Travail: les conflits, 1ère source de souffrance


 

Capture.PNG23.PNG

« L’épuisement professionnel et les conflits avec les collègues sont les principaux facteurs de souffrance au travail, selon une étude de la plateforme d’écoute Pros-consulte* rendue publique lundi. Ce baromètre, réalisé pour la première fois, a analysé les motifs de plus de 17.000 appels (7.000 en 2016, 10.000 en 2017) en s’appuyant sur une typologie élaborée par l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail).

En 2017, les problématiques relationnelles étaient ainsi la première source de souffrance au travail (28,5% des appels): les conflits avec la hiérarchie représentent 12,5% des appels, ceux avec les collègues 5,8%. Le ressenti de harcèlement par la hiérarchie génère 3,9% des appels (1,5% pour le ressenti de harcèlement par les collègues). Les conflits avec le public extérieur à l’entreprise, comme des agressions ou des incivilités, sont évoqués pour 4,8% des appels.

Le burn-out représente également une part importante de la souffrance au travail: en 2017, 2.168 appels avaient pour motif l’épuisement professionnel, soit 21,3% (contre 20,8% en 2016). D’autres motifs sont plutôt liés à l’organisation du travail: anxiété liée aux réorganisations (6,4%, soit 650 appels), isolement (1,5%). Le manque de reconnaissance est également en jeu dans 5,7% des appels. Enfin, environ un quart des appels (23,4%) sont motivés par des difficultés personnelles ayant des répercussions sur le travail du salarié (deuil, problèmes financiers…).

La moyenne d’âge des appelants est d’environ 46 ans, et 76% d’entre eux sont des femmes. Les techniciens et agents représentent 58% des personnes ayant utilisé ce service, contre 32% de cadres.

*Pros-consulte propose l’écoute de psychologues, joignables en permanence via un numéro vert dans le cadre de la prise en charge du stress au travail et la gestion des risques psychosociaux. Ses clients, aussi bien privés (Les Mousquetaires, Andros, EDF…) que publics (CAF, CNAM, centres hospitaliers…), regroupent en tout 3 millions de salariés.  » (Extrait de lefigaro.fr/flash-eco du 30/01/2018)

En savoir plus sur http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/01/30/97002-20180130FILWWW00024-travail-les-conflits-1ere-source-de-souffrance.php?platform=hootsuite

Médiation scolaire : Les élèves se font médiateurs au Collège Pensivy de Rosporden (29)


Jean-Paul Aurrière, ici, aux côtés de Peggy Dufour, veut instaurer un climat serein dans l'établissement.  Pour cela, il peut compter désormais sur ses vingt-deux jeunes médiateurs.

« Le projet

Le collège Pensivy a mené un projet éducatif, en lien avec le thème du mieux vivre ensemble au collège. Une action de médiation par les élèves eux-mêmes a été mise en place, afin que des élèves volontaires, de la 6e à la 3e se forment, en tant que médiateurs.

Vingt-deux élèves ont bénéficié de deux journées de formation, animées par Aroéven, association éducative complémentaire de l’école publique. Cette session s’est achevée lundi.

Pour Jean-Paul Aurrière, principal du collège, l’objectif est de maintenir un climat serein dans l’établissement. « Le but est de responsabiliser les élèves, de les épauler pour régler un conflit. Lors de cette formation, ils se sont également interrogés sur l’intérêt de ne pas juger l’autre, mais d’être à l’écoute de ses camarades. Accompagnés par les adultes, qu’ils soient enseignants, agents ou surveillants, ces élèves médiateurs vont apprendre à faire un pas vers l’autre, en prenant en compte la parole de chacun ».

Le dialogue plutôt que les disputes

Le principal rappelle que de nombreux conflits et disputes peuvent être apaisés, lorsque l’on sait reformuler les choses. « Ce sont quelquefois des mots qui blessent. Ces médiateurs vont être chargés d’apaiser la situation. »

Peggy Dufour, la formatrice d’Aroéven, a proposé aux collégiens des jeux de rôles et des mises en situation. « Je suis dans une démarche de pédagogie active. Je les renseigne sur la posture du médiateur, qui est celle de la neutralité. «  (Extrait de ouest-france.fr du 02/02/2018)

En savoir plus sur https://www.ouest-france.fr/bretagne/rosporden-29140/college-pensivy-les-eleves-se-font-mediateurs-5543123