FORMATION : FORMATION MÉDIATEUR PRATICIEN ET CONSULTANT MÉDIATEUR A METZ


Institut Européen pour le Développement des Relations Sociales

« INSTITUT EUROPÉEN POUR LE DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS SOCIALES

L’IEDRS, créé en 2012, axe son activité sur les 3 pôles que sont la médiation, la formation et le conseil. L’IEDRS, implanté à Metz et Luxembourg, accompagne particuliers et professionnels dans la prévention et le traitement de conflit, l’amélioration des relations sociales et l’optimisation de la qualité de vie au travail.

 

L’IEDRS vous propose de nombreuses formations à Metz, notamment l’initiation à la médiation, médiateur praticien ou encore consultant médiateur.  » (Extrait de iedrs.com du 19/06/2017)

En savoir plus sur http://www.iedrs.com/formation-mediation-metz/

Agriculture : le ministre va faire appel au médiateur des relations agricoles dans le conflit sur le prix du lait


Les producteurs de lait français continuent à voir leur lait rémunéré en-dessous de leurs coûts de production, car l'Europe détient un stock de 350.000 tonnes de poudre de lait, ce qui pèse sur les prix.

« Le ministre va faire appel au médiateur des relations agricoles pour prendre contact avec chacune des enseignes de la grande distribution pour les inciter à tenir compte de l’évolution de la conjoncture dans les négociations en cours », peut-on également lire.

Les éleveurs, qui vendent en moyenne les 1.000 litres de lait entre 300 et 310 euros, réclament une revalorisation de 20 à 30 euros afin de couvrir leurs prix de revient et de dégager une rémunération minimale.

« Nous demandons une meilleure répartition des marges »

Pointant la difficulté de travailler avec des trésoreries depuis des mois dans le rouge, Régis Louazon, producteur d’Ille-et-Vilaine, venu avec une quarantaine d’autres éleveurs bloquer le site industriel de la coopérative Agrial, à Cesson-Sévigné, près de Rennes, explique ainsi à Reuters :

« Nous demandons une meilleure répartition des marges pour que tout le monde y gagne, les grandes surfaces, les transformateurs, mais aussi les paysans qui sont toujours en bout de chaîne. »

Lors d’une conférence commune, mardi matin, Serge Papin, Pdg de l’enseigne de grande distribution Système U, et Thierry Roquefeuil, de la FNPL, dénonçaient ensemble « la loi du plus fort » pour mettre la pression sur les autres distributeurs, les coopératives et les pouvoirs publics:

« Il faut modifier la loi LME (qui régit les négociations commerciales entre distributeurs et industriels, Ndlr) », ont-ils réclamé. » (Extrait de latribune.fr du 14/06/2017)

En savoir plus sur http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/lait-face-a-la-mobilisation-le-gouvernement-veut-traiter-la-question-du-juste-prix-739121.html