Publication de la « Lettre d’information du réseau France Médiation » (avril 2017)


 

Capture5.PNG

Extrait de  La lettre d’information de la médiation sociale- Avril 2017

Lettre à consulter sur http://us10.campaign-archive2.com/?u=7d8215687d171932c5da29281&id=fb41917545&e=6b5ff88f6e

 

Publicités

Québec : un médiateur est nommé dans le cadre du conflit du travail au Service de transport adapté de la Capitale (STAC)


Drapeau

 « Sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2015, la trentaine de travailleuses et travailleurs du Service de transport adapté de la Capitale (STAC) ont adopté à l’unanimité en fin de semaine un mandat de grève à exercer au moment jugé opportun.

Après 16 rencontres de conciliation, les membres ont rejeté d’un commun accord la dernière offre de l’employeur qui comporte des reculs importants dans les conditions de travail, notamment quant aux horaires et aux protections accordées aux salariés à temps partiel. Ils et elles ont du même souffle adopté un mandat de grève dans une proportion de 100 %. La grève ne sera cependant pas déclenchée immédiatement. Une rencontre est prévue jeudi avec un médiateur nommé dans le cadre de la nouvelle Loi concernant le régime de négociation des conventions collectives et de règlement des différends dans le secteur municipal (Loi 24).

« Nous espérons que la médiation aidera à dénouer l’impasse actuelle. Jusqu’à présent, chaque fois que l’employeur se tourne vers ses mandants pour avoir une marge de manœuvre – le Réseau de transport de la Capitale – il revient les mains vides. Un an et trois mois sans convention, c’est inacceptable. On ne souhaite pas la grève, mais s’il faut passer par là pour que ça débloque, nos membres sont prêts à y aller », explique le représentant syndical des Métallos, Claude Lévesque.

Le médiateur dispose de 60 jours pour amener les parties à s’entendre. Mais les travailleuses et les travailleurs, membres de la section locale 9599 du Syndicat des Métallos, peuvent à tout moment exercer leur droit de grève au cours du processus, dans le respect de la Loi sur les services essentiels. » (Extrait de newswire.ca du 4/04/2017)

En savoir plus sur http://www.newswire.ca/fr/news-releases/sans-convention-depuis-decembre-2015—mandat-de-greve-a-100–au-service-de-transport-adapte-de-la-capitale-618207963.html

Italie : la loi oblige la présence d’un médiateur culturel durant la procédure pour protéger les migrants mineurs isolés


« L’Italie vote une loi pour protéger les migrants mineurs isolés. Une première européenne

C’est la première fois en Europe qu’une telle loi sur la protection des mineurs étrangers non accompagnés est votée. Ils sont près de 26 000 à avoir débarqués seuls en Italie en 2016. (…)

– la loi oblige la présence d’un médiateur culturel durant la procédure (très présents en Italie, les médiateur sont des personnes arrivées en Italie depuis plusieurs années et qui ont suivi une formation. Ces travailleurs sociaux s’adressent directement aux migrants dans leur langue, et connaissent le pays.)

– l’évaluation se fait dans une structure sanitaire désignée par un juge, et par une équipe pluridisciplinaire (dont le médiateur)  » (Extrait de rue89lyon.fr du  5/04/2017)

En savoir plus sur http://www.rue89lyon.fr/2017/04/05/migrants-loi-protection-mineurs-isoles-italie/

Médiation scolaire : La médiation par les pairs au collège Jacques-Grüber de COLOMBEY-LES-BELLES (54)


Les collégiens prennent leur rôle très au sérieux.

« C’est un projet qui était en discussion depuis deux années au sein du collège Jacques-Grüber et il a été mis en œuvre à la rentrée 2016/2017 grâce aux subventions de l’Agence Régionale de Santé et du conseil départemental.

Ce projet donne aux élèves des outils afin que les conflits ne soient pas traités par l’affrontement, voire la violence, mais puissent être mis en mots par les élèves eux-mêmes. Ils apprennent à exprimer, à verbaliser leurs émotions, leurs besoins et leurs valeurs.

Le rôle du médiateur est de permettre aux jeunes de dénouer des tensions, d’aider à la recherche des solutions constructives et de recréer du lien entre eux et les adultes, de distinguer l’acte et la personne, de pratiquer l’écoute active et empathique ainsi que de développer le respect mutuel.

Ces temps de médiation ont principalement lieu sur le temps libre des élèves.

Pour ce faire, treize adultes dont les chefs d’établissement, des enseignants, les assistants d’éducation, la conseillère principale d’éducation et la secrétaire, ont suivi une formation sur trois journées. La présentation du projet s’est faite en janvier aux élèves de 6e, 5e et 4e. Quinze élèves ont été retenus, dix filles et cinq garçons, pour endosser le rôle de médiateur.

Ils ont déjà suivi une journée de formation et ont dernièrement participé à une simulation de médiation sous l’égide d’Evelyne Thomas principale et de la secrétaire, Catherine Dumontet » (Exrait de estrepublicain.fr du 5/04/2017)

En savoir plus sur http://www.estrepublicain.fr/edition-de-toul/2017/04/05/la-mediation-par-ses-pairs-au-college-jacques-gruber

Formation : DAS et CAS en médiation à l’université de Genève


 

Capture 3.PNG

« Programme : Formation modulaire alliant études de cas, pratique supervisée et enseignements interdisciplinaires
Définition et état des lieux de la médiation – Les acteurs de la médiation • Les processus de médiation: les phases préliminaires – Les processus de médiation: les rencontres de médiation – Les processus de médiation: les rencontres et les accords de médiation • Approfondissement des techniques et du cadre de médiation • Médiations spécialisées • Pratique supervisée de la médiation  et donnant lieu à la rédaction d’un mémoire pratique et d’un mémoire de recherche
Travail de fin d’études comprenant une réflexion théorique et pratique portant sur au moins six heures de séances dans le cadre d’une activité personnelle de médiation

Période : Septembre 2017 à juin 2019 – 30 crédits ECTS » (Extrait de unige.ch)

En savoir plus sur DAS http://www.unige.ch/formcont/dasmediation/

En savoir plus sur CAS http://www.unige.ch/formcont/casmediation/

Luxembourg : Claudia Monti devient la nouvelle médiateure


 

storybild

« Le successeur de Lydie Err devait être nommé par la Chambre des députés avant la fin du mois de mars, c’est chose faite depuis ce mardi après-midi. Le poste de médiateur, ou Ombudsman, sera occupé par la juriste et ancienne vice-présidente du DP, Claudia Monti. Elle a recueilli 35 voix sur 56. Parmi les autres candidats, Jan Kayser (secrétaire général du Centre de médiation civile et commerciale) a obtenu neuf votes, Catherine Thomé (juriste) quatre et Christiane Weidenhaupt (ancienne directrice de la Direction de l’aviation civile) un. Luc Aniset (médecin) n’a pas obtenu de voix et cinq députés ont voté blanc.

Lydie Err, dont le mandat s’arrête au 1er avril car elle a atteint l’âge limite pour la fonction, avait présenté son dernier bilan face aux députés le 2 mars dernier. Elle avait alors recommandé «des changements concrets» et «une nouvelle loi» sur le rôle du médiateur, justement. Le poste de médiateur, créé en 2003, vise à appuyer certains dossiers qui traînent ou litigieux entre les citoyens et les institutions du pays. Avant Lydie Err, il était occupé par l’ancien ministre Marc Fischbach (CSV). » (Extrait de .lessentiel.lu du 21/03/2017)

En savoir plus sur http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/17431134