Médiation dans le cadre du conflit opposant le directeur aux salariés de l’association tutélaire UDAF 80


Le directeur a répondu à François Ruffin qui venait de rencontrer les grévistes.

« Bien malin celui qui devine comment se terminera le conflit au sein de l’Union départementale des associations familiales (UDAF 80). La cinquantaine de grévistes de cette structure tutélaire qui emploie 120 personnes réussira-t-elle à obtenir le départ de son directeur : Sliman el Gana ? En tout cas, ces salariés mettent tout en œuvre pour y parvenir.

En grève depuis une semaine jour pour jour, ils ont frappé à toutes les portes : Celles des autorités (préfecture de la Somme et de région) et des financeurs (Direction régionale et départementale de la Cohésion sociale) la semaine dernière, du conseil d’administration ce samedi et celles des parlementaires ce lundi.

« Nous serons inflexibles sur le départ du directeur »

Scindés en deux groupes, ces grévistes sont ainsi partis à la rencontre de la députée Barbara Pompili mais aussi du sénateur Christian Manable « qui ont été à notre écoute », assure Bénédicte Balédent, représentante CFDT du personnel. Ils ont également rencontré le député François Ruffin devant la gare avant de l’accompagner devant les locaux de l’UDAF, dans le centre-ville d’Amiens.

« Là, le directeur (Sliman el Gana) est descendu . Il y a eu un dialogue dans la rue mais il a également reçu le député dans son bureau », raconte Bénédicte Balédent « Et je l’ai alors eu au téléphone », note le président du conseil d’administration Raymond Broszniowski. Pour autant, le président l’assure, « il n’y a pas eu d’évolution de mon côté. J’attends désormais la réunion de ce mardi ».

Une rencontre importante doit en effet avoir lieu ce mardi à 10 heures dans les locaux de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE). Elle réunira une délégation représentant la direction, une autre les salariés et un médiateur. « Nous avons d’ailleurs tenu une assemblée générale avec les salariés ce lundi pour définir ce que notre délégation doit porter comme message lors de cette rencontre, explique Bénédicte Balédent. Et les salariés grévistes l’ont réaffirmé : nous serons inflexibles sur le départ du directeur. » – J. Demilly – (Extrait de courrier-picard.fr du 9/04/2018)

En savoir plus sur http://www.courrier-picard.fr/102576/article/2018-04-09/toujours-plus-de-pression-sur-le-directeur-de-ludaf-80

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s