Etats-Unis – Médiation pour les personnes âgées: préparer les familles au succès


« Lorsqu’il est question de questions de fin de vie, il est très rare que tous les membres de la famille se retrouvent sur la même page. Souvent, les enfants adultes ne veulent pas penser que leurs parents vieillissent, leurs parents peuvent ne pas être ravis de la pensée non plus, et les deux groupes peuvent souhaiter que le statu quo confortable soit maintenu. Cependant, s’il ya une chose que les humains ont apprise, c’est que tout change. La mort et la mort font autant partie du cycle de la vie que la naissance et la vie. Identifier comment une personne souhaite passer ses dernières années et communiquer ce message à sa famille et à ses amis est une tâche importante.Lorsque les parents âgés connaissent une crise de santé, les enfants adultes retrouvent parfois leur pire état de santé à l’âge de douze ans. Il y a une certaine panique à l’idée de savoir que votre parent a des problèmes liés à l’âge. Cette réalité cimente la connaissance qu’ils n’auront peut-être pas beaucoup plus de temps dans leur vie. Cette prise de conscience a tendance à susciter des émotions, des ressentiments, des peurs et des conflits au sein de la famille longtemps enfouis. Ces conflits peuvent être entre frères et sœurs, enfants et parents et même époux à époux. Les conflits non résolus peuvent renaître à nouveau pendant une crise sanitaire – ce qui complique toute tentative de comprendre de quelle façon la personne âgée souhaite (ou voudrait) procéder.

Un médiateur des soins aux personnes âgées peut être désigné en tant que tierce partie objective pour aider à résoudre certains de ces conflits et faire avancer la discussion. Les médiateurs des soins aux personnes âgées doivent avoir une formation ou une expérience en médiation et en gérontologie pour pouvoir assister correctement les familles aux prises avec ce type de conflit. Comment un médiateur des soins aux personnes âgées aide-t-il une famille à résoudre ces problèmes avec succès? L’un des meilleurs moyens est d’éduquer les familles sur l’importance d’avoir des conversations sur les désirs de fin de vie avant qu’il n’y ait de problème.

Commencer la conversation

La règle générale à propos du vieillissement est la suivante: vous devez communiquer vos souhaits tôt et souvent à votre famille et aux personnes concernées. Les médiateurs des soins aux personnes âgées sont également très efficaces pour faciliter les conversations familiales avant que la crise ne frappe. Quand une situation est hypothétique, il est beaucoup plus facile de mettre de côté ses émotions et de parler de façon rationnelle. Plus les familles ont ces discussions, plus elles deviennent faciles. Une fois que les décisions ont été prises et écrites, les familles disposent d’un outil à utiliser en cas de crise. Cet outil peut être ajusté à mesure que les situations de la vie changent et atténueront le stress et les traumatismes de la crise.

Qui devrait être impliqué?

L’une des premières étapes pour mettre en place une facilitation familiale réussie consiste à identifier toutes les parties impliquées. Les enfants? Copains? Des aidants? La ou les personnes âgées en question doivent accorder une attention particulière à la personne à laquelle elles souhaitent participer. Le médiateur devrait d’abord rencontrer la ou les personnes âgées pour établir la communication et les rapports. La discussion devrait porter sur ce qui est important pour le ou les adultes, comment ils ont vécu et comment ils envisagent de vivre les derniers jours. La conversation devrait ensuite déboucher sur une discussion sur les personnes qu’ils souhaitent impliquer et sur la manière dont ils souhaitent les impliquer. Une analyse en douceur des problèmes relationnels entre eux et les enfants, et entre frères et sœurs, devrait être utilisée pour aider à comprendre la dynamique familiale. Si un membre de la famille doit rester en dehors des discussions, il est important de comprendre et de pouvoir expliquer pourquoi à cette personne. Sur la base de ces discussions, le médiateur doit établir des liens avec chaque personne impliquée et avoir des discussions similaires avec elles, en identifiant leurs préoccupations, leurs conflits et leur niveau de confort. Une réunion de groupe est ensuite organisée avec toutes les parties impliquées présentes. 

