« Améliorer les conditions d’exercice de la médiation familiale » par SYME (Syndicat Professionnel des médiateurs)


Améliorer les conditions d’exercice de la médiation familiale

La famille a toujours été un des principaux champs d’application de la médiation. Plusieurs indices nous conduisent à penser que la médiation familiale va connaitre dans les 5 ans à venir une croissante importante. Cela semble une belle opportunité, c’est aussi une incitation à agir sur l’organisation de l’activité, et corriger ce qui doit l’être :

  • Le volume d’activité est insuffisant en regard des besoins de la société
  • Le diplôme d’état est performant et ultra-sélectif, mais il ne protège pas ses titulaires
  • L’activité est accessible à des personnes sans formation
  • Le dispositif de financement de la CAF est injuste vis à vis d’un exercice libéral
  • Il est inadapté à des volumes de médiations plus importants
  • Les salaires et les rémunérations sont globalement insatisfaisants

Dans ce but, le syndicat professionnel des médiateurs SYME annonce la création de sa commission médiation familiale. Elle s’attache en premier lieu à prendre en compte la complexité du système ‘médiation familiale’, avec tous les acteurs qui gravitent autour des médiateurs et des usagers, chacun avec leur logique et leurs attentes, administrations, financeurs, prescripteurs, formateurs…

Complexité

Elle recherche le dialogue, la concertation et la collaboration des différents acteurs concernés, dans le respect de chacun, mais sans concession. Elle établit une liste des propositions les plus pertinentes compte tenu des différentes contraintes et précise les arguments appropriés à la défense de ces propositions. Elle participe à toutes les négociations sur la base de ces propositions.

Cette commission est ouverte à tous les membres du syndicat concernés par ces questions cruciales pour l’avenir de la profession de médiateur familial.  » (Extrait de syme.eu du 30/11/2017)

En savoir plus sur https://www.syme.eu/articles/20867-ameliorer-rapidement-les-conditions-d-exercice-de-la-mediation-familiale

Publicités

Fiche pratique : « la médiation dans les litiges administratifs ».


Les fiches pratiques de la justice administrative par la Cour administrative de Nancy

Capture.PNG45.PNGFiche à consulter sur http://nancy.cour-administrative-appel.fr/A-savoir/Communiques/Les-fiches-pratiques-de-la-justice-administrative2

Médiation scolaire : des élèves médiateurs au collège Debussy d’Angers


 

Capture.PNG89.PNG

« Le collège Debussy est un établissement d’une grande mixité géographique et sociale11 situé à Angers Nord. Il compte environ 400 élèves de la sixième à la troisième avec des sections ULIS et des classes de SEGPA. Les équipes éducatives ont la volonté d’améliorer le climat scolaire en mettant en place la médiation par les pairs. Comment et pourquoi mettre en place ce dispositif qui permet aux élèves de devenir des acteurs à part entière dans la prévention et la gestion des conflits ?

 

Dans les établissements où les incivilités et les violences sont nombreuses et en augmentation, le recours à la médiation par les pairs est devenu fréquent. C’est le cas au collège Debussy où la direction estime que le climat scolaire est fragile voire dégradé. En effet, il y a beaucoup de petits conflits et disputes entre élèves car il y a des soucis d’incompréhension, de langage, de culture. Ces micro-violences2 (vol de petit matériel, bousculade, insulte…) dégénèrent souvent en disputes et bagarres plus conséquentes, ce qui détériore très nettement le climat scolaire au quotidien et engendre très souvent des problèmes plus graves. La médiation par les pairs trouve ainsi sa place dès qu’une situation conflictuelle de ce type naît entre deux élèves. Elle est menée par des collégiens comme Anna et Romain, formés à la médiation par l’AOREVEN (Association régionale des œuvres éducatives et des vacances de l’Éducation nationale) qui vont chercher à trouver une solution « gagnant-gagnant », c’est-à-dire favorable aux participants. L’écoute, la parole et le dialogue sont les maîtres mots pour la résolution du conflit. Elle apparaît comme une alternative pour éviter des mesures disciplinaires plus lourdes. Elle constitue donc un véritable outil de prévention contribuant à l’apaisement du climat scolaire. Aussi, elle permet de développer la culture de la médiation sociale. Le collège devient alors un espace privilégié de l’apprentissage du « vivre ensemble » et, donc, un lieu de socialisation où l’on tente de faire comprendre aux élèves qu’en cas de conflit, on doit réagir autrement que par la violence physique et verbale. » (Extrait de pedagogie.ac-nantes.fr 24/11/2017 )

 

En savoir plus sur http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/innovation-pedagogique/echanger/des-eleves-mediateurs-1078994.kjsp?RH=PEDA

Publication du N°6-2017 de la Lettre de l’UBMP – Union Belge des Médiateurs Professionnels


 

Capture.PNG12.PNG

 

Lettre à consulter sur http://ubmp-bupb.org/fr/membres/news/