« Analyse statistique des médiations pénales en France » par Marie Odile Delcourt, 2017


Résumé : A partir des différentes sources émanant du Ministère de la justice disponibles sur internet, cet article examine, sur la période 1999-2014, la place quantitative de la médiation dans la procédure pénale en France en la comparant aux autres voies dont dispose le parquet : poursuites ou procédures alternatives, la médiation étant l’une des procédures alternatives possibles. Après une croissance dynamique, un déclin marqué du nombre de médiations est observé à partir de 2004, de 40 000 médiations par an à 15 000 en 10 ans. L’analyse fait apparaître un allongement de la durée moyenne du processus de médiation au fil du temps, ainsi que la part importante des différends familiaux et des divers coups et blessures parmi les infractions qui donnent lieu à des médiations pénales. En outre il apparaît que les prescriptions de médiations sont très variables d’un TGI à l’autre. (Extrait de hal.archives-ouvertes.fr/)

Article à consulter sur https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01495648v2/document

 

Capture.PNG42587.PNG

Emploi : Médiateur / Médiatrice adulte relais 71 – CHALON SUR SAONE


Logo Pôle emploi

Les conditions d’accès à cette fonction sont limitées car il convient : -d’être âgé(e) de 30 ans au moins -d’être sans emploi ou bénéficier d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi/ PEC -de résider dans un quartier prioritaire de chalon sur saône : aubépins, prés st jean, stade ou fontaine au loup. votre mission est d’accompagner les jeunes des 3 quartiers prioritaires de la ville pour répondre à leurs questions concernant l’emploi, la formation, l’accès aux droits et de faciliter leurs démarches d’inscription auprès du service public de l’emploi, les orienter vers les actions de la mission locale.l’adulte relais insertion permettra une plus grande visibilité et appropriation des actions d’insertion du SPE auprès des jeunes. En lien avec les structures associatives il organisera des permanences et des actions d’information .vous devez connaître les dispositifs du SPE et le tissu associatif des 3 QPV, avoir un bon relationnel avec les jeunes et les partenaires et être autonome .

Type de contrat
Contrat à durée déterminée – 36 Mois
Contrat travail
Durée du travail
35H Horaires normaux
Salaire
Salaire : Mensuel de 1695 Euros sur 12 mois

PROFIL SOUHAITÉ

Expérience

  • 6 moisCette expérience est indispensable

Savoirs et savoir-faire

  • Accueillir les personnes
  • Analyser la situation et les besoins de la personne
  • Etablir des contacts avec la population locale de la zone d’affectation et promouvoir les initiatives de réunions de concertation ou de consultation, …
  • Organisation du système sanitaire et social
  • Organiser les modalités d’intervention de médiation sociale (lieux, stratégie d’action, consignes, …)

Formation

  • Bac+2 ou équivalent Intervention sociale familiale

(Extrait de candidat.pole-emploi.fr/ du 11/09/2019)

En savoir plus sur https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche/detail/093GZLY

Belgique : Bruxelles va enfin se doter d’un médiateur régional


Le président de l’assemblée régionale a déjà un dossier sur son bureau.

« Dernière entité du pays à ne pas en avoir, notre Région va enfin avoir un médiateur auquel les Bruxellois pourront s’adresser, en cas de problème avec une administration régionale. Ou, et c’est une spécificité bruxelloise, en cas de problème avec l’administration d’une de nos 19 communes bruxelloises, si celle-ci ne dispose pas d’un ombudsman. » (Extrait de lacapitale.be du 9/09/2019)

En savoir plus sur https://www.lacapitale.be/435446/article/2019-09-09/bruxelles-va-enfin-se-doter-dun-mediateur-regional

Emploi : un(e) médiateur/trice social(e) et culturel(le) – Lille (59)


Titre de l’offre d’emploi: Service civique « médiation sociale et culturelle – Participation aux activités de la bibliothèque et du bibliobus »

lieu de travail : ville + département: LILLE 59

Introduction et contexte: La fédération du Secours populaire du Nord a ouvert sa bibliothèque dans les locaux à Lille et recherche un(e) jeune en contrat civique pour assister la salariée en charge de la bibliothèque et du bibliobus qui sillonne la métropole lilloise pour promouvoir la lecture.

Missions: – Participer à la gestion de la bibliothèque nouvellement mise en place : gestion des inscriptions et prêts/retours, équipement des livres (recouvrement, enregistrement dans la base, cotation, etc.) et médiation culturelle ;
– Participer aux interventions du bibliobus au sein de structures culturelles ou associations de la métropole lilloise ;
– Aider à la mise en place d’ateliers/animations autour du livre ou de la culture en général au sein de la bibliothèque et du bibliobus ;
– Pratiquer la lecture d’histoires aux enfants ;
– Participer à la vie de l’association.

Profil recherché: – Sensibilité à la lecture et au jeune public exigée ;
– Connaissances en bibliothéconomie et en littérature appréciées ;
– Permis B apprécié.
– Être éligible au contrat « Service Civique ». Conditions d’éligibilité sur : http://www.service-civique.gouv.fr/page/les-conditions-pour-m-engager

Modalités de recrutement: Durée du contrat : 8 mois à 24h/semaine, rémunération entre 575 et 675€/mois environ.
Début du contrat : 1er octobre 2019.

Contacts pour candidater: Pour toute candidature, veuillez nous adresser un CV ainsi qu’une lettre de motivation par mail à bibliobus@spfnord.fr

Type de contrat: Service civique

(Extrait de biblioemplois. du 11/09/2019)

En savoir plus sur https://biblioemplois.wordpress.com/2019/09/11/une-mediateur-trice-sociale-et-culturelle-lille-59/

Belgique : Proximus fera appel à un médiateur social pour relancer les négociations


La direction de Proximus a accepté la demande des syndicats, un médiateur social sera nommé pour relancer les négociations. Ces dernières sont suspendues depuis lundi par les syndicats qui souhaitaient voir Dominique Leroy démissionner immédiatement.

 

La direction de Proximus a finalement accepté mardi en fin de journée la demande des syndicats de faire appel à un médiateur social pour reprendre le suivi des négociations. Une réunion est prévue demain avec la direction pour déterminer les modalités pratiques. La direction répond ainsi favorablement à la demande faite par les syndicats. Lundi en front commun, les trois organisations s’étaient réunies au siège du groupe pour demander la démission immédiate de la patronne Dominique Leroy. Cette demande a été rejetée par le conseil d’administration et la CEO quittera donc ses fonctions, comme prévu le 1er décembre prochain. « La nomination d’un médiateur est une bonne chose. C’est un pas dans la bonne direction. La direction de Proximus nous avait annoncé qu’elle nous donnerait une réponse demain (ce mercredi ndlr) mais visiblement les choses ont été plus vite que prévu« , a précisé Jean-Claude Philippon, délégué syndical SLFP.

Dans la journée de mardi, quelques mouvements de mécontentement spontanés ont eu lieu un peu partout en Belgique. Les organisations n’appelaient toutefois pas à des actions, mais quelques membres du personnel ont tout de même arrêté le travail, entraînant notamment la fermeture de l’un ou l’autre magasin du réseau de Proximus. Plusieurs employés notamment à Liège, Marcinelle, Bruges, Mons et au call center de Bruxelles ont ainsi débrayé spontanément. Ces actions n’ont toutefois pas eu d’impact majeur sur les activités de l’entreprise. » – A. Martin – (Extrait de lecho.be du 10/09/2019

En savoir plus sur https://www.lecho.be/entreprises/telecom/proximus-fera-appel-a-un-mediateur-social-pour-relancer-les-negociations/10161139.html