Réunion de groupe

Cela peut être extrêmement difficile quand des distances géographiques séparent les membres de la famille. Les médiateurs doivent être prêts à proposer des conférences téléphoniques, Skype ou d’autres méthodes de communication. Des notes détaillées doivent être prises et distribuées aux participants après la réunion. Le rôle principal du médiateur est d’introduire les sujets à traiter et de promouvoir une discussion honnête et ouverte sur chaque sujet, ce qui aboutit à une décision sur la manière dont ce sujet doit être traité. Chaque réunion sera différente en fonction des besoins et des intérêts des familles avec lesquelles le médiateur travaille. L’objectif principal est d’identifier qui sera impliqué, de quelle manière, et s’il est capable et désireux de fournir le soutien nécessaire pour répondre aux souhaits de l’aîné. Certains des sujets les plus communs sont:

Probleme juridique:

   1.Pouvoirs,

   2. Directives anticipées,

   3. testaments,

   4. Les fiducies, etc.

Problèmes financiers:

   1.Combien d’argent est disponible pour les soins;

   2.Qui a l’accès, l’emplacement des comptes / mots de passe, 

   3. Assurance soins de longue durée

   4. Informations sur l’assurance médicale

   5. Factures mensuelles

   6.taxes

Problèmes médicaux: 

   1. Visites de médecins et / ou soins à domicile

   2. gestion de la communication

   3. Dossiers médicaux

   4.Interventions souhaitées ou non

   5.Hospice, hôpital ou maison

Modes de vie:

   1.Vivre seul dans la maison actuelle ou déménager

   2.Vivre dans la communauté, emménager avec la famille ou les compagnons à la maison et les soins à domicile

Emballer

Ceci est juste un petit échantillon des conversations qui doivent être tenues – et elles ne peuvent certainement pas avoir lieu en même temps. Le médiateur aidera à identifier les problèmes les plus urgents, les plus faciles à résoudre, ce qui prendra plus de temps et ajustera chaque session de manière à traiter quelques problèmes plus petits et un problème plus important. Obtenir un accord sur une question plus petite aidera à ouvrir la voie à un accord sur les plus grandes. Plusieurs sessions plus petites avec des plans concrets établis auront plus de chances de réussir à long terme qu’une session marathon qui tente de tout régler. Enfin, il sera rappelé à tous les participants que ces discussions sont des schémas directeurs qu’il peut être nécessaire de modifier en fonction des besoins des personnes âgées. En utilisant les méthodes de communication établies lors des réunions de groupe, les familles seront en mesure de s’adapter en conséquence.

la biographie


Kathleen Kauth travaille pour une société de conseil en médiation et en affaires chez KT Beck Enterprises, LLC. Elle se concentre sur l’utilisation de techniques de médiation pour aider les individus, les familles et les entreprises à résoudre leurs conflits. Avec les domaines d’intérêt dans les soins aux personnes âgées et la médiation d’entreprise, nous sommes en mesure de fournir une grande variété de services personnalisés. (Extrait de mediate.com du 5/09/2019)

En savoir plus sur https://www.mediate.com/articles/kauth-eldercare-mediation.cfm

Belgique : les conflits de voisinage à 80% solutionnés par la médiation


A Evere, l’ASBL Egregoros, en charge de la médiation des conflits, a enregistré pas moins de 2.334 interventions l’an dernier.

A Evere, l’ASBL Egregoros, en charge de la médiation des conflits, a enregistré pas moins de 2.334 interventions l’an dernier. – Mathieu Golinvaux.

