La liste des médiateurs près les cours d’appel, une étape vers le développement de la médiation judiciaire ? par Bérengère Margaritelli (Journal Spécial des Sociétés)


Capture.PNG120.PNG

« Si de nombreuses voix appellent au développement de la médiation judiciaire, la constitution des listes de médiateurs près les cours d’appel, initiée par le décret du 9 octobre 2017, semble aller dans ce sens. Alors que les candidatures sont toujours en cours d’instruction, un colloque animé par Didier Faury, président de l’Institut d’Expertise, d’Arbitrage et de Médiation (IEAM), est revenu, le 5 juin dernier, dans la grande salle d’audience du Tribunal de commerce de Paris, sur ce nouvel outil.

Un outil qui ne doit pas aller sans un effort des juridictions pour promouvoir les modes de résolution amiable des conflits » (Extrait de jss.fr/ du 16/06/2018)

En savoir plus sur www.jss.fr/La_liste_des_mediateurs_pres_les_cours_d’appel_une_etape_vers_le_developpement_de_la_mediation_judiciaire__-1297.awp?AWPID98B8ED7F=E201D081E15C5795F74FFCDA95877ABBA80032A1

Algérie: Résolution des conflits par la médiation – Messahel prend part au Forum d’Oslo


Résolution des conflits par la médiation: Messahel prend part au Forum d'Oslo

« Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, prendra part, à partir de mardi, à la 16e édition du Forum d’Oslo, qui a pour objectif de « contribuer à la promotion de la médiation et de la diplomatie préventive pour la résolution des conflits », indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

L’édition de cette année, qui enregistrera la participation, entre autres, du secrétaire général des Nations unies, d’anciens chefs dÆEtat, de ministres des Affaires étrangères, de médiateurs et de chercheurs, examinera durant deux jours de « nombreuses situations de conflit, notamment au Mali et en Libye », précise-t-on de même source.

Institué depuis 2003, le Forum d’Oslo est organisé conjointement par le ministère des Affaires étrangères norvégien et le Centre « Humanitarian Dialogue » (Extrait de allafrica.com du 18/06/2018)

En savoir plus sur http://fr.allafrica.com/stories/201806180883.html

Médiation scolaire : Au collège de Saint-Aubin-en-Bray, les élèves médiateurs ont pour mission de régler les conflits


Les médiateurs sont intronisés et prêts à entrer en jeu.

Les médiateurs doivent désamorcer le conflit sans l’intervention des adultes. Leur rôle est d’autant plus important que bien souvent ils peuvent constater un problème que nous adultes, ne voyons pas immédiatement

Xavier Sylvain, principal toujours à la pointe de projets innovants ayant validé l’idée, ce sont une quinzaine d’élèves qui ont suivi une formation dispensée par les adultes du collège ayant eux-mêmes été formé par Anne Leraillé, formatrice à la médiation. Ils viennent de recevoir leur diplôme de fin de formation et sont intronisés médiateurs. Mickaël Gurhem, assistant d’éducation et formateur, explique :

Nous avons eu énormément de demandes pour devenir médiateur et il a fallu faire un choix

Responsabiliser les jeunes

Cette solution, régler les problèmes entre jeunes et par les jeunes, mise sur la prévention et la responsabilisation. La formation a pour objectif d’habituer les élèves à régler leurs conflits par le dialogue et sans violence. Benoît Grenu précise :

Les médiateurs formés interviennent dans la cour dès qu’ils s’aperçoivent d’un conflit ou lorsqu’on les informe. Ils essaient alors de trouver la solution en apportant différentes solutions, selon le cas et l’individu, et des réponses sans violence face à une agression verbale ou physique

Cette formation a rencontré un vif succès auprès des élèves pour qui le dialogue devient une habitude, et non plus une règle imposée par les adultes.

« Je veux aider les autres »

La nouvelle médiatrice Leïa raconte :

Il faut éviter que les problèmes passent par la Vie Scolaire. Je veux aider les autres

Et Amandine, Élise, Baptiste et Élise de préciser :

Cela va permettre plus de calme dans la cour

Dans un collège déjà tranquille, la majorité des élèves ne veulent plus de ces petites « embrouilles » quotidiennes qui polluent la vie de certains. Les médiateurs sont là pour les désamorcer. Mickaël Gurhem conclut :

Cette action a aussi une incidence positive sur les résultats scolaires

Extrait de actu.fr du 19/06/2018)