article : « La médiation, contre-culture ou nouveau lieu-commun ? Idéologie mobilitaire et nouvelles normativités. » par Christophe Mincke, 2013.


Capture.PNG458.PNG

Abstract

La médiation est souvent présentée comme révolutionnaire dans notre société de normes imposées. Sa situation est pourtant ambiguë. D’une part, invoquée à tout bout de champ, elle est devenue une figure obligée des discours sur la normativité, ce dans des domaines multiples. D’autre part, les pratiques résistent et son application est loin de présenter l’ampleur que ces discours semblent lui promettre. Pour comprendre ce fait, il faut s’interroger sur les raisons qui font du discours de médiation un « best seller », en examinant l’hypothèse d’une possible disjonction entre adhésion au discours et désir des pratiques. Notre contribution sera fondée sur une deuxième hypothèse, celle d’un développement du discours de médiation sur les ruines de la légitimité de ses prédécesseurs, au point de former un nouveau lieu-commun, fondé sur des légitimations aujourd’hui largement adoptées. Plus précisément, il nous semble que le succès discursif de la médiation peut être rapportée à ce que nous appelons, avec B. Montulet, l’idéologie mobilitaire. Celle-ci, caractérisée par une valorisation pour elles-mêmes des mobilités (physiques, sociales, affectives, professionnelles, etc.) nous semble sous-tendre bon nombre de pratiques discursives récentes, dont celle ayant trait à la médiation. Notre intervention se fondera sur notre recherche doctorale (portant sur les rapports des pratiques de médiation pénale à leurs idéaux fondateurs, publiée en 2010) et sur nos travaux actuels sur l’idéologie mobilitaire. » (Extrait)

Article à consulter sur https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00834862v2/document

Emploi : Agent / Agente de prévention et de médiation sociale H/F 75 – Paris (Dept.)


Logo Pôle emploi

Présence dans les trains (RER, lignes du Transilien )et les gares au service des usagers pour : – informer et orienter la clientèle, – prévenir les incivilités, gérer les conflits, sécuriser les voyageurs, – participer à la régularité et la fluidité du trafic ferroviaire, – procéder à une veille technique pour veiller au bon fonctionnement du matériel – pratique de la médiation sociale dans différents contextes et avec différents publics, – établir ou recréer un dialogue entre les personnes en conflit ou en tension, – informer, orienter et relayer des informations auprès des voyageurs, – analyser les situations rencontrées sur le réseau et rendre compte, – rappeler les règles de vie commune et de citoyenneté, – observer, veiller et favoriser le dialogue avec les utilisateurs du réseau. Etre éligible au PEC (VOIR IMPERATIVEMENT VOTRE CONSEILLER POLE EMPLOI POUR LA VÉRIFICATION DE VOTRE ELIGIBILITE) AVOIR UN PROJET DANS LA SECURITE, LA MEDIATION ou L’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL.

Type de contrat
Contrat à durée déterminée – 12 Mois
CUI – CAE
Durée du travail
35H Horaires normaux
Salaire
Salaire : Mensuel de 1522,00 Euros sur 12 mois
Déplacements
Déplacements : Quotidiens

PROFIL SOUHAITÉ

Expérience

  • Débutant accepté

Savoirs et savoir-faire

  • Accueillir les personnes
  • Analyser la situation et les besoins de la personne
  • Identifier les motifs de tension, les dysfonctionnements, les dégradations, les risques de conflit
  • Veiller sur l’environnement de la zone d’affectation (quartiers, lignes de bus, centres commerciaux, sorties d’école, …)
  • Bonne élocution
  • Capacité à maintenir une station debout prolongée
  • Capacité à rendre compte (par oral et par écrit)
  • Capacité d’analyse et d’écoute
  • Maîtrise de soi, capacité à prendre de la distance
  • Ponctualité et esprit d’équipe
  • Sens du contact, bon relationnel

(Extrait de pole-emploi.fr du 12/09/2019)

En savoir plus sur https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche/detail/093JDKY

Etats-Unis : Academy of Professional Family Mediators (APFM), Conference in Boston, MA – November 7 – 9, 2019 “The Next Generation of Innovation”


Capture.PNG321.PNG

Programme et inscription sur https://apfmnet.org/annual-conference/registration/

Etats-Unis : le médiateur dément une offre de transaction par Bayer dans l’affaire du Glyphosate


Des bidons de Roundup sont proposés à la vente, le 9 juillet 2018 à San Rafael dans l'ouest des Etats-Unis

« Le médiateur mandaté par la justice américaine dans le cadre des procès du glyphosate a démenti vendredi les informations de presse selon lesquelles Bayer est prêt à solder par la négociation les 18.400 requêtes visant l’herbicide de sa filiale Monsanto aux Etats-Unis.

« Bayer n’a pas proposé de verser 8 milliards de dollars à tous les Américains ayant engagé des poursuites liées au Roundup. C’est de la pure fiction », a déclaré Kenneth Feinberg au journal allemand Handelsblatt.

« Le sujet des compensations n’a pas été abordé lors des discussions dans le cadre de la médiation, qui doit durer jusqu’en septembre », a-t-il précisé. »

Vendredi matin, l’agence de presse Bloomberg avait affirmé que le groupe chimique et pharmaceutique allemand pourrait offrir jusqu’à 8 milliards de dollars aux requérants pour s’éviter de futurs procès liés au glyphosate, alors qu’il en a déjà perdu trois en Californie. » (Extrait de boursedirect.fr du 9/08/2019)

En savoir plus sur https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/economie/glyphosate-le-mediateur-dement-une-offre-de-transaction-par-bayer-afp-761f503eb611f8563670bfc081fd2748b680a2da