Belgique : La Ville de Tournai a aussi son service de médiation


 

VIDÉO | La Ville de Tournai a aussi son service de médiation

« Encore trop méconnu, le service de médiation de la Ville de Tournai existe pourtant depuis dix ans déjà. Il peut résoudre tant les conflits de voisinages, qu’interpersonnels, familiaux ou collectifs.

Dans le cadre de la présentation de «la semaine de la médiation», nous avons récemment mis l’accent sur la reprise des permanences organisées par des médiateurs agréés au sein du palais de justice de Tournai.

Géré par trois médiateurs: Céline Capoen, Benjamin Byache et Magali Lucas sous la houlette d’une coordinatrice, Valérie Paeleman, ce service communal a vu le jour en octobre 2009 au sein du Service d’aide à l’intégration sociale (SAIS) et est subsidié par le Plan stratégique de sécurité et de prévention. C’est dans le cadre de leur fonction d’éducateur que les médiateurs ont constaté un manque en matière de gestion de conflits interpersonnels. Tous les membres de l’équipe ont obtenu un post-graduat en médiation ou un certificat en gestion positive des conflits interpersonnels.

«Ce service de proximité de la ville de Tournai offre une écoute et un accompagnement aux personnes désireuses de prévenir ou de régler à l’amiable les conflits de la vie de tous les jours», explique le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois. Le médiateur aide à communiquer et à chercher une solution satisfaisante pour chacun. La participation au processus de médiation est une démarche personnelle et volontaire. Enfin, la médiation est gratuite et permet d’éviter les circuits judiciaires», souligne le bourgmestre.

Des médiateurs qui ne sont pas agréés, mais pas moins compétents

Dans le cadre de notre article précédent, nous avions rencontré une avocate, médiatrice agréée; une dernière qualification que n’ont pas les médiateurs communaux. Il n’est d’ailleurs nullement obligatoire de recourir à un médiateur agréé pour entrer dans ce type de démarche et cela ne signifie pas non plus que celui qui ne dispose pas de l’agrément est moins compétent que celui qui le possède. La principale différence réside dans le fait que l’agrément permet également de faire homologuer un accord de médiation, c’est-à-dire de le faire reconnaître par un juge de paix. Il a alors la même force qu’un jugement et devient obligatoire. Une dernière démarche qui, elle, n’est toutefois pas obligatoire non plus. Pour le reste, les règles sont les mêmes de part et d’autre (à l’exception de la gratuité dans le cas d’une médiation communale): neutralité, confidentialité, secret professionnel, démarche volontaire et écoute. -V. Dubois – (Extrait lavenir.net du 21/10/2019)

En savoir plus sur https://www.lavenir.net/cnt/dmf20191021_01396842/video-la-ville-de-tournai-a-aussi-son-service-de-mediation

Séminaire du projet INTERMED : « Regards interdisciplinaires sur la médiation, phénomène juridique et social », 16/12/2019, Université Angers


« La médiation n’est pas qu’un mode de prévention ou de résolution des litiges, elle est bien plus : un mode pacifié de régulation sociale qui connaît un réel engouement en droit, en psychologie, comme dans d’autres domaines, tels que l’économie ou la gestion.
Pour autant, un certain flou conceptuel entoure la notion, notamment parce qu’elle se décline selon des modalités extrêmement diversifiées, qui se développent dans des champs disciplinaires très variés. L’intérêt de son étude est encore renforcé par le fait que la médiation s’invite dans tous les aspects de la vie sociale ou presque : justice, entreprise, administrations, famille, villes, école….
Or, la médiation donne généralement lieu à des études segmentées.

Cette journée a pour ambition de proposer d’étudier la médiation dans sa dimension interdisciplinaire, et de transcender la juxtaposition des regards croisés autour du phénomène « médiation(s) » afin d’analyser les raisons de son succès, et de déterminer s’il s’agit d’un phénomène unique au-delà de ses déclinaisons plurielles. Dans cette perspective, l’analyse poussée du processus de médiation s’impose, et les débats se termineront sur les possibles perspectives d’amélioration de ce mode de régulation sociale. » (Extrait de centrejeanbodin.univ-angers.fr )

Programme et inscription sur http://centrejeanbodin.univ-angers.fr/fr/activites/manifestations/manifestations-2019/intermed-seminaire.html

 

8h45 – Accueil des participants et petit déjeuner dans le Hall de la Faculté

9h – Allocutions d’ouverture

Christophe DANIEL, Doyen de la Faculté de droit, d’Économie et de Gestion – Université d’Angers
Valérie LASSERRE, Professeur de droit privé  Le mans Université, Co-directrice du Laboratoire ThemisUm, directrice du DU Médiation du Mans
Aline VIGNON-BARRAULT, Professeur de droit à l’Université d’Angers, Directrice de l’axe 1 du Centre Jean Bodin

Matinée – Regards interdisciplinaires sur la notion de médiation
Sous la présidence de Madame le Bâtonnier du Barreau d’Angers, Monika PASQUINI

9h30 – I – Pourquoi la médiation rencontre un grand succès ? Pourquoi rencontre-t-elle des résistances ?

