Emploi : Médiateur / Médiatrice adulte relais à Mayotte


« Au sein du service et sous l’autorité hiérarchique du chargé mission ville (Chef de Projet politique de la ville), l’adulte relais est un médiateur social.
Il a vocation à favoriser le lien social entre les habitants des quartiers prioritaires, les services publics et les institutions.
Les thématiques prioritaires sont les suivantes : – Médiation sur les espaces publics contribuant à la prévention de la délinquance – Médiation facilitant l’accès aux droits et aux soins – Médiation dans le cadre scolaire » (Extrait de cyphoma.com du 7/09/23018)

En savoir plus sur https://www.cyphoma.com/mayotte/annonces/emploi/mediateur-mediatrice-adulte-relais-sad

Publicités

NIGER : Lancement de la Certification en Médiation civile et commerciale OHADA de l’Université McGill de Montréal du du 5 au 9 novembre 2018 à Niamey


Capture.PNG693.PNG

« Thème : La médiation civile et commerciale dans l’espace OHADA : habiletés, compétences et attitudes.

La firme SAHARA sise à Montréal au Québec est fière de vous annoncer qu’après le succès de ses premières sessions de formation Abidjan (cohortes de mars et juin 2018) et Douala (cohorte de Mai 2018), elle organise pour faire suite à une commande du Centre d’Arbitrage et de Médiation de Niamey (CMAN), une session de formation de sa « Certification en Médiation civile et commerciale OHADA » à Niamey.

Ladite formation offerte à l’intention de quarante (40) professionnels sélectionnés et pris en charge en totalité par le CMAN, organe de la Chambre de Commerce et d’industrie du Niger et mène à l’obtention du titre de médiateur accrédité après la délivrance au terme de la formation de la certification par l’Université McGill de Montréal.

Avec l’accord du CMAN, cette session est ouverte aux professionnels de la sous-région Afrique de l’Ouest désireux de devenir médiateur accrédité, lesquels doivent assumer financièrement les frais afférents.

La mise en place de la « Certification en médiation civile et commerciale OHADA » par SAHARA et l’Université McGill de Montréal a pour objectif principal de « promouvoir l’accessibilité à la justice commerciale dans l’espace OHADA par la formation des médiateurs certifiés compétents et de haut calibre international ».

L’accès à la justice se défini traditionnellement comme l’accès au juge, aux tribunaux sur la base de la normativité juridique, le droit étant la source unique de la justice dans un contexte marqué par la prégnance du modèle adjudicatif de la justice à travers le monde.

Ce modèle adopté par l’OHADA jusqu’au 23 novembre 2017 qui postule que « force doit revenir à la loi. » et qui est fondé sur les arguments d’autorité a montré ses limites, le droit étant en crise parce que ne permettant pas d’aller au-delà du litige en raison notamment de la démarche empruntée laquelle veut que pour chaque cas, les questions soient résolues par l’entremise d’une démarche d’identification de la réponse déjà existante, présumée seule et unique, son formalisme, sa rigidité qui laisse peu de place à l’individu dans l’administration de la justice et l’inflation législative etc.

L’insatisfaction née de la justice traditionnelle fondée sur le droit a favorisé l’émergence de la médiation avec la mise en place des centres d’arbitrage et de médiation (Sénégal, Niger, Burkina Faso, Cote d’ivoire, Benin, Mali…), encouragés par les bailleurs de fonds à la fin des années 2000 en vue d’améliorer l’environnement des affaires.

La médiation offre une occasion exceptionnelle à la justice de l’OHADA de se projeter véritablement au rang d’une justice à l’avant-garde de la prévention et du règlement des différends commerciaux. En effet, les investisseurs en cas de conflits participent désormais à la construction des solutions plus satisfaisantes parce qu’elles sont élaborées par les parties en cause, qui ne subissent plus la décision du tiers juge ou arbitre agissant par voie de jugement ou de sentence. Les parties par la médiation transigent et leur décision appelée transaction, favorise la construction des relations futures, les solutions offertes et le besoin de justice étant basé sur les valeurs qui animent les parties en conflits.

Cette certification unique en son genre, a été développée avec l’aide des professionnels, des universitaires et des médiateurs chefs de file dans leur milieu et le diplôme délivré porte le sceau de l’Université McGill, la médiation étant une justice issue des milieux juridiques Nord-américains (Canada – USA), et la province du Québec ayant la législation la plus avancée au monde dans le domaine, nos formateurs ayant contribué de manière décisive au développement de la médiation dans cette province. » (Extrait de ohada.com du 9/09/2018)

En savoir plus sur http://www.ohada.com/actualite/4387/ohada-niger-lancement-de-la-certification-en-mediation-civile-et-commerciale-ohada-de-l-universite-mcgill-de-montreal-du-du-5-au-9-novembre-2018-a-niamey.html

Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) 


Le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) qui vise à protéger la vie privée de chacun est entré en vigueur. Pour me conformer à cette nouvelle réglementation européenne, je vous invite, si vous désirez vous désinscrire au blog jpbsmediation, à m’envoyer un mail a l’adresse suivante :

jpbs12@orange.fr (avec la mention : désincription)

Vous pouvez le faire aussi à tout moment, en cliquant sur sur le lien « se désinscrire » figurant en bas des mails envoyés

En vous remerciant de votre fidélité et soutien, je vous souhaite une excellente fin de semaine

Jean-Pierre Bonafé-Schmitt

Montpellier : la médiation par les pairs pour gérer les petits conflits entre élèves


Caroline Chaze et Catherine Chauveau, responsables à l'AOREVEN.
« Caroline Chaze et Catherine Chauveau sont toutes deux chargées de formation à l’AROEVEN (Association régionale des œuvres éducatives et de vacances de l’éducation nationale). Leur mission, apporter sinon le calme dans les établissements scolaires, les clés et les outils de la médiation,

Parce qu’en tant que professeures des écoles, elles sont très attachées « à des relations adulte/jeune fondées sur le respect mutuel « , explique la première qui officie à mi-temps dans une maternelle de la Croix d’Argent.

Mettre des mots sur les petits maux

Ce qu’elles appellent  « la médiation par les pairs », afin de mettre des mots sur les petits maux, « mais qui parfois peuvent révéler des situations plus graves en amont ».

L’enjeu est important : permettre aux élèves en conflit d’apprendre à résoudre leurs petites histoires autrement qu’avec des adultes et permettre à des enfants médiateurs d’en être les garants. « Il n’est évidemment pas question d’en faire des surveillants mais d’en faire aussi des jeunes responsables citoyens et acteurs dans la société. Ces jeunes sont de véritables passeurs de parole et leur démarche, sur la base du volontariat, instaure un meilleur climat dans l’établissement » . -V. Marco – (Extrait de midilibre.fr du 6/09/2018)