Entre voisins, l’entente peut être cordiale voire même amicale. Certains se retrouvent ainsi volontiers autour du buffet annuel de la traditionnelle fête des voisins. Mais à l’inverse, ces relations peuvent également donner lieu à de nombreuses rivalités. Les conflits de voisinage seraient d’ailleurs en hausse. A titre d’exemple, dans la commune d’Evere, en Région bruxelloise, l’ASBL Egregoros, en charge de la médiation des conflits, a enregistré pas moins de 2.334 interventions l’an dernier, contre à peine 905 en 2004. Et parmi les éléments déclencheurs de ces conflits, plusieurs causes reviennent avec récurrence. «

C’est principalement le bruit qui pose problème mais aussi le manque de communication et l’impolitesse. L’entretien des plantations comme les haies crée aussi quelques soucis même si c’est moins le cas chez nous, en ville, qu’à la campagne », confie Marc De Decker, directeur de l’ASBL Egregoros. (Extrait de plus.lesoir.be du 3/09/2019)

En savoir plus sur https://plus.lesoir.be/245555/article/2019-09-03/les-conflits-de-voisinage-80-solutionnes-par-la-mediation

Travail : médiation difficile après 135 jours de grève pour huit femmes de chambre d’un 4 étoiles à Marseille


Huit femmes de chambre d'un hôtel quatre étoiles de Marseille sont en grève depuis 135 jours et ont déploré jeudi "le sabordage" par Elior Services, leur employeur, de la médiation

« Huit femmes de chambre d’un hôtel quatre étoiles de Marseille sont en grève depuis 135 jours et ont déploré jeudi « le sabordage » par Elior Services, leur employeur, de la médiation.

« Ils ont proposé une prime de 500 euros pour tout le monde, ça fait des mois qu’on est à la rue, c’est vraiment rien », s’est insurgée jeudi Leila Mendez Lopez, 27 ans, l’une des grévistes.

Depuis quatre mois, les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection de Marseille demandent une revalorisation salariale, le 13e mois ou encore une majoration le dimanche.

Après plus de deux mois de conflits, une procédure de médiation avait été proposée par la préfecture de région, médiation attaquée par le syndicat CNT-SO 13, qui a dénoncé « le rôle partial de la médiatrice nommée par le préfet ».

« La médiation s’est terminée sur un constat d’échec que l’on impute à Elior qui a fait traîner en longueur, sans avoir la volonté de négocier » a estimé Julien Huard, secrétaire du syndicat CNT-SO 13.

« Pour nous, concrètement, Elior doit partir. Il faut que l’hôtel embauche directement nos collègues. La balle est dans leur camp », a poursuivi M.Huard.

Pour sa part, la direction d’Elior Services a précisé à l’AFP que la médiation engagée sous l’égide des services de la préfecture n’était pas clôturée et qu’elle ne souhaitait pas communiquer durant son déroulement.

« Nous espérons vivement que cette dernière (la médiation), et les propositions que pourra formuler la médiatrice, permettront d’aboutir à une issue rapide du conflit », a ajouté la direction.

Trois femmes de chambre ont quitté le mouvement de grève depuis le début de l’été.

Le mouvement marseillais a prévu de rejoindre les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Paris Batignolles, elles aussi en grève, lors des Journées d’été de La France insoumise samedi à Toulouse. » (Extrait de msn.com du 22/08/2019)

En savoir plus sur https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/marseille-135e-jour-de-gr%c3%a8ve-pour-huit-femmes-de-chambre-dun-4-%c3%a9toiles/ar-AAGbrQr

Médiation administrative : les débuts prometteurs de la médiation préalable


Logo Gazette.fr

« Introduite par la loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016 (encadrée par le décret n° 2018-101 du 16 février 2018 et l’arrêté du 2 mars 2018), la médiation préalable obligatoire (MPO) est expérimentée depuis avril 2018 par 42 centres de gestion (CDG), et ce, jusqu’en novembre 2020. Son principe est simple : permettre à deux parties de renouer un processus de communication pour sortir d’un désaccord sur une décision administrative individuelle prise par l’employeur. Les collectivités territoriales avaient jusqu’au 31 décembre 2018 pour adhérer à ce service facultatif et 7 716 ont signé une convention d’adhésion – 77,5 % des collectivités adhérentes étant des communes, selon le bilan de la Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) sur la première année de l’expérimentation. Un rapport a été transmis au Conseil d’Etat fin juin. » (Extrait de lagazettedescommunes.com du 4/09/2019)

En savoir plus sur https://www.lagazettedescommunes.com/635687/les-debuts-prometteurs-de-la-mediation-prealable/