Emmanuel GRATTON, Maître de conférence en psychologie clinique sociale, sociologue, Université d’Angers, Equipe émergente de recherche BePsyLab
La médiation  au prisme des évolutions familiales

Sophie LAMBERT-WIBER, Maître de conférences en droit, HDR, Université d’Angers, Centre Jean Bodin
Procédures fiscales : illustrations d’un essor des pratiques médiatives

Aline VIGNON-BARRAULT
La médiation en santé

Lionel CADIERE, Huissier de Justice Médiateur et Délégué du Pôle Centre Ouest MEDICYS (Cours d’Appel d’Angers, Rennes, Poitiers, Orléans, Bourges)
La médiation : le nouvel enjeu des huissiers

11H – II – Pourquoi la médiation est-elle plurielle ? Quelles sont les différentes définitions de la médiation ?  Quels sont leurs points communs ?

Claudine COMBIER, Maître de Conférences en psychologie clinique et psychopathologie, Université d’Angers, Equipe émergente de recherche BePsyLab
Objets médiateurs à l’épreuve du conflit interne et relationnel : approche psychologique

Camille BAULANT, Professeur en économie, Université d’Angers, Granem
La médiation à l’oeuvre dans la transformation économique

Hervé CARRE, Médiateur de la ville d’Angers, Président de l’Association des médiateurs des collectivités territoriales
La médiation dans les quartiers, les villes, les collectivités territoriales

Emmanuelle PINEAU, Avocate au Barreau d’Angers & Présidente du CAMMA (Centre Anjou Maine de Médiation et d’Arbitrage)
Médiation et avocat : résoudre le conflit autrement !

Déjeuner

Après-midi – Regards croisés sur les principes mis en œuvre dans le processus de médiation
Sous la présidence de Monsieur Xavier PAVAGEAU, Président du Tribunal de grande instance d’Angers

14h30 – I – Quels sont les principes mis en œuvre dans tout processus de médiation ? Quels sont les principes communs et les mécanismes spécifiques à chaque type de médiation ?

Christophe BAULINET, Médiateur des Ministères économiques et financiers
L’exemple de la médiation dans les Ministères économiques et financiers

Sabine BERNHEIM-DESVAUX, Maître de conférences en droit, HDR, Université d’Angers, Centre Jean Bodin
La médiation de la consommation : de la spécificité à l’exemplarité

Michèle GUILLAUME-HOFNUNG, Professeur émérite à l’Université Paris XI
La déontologie du médiateur

Aubeline VINAY, Professeure en psychologie clinique du lien social, Université d’Angers, Directrice de l’Equipe émergente de recherche BePsyLab
La reconnaissance et le traitement de l’altérité dans la médiation

15h30 – II – Quelles sont les perspectives d’amélioration ?

Mise en perspective les propos des précédentes interventions
La question de la mesure de l’efficacité de la médiation
La question de la distinction de la médiation d’autres démarches proches, à laquelle elle est     parfois assimilée, et qu’il convient de bien identifier ?

Marie VALISSANT, Vice-Présidente juge aux affaires familiales au Tribunal de Grande Instance d’Angers

Marie-Luce STEPHAN, Doctorante en sciences de gestion – Ecole doctorale de Rennes 1 – EDGE, Médiatrice et consultante en gestion des conflits

Valérie LASSERRE

Propos conclusifs :
Sophie LAMBERT-WIBER

Emploi : Responsable de la Concertation et de la médiation projet Direction de l’aménagement


Capture.PNG 124.PNG

Euroméditerranée est un établissement public doté du statut d’opération d’intérêt national couvrant un périmètre de 480 hectares dans le centre-ville de Marseille. Son intervention porte sur le développement économique, culturel et urbain. Favoriser la cohésion sociale autour de l’opération et de ses projets d’aménagement est l’un des objectifs majeurs d’Euroméditerranée : non rejet de la population en place, accueil / intégration des populations nouvelles, actions de développement en articulation avec les actions des partenaires locaux.

Le poste

Durée
CDI
Localisation
79 bd de Dunkerque, 13002

Missions

Rattaché(e) hiérarchiquement à la Direction de l’Aménagement et fonctionnellement à la Direction de La Communication, la (le) chargé(e) de la Concertation et de la Médiation Projet est en charge de la définition de la stratégie de concertation et de sa mise en œuvre sur le terrain.

