurs contraints de reporter voir d’annuler des évènements, compétitions ou championnats avec les conséquences économiques, sociales, humaines et sportives que cela implique…

Les saisons sportives sont suspendues, les contrats professionnels arrivent à expiration de manière prématurée, des problématiques d’exécution des contrats en cours s’accumulent.

Autant de situations pour lesquelles le recours aux modes amiables permettra la recherche de solutions plus rapides, moins couteuses qu’une procédure judiciaire.

Médiateurs du Sport reçoit actuellement de nombreux appels d’acteurs du sport souhaitant anticiper et rechercher des pistes préservant à la fois leurs relations avec leurs partenaires et économiquement acceptables pour chacune des parties.

Face aux nombreuses difficultés rencontrées, Médiateurs du Sport se propose d’accompagner les acteurs de l’univers sportif dans une démarche amiable de recherche de solutions de sortie de crise.

Médiateurs du Sport a mis en place un service exceptionnel pour répondre aux sollicitations du moment.

Vous pouvez poser vos questions et faire une demande par mail :

contact@mediateursdusport.com

ou sur le site :

http://www.mediateursdusport.com 

(Extrait de mediateursdusport du 25/04/2020)

En savoir plus sur http://www.mediateursdusport.com/