Compte-rendu du colloque « La médiation un outil pour régler des conflits à l’amiable » du 7/4/2017 à Chalon-sur-Saône.


« Vendredi, dans la salle de la cour d’assises, un colloque consacré à la médiation en matière civile, commerciale et sociale s’est déroulé. Pas moins de quatre vingt praticiens du droits : magistrats, avocats et conseillers consulaires ont participé à cette rencontre. Ouvert par le premier président, Jean Michel Malatrasi, premier président de la cour d’appel de Dijon ce colloque a été ponctué par les interventions de Jenny Gracié, évoquant la médiation en droit anglo saxon, alors que M°Thi-My Hanh, a abordé l’approche du litige en Asie du Sud Est.

LA MÉDIATION SE RENFORCE
Le lyonnais Pierre Garbit, magistrat honoraire, médiateur en activité et Cécile Caseau-Roche ont brossé un panorama des modes amiables que sont la conciliation et la médiation. Après les aspects théoriques de la matinée, un atelier sous forme d’atelier forum théâtre animé par Maître Véronique Pilière, avocate au barreau de Macon et Gilles Lopez, médiateur devait permettre d’aborder des sujets concrets. M°Alain Guignard, avocat chalonnais, formé à la médiation depuis une quinzaine d’année a été l’un acteur de ce forum. « La médiation est un dispositif qui se renforce notamment avec la loi justice du XX1éme, notamment dans les domaines de la consommation et de l’administration. « C’est un sujet d’actualité , nous devons faire preuve de neutralité et d’impartialité » précise M°Véronique Pilière. Son collègue, M°Laurent Maréchal, avocat exerçant à Louhans, reconnaît « C’est une forme nouvelle qui se développe notamment pour les contentieux liés à la consommation et mais aussi pour ceux des citoyens avec les administrations ».

LE MÉDIATEUR : UN FACILITATEUR
Ancien bâtonnier à Saint Etienne, Gilles Lopez, président de la Chambre Nationale des Praticiens de la Médiation ( C.N.P.M) regroupant 150 médiateurs présente la médiation comme « d’un outil gagnant-gagnant » lorsque les deux parties sont volontaires. La résolution des conflits se déroulent dans la confidentialité, à l’amiable, en présence d’un tiers assistant les parties. Le médiateur « est avant tout un facilitateur et non un arbitre, ni un expert, ni un juge. A l’écoute, il fait appel à la psychologie. Le médiateur est choisi par les parties et le tribunal.

« Les échanges ont été très riches entre les professionnels impliqués à différents titres, des expériences ont été partagées » a indiqué Catherine Grosjean, Présidente du Tribunal de Grande Instance, organisatrice avec ses collaboratrices de ce colloque. Daniel Dériot « (Extrait de vivre-a-chalon.com du 8/04/2017)

En savoir plus sur http://www.vivre-a-chalon.com/lire_La-mediation-un-outil-pour-regler-des-conflits-a-l_amiable-theme-d_un-colloque-salle-des-assises%2c2303c36f14c31b2ebc49eaf271d65ff4522eae4e.html

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s