Véritable interface entre les opérations et l’extérieur, informé(e) de l’ensemble des activités et projet du périmètre, elle/il est la « voix » de l’établissement sur le terrain et il anime et anime l’ensemble des actions de concertation.

Ses missions principales sont les suivantes :

  • Elaboration de la stratégie de concertation, en partenariat avec la Direction de l’Aménagement, de façon à garantir le lien avec les territoires. Sa vision d’ensemble permet de définir les objectifs et les moyens nécessaires à une concertation active, coordonnée avec la stratégie de concertation économique ainsi qu’avec les opérations d’urbanisme de transition de l’Etablissement (MOVE). Définition des moyens de la concertation sur le terrain – où comment animer la concertation et garantir une relation de proximité avec l’ensemble des parties prenantes du territoire (riverains, usagers, futurs habitants, associations, acteurs locaux et métropolitains, …). : travailler à l’implantation de lieux pertinents dédiés aux projet (maisons des projets,…) ;
  • Information, communication de proximité avec les parties prenantes des projets d’aménagement :
    • Création d’un dialogue privilégié avec le grand public, les associations locales et métropolitaines concernées (économiques, représentation d’usagers, cyclistes, les Comités d’Intérêt de Quartier, et partenaires locaux mais aussi le grand public ;
    • Remontée d’informations terrain à l’établissement de façon à prendre des décisions informées au sujet des projets ;
    • Création de documents d’information, montage d’expositions, réseaux sociaux…

  • Concertation :
    • Conception de méthodologies de concertation adaptées aux contextes ;
    • Passation et suivi des marchés publics nécessaires à la concertation/médiation projet ;
    • Pilotage des prestataires ;
    • Participation à l’organisation et au suivi des réunions et des actions (boîtage, organisation matérielle, préparation des supports, compte-rendu…) ;
    • Animation en collaboration avec les prestataires et les équipes projets des ateliers de concertation aux formats variés (réunions publiques, permanences, ballades urbaines, ateliers,..) ;
    • Synthèse des réunions et reporting à l’établissement ;
    • Elaboration éventuelles de supports de communication (newsletter, plaquettes, panneaux, …) ;
    • Animation éventuelle de groupes de discussion
  • Proposition, élaboration et suivi des outils nécessaires pour remonter les informations terrain, conduire des évaluations, etc…

Profil :

  • Diplôme minimum Bac +5: aménagement du territoire, métiers de l’urbanisme, concertation, communication publique, sciences politique, droit, éducation populaire ;
  • Expériences significatives réussies en aménagement, concertation citoyenne publique ou communication.

Savoirs :

  • Connaissance des milieux institutionnels du territoire ;
  • Connaissance de la culture architecturale et urbaine ;
  • Bonne aisance rédactionnelle.

Savoir-Être :

  • Capacité à porter et valoriser un message fort ;
  • Synthèse et capacité d’analyse ;
  • Capacité à l’écoute active ;
  • Capacité à hiérarchiser les informations selon leur importance et leur urgence ;
  • Capacité à dialoguer et être à l’écoute d’interlocuteurs variés et des événements ;
  • Capacité à entretenir et développer un réseau de relations professionnelles ;
  • Esprit d’Equipe, excellent relationnel et sens de la pédagogie ;
  • Dynamique et créatif ;
  • Autonome.

(Extrait de euromediterranee.fr )

En savoir plus sur https://euromediterranee.fr/recrutement/responsable-de-la-concertation-et-de-la-mediation-projet-direction-de-lamenagement

Cinéma : article 7 sur la médiation de l’arrêté du 15 octobre 2019 relatif à l’accord du 6 juillet 2017 entre auteurs et producteurs d’œuvres audiovisuelles


 

Légifrance, le service public de l'accès au droit - Accueil

Arrêté du 15 octobre 2019 pris en application des articles L. 251-2 et L. 251-6 du code du cinéma et de l’image animée et de l’article L. 132-25-1 du code de la propriété intellectuelle et portant extension des avenants n° 1 et n° 2 à l’accord du 6 juillet 2017 entre auteurs et producteurs d’œuvres audiovisuelles relatif à la transparence des relations auteurs-producteurs et à la rémunération des auteurs du 17 avril 2019

Article 7
Médiation

En vue de faciliter le règlement des difficultés et différends susceptibles de survenir à l’occasion de l’application du présent accord, les parties recommandent le recours à l’Association de Médiation et d’Arbitrage des Professionnels de l’Audiovisuel (AMAPA), sur saisine de l’auteur ou du producteur.

En savoir plus sur https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039288050&categorieLien=id