Nanterre : polémique sur le financement des médiateurs de nuit


« Lancé en 2013, le service comprend 11 médiateurs de nuit et un chef d’équipe sur les quartiers du Chemin de l’Ile, Vieux-Pont, Anatole-France, Petit-Nanterre et Parc Sud.

Le financement des médiateurs de nuit est-il en partie illégal ? C’est en tout cas ce qu’affirment l’Union nationale des locataires indépendants de Nanterre (Unli) et la confédération nationale du logement (CNL). Dans leur viseur : l’office municipal HLM de Nanterre, accusé de financer le dispositif en puisant directement dans les charges locatives.

« Cette méthode de financement est anormale, s’insurge Alexandre Guillemaud, le président de l’Unli Nanterre, en brandissant un décret du 26 août 1987. Pire, elle est même carrément hors la loi. La loi a instauré la liste exhaustive des charges récupérables auprès des locataires. Et nulle part, cette liste ne mentionne la récupération du poste de médiateur de nuit. » Selon l’association, l’office municipal serait ainsi le seul, parmi les six bailleurs qui financent ce service estimé à 580 000 € par an, à puiser dans les charges de ses locataires » (Extrait de leparisien.fr du 16/1/2017)

En savoir plus sur http://m.leparisien.fr/nanterre-92000/nanterre-polemique-sur-le-financement-des-mediateurs-de-nuit-16-01-2017-6576420.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s