Audio-Suisse : L’Acte de Médiation de Napoléon-Bonaparte, naissance de la Suisse contemporaine (émission RTS)


Helvetica - L’Acte de Médiation, naissance de la Suisse contemporaine (2/5)

Le passage des Alpes
Lors de sa guerre d’Italie pour écraser les Autrichiens à Marengo, près de Milan, Bonaparte traversa le col du Grand-Saint-Bernard en 1800 et réalisa l’importance stratégique de la Suisse. C’est par souci d’une protection rapprochée des cantons en consolidant les liens fédéraux qu’il élabora un Acte de Médiation pour réconcilier les divisions. (Extrait de radio/helvetica )

A écouter sur http://www.rts.ch/play/radio/helvetica/audio/helvetica-lacte-de-mediation-naissance-de-la-suisse-contemporaine-25?id=8313602

Québec : La médiation citoyenne sera davantage accessible en Gaspésie


L’Avantage gaspésien

« Grâce à une subvention de 55 000 $ du ministère de la Justice du Québec, deux organismes du réseau Justice Alternative pourront étendre leurs services de médiation citoyenne à l’ensemble des citoyens.

Premièrement, l’organisme Justice Alternative Gaspésie-Nord-Îles-de-la-Madeleine reçoit 40 000 $ afin d’ouvrir quatre point de services de médiation citoyenne, soit un à Gaspé, un autre dans l’Estran, un à Sainte-Anne-des-Monts et un dernier aux Îles-de-la-Madeleine. Des bénévoles sont déjà pressentis pour assumer les rôles de médiateurs.

La directrice générale de l’organisme, Jocelyne Lévesque, explique que l’implantation de ce service dans le nord de la péninsule aidera grandement à désengorger les tribunaux. « La médiation citoyenne c’est pour régler tout ce qui est chicane de voisins, conflits entre locataires et propriétaires, ou des causes qui pourraient facilement être réglées hors-cour. Si les gens prenaient le temps de se parler plus rapidement, les contacts se feraient mieux et on en arriverait plus facilement à une entente signée. »

Bien que les parties impliquées aient toujours l’option de se tourner vers les tribunaux par la suite, la médiation offre tout de même une alternative simple et rapide. « En raison de nos moyens limités, nous ne faisions pas vraiment de publicité mais nous offrions déjà ce service. Jusqu’à maintenant, je n’ai pas vu de poursuites être déclenchées après un processus de médiation. » (Extrait de lavantagegaspesien.com du 30/1/2017)

En savoir plus sur http://www.lavantagegaspesien.com/faits-divers/justice/2017/1/30/la-mediation-citoyenne-sera-davantage-accessible-en-gaspesie.html

3° Matinale de la Médiation à Lyon le 15 février 2017


Le Cabinet d’Avocats ALAGY BRET & Associés

Jean-Marc BRET, Avocat et Médiateur

ALDES et TRIBUNE DE LYON

Ont le plaisir de vous inviter à :

La 3ème Matinale de la Médiation

Édition 2016/2017

Le Mercredi 15 Février 2017 de 8H30 à 10H00

Hôtel Sofitel Lyon Bellecour

 20 Quai Gailleton – 69002 Lyon

Expert invité :

 

Bertrand ROBERT,

co-fondateur de la société ARGILLOS, spécialisé en management de crise et des phénomènes de surprise depuis 30 ans

 

Thème de la Matinale :

 

«Les dimensions cachées de la médiation. 

Partage d’expériences avec l’univers des cellules de crise  »

 

Inscription obligatoire et gratuite

Nombre de participants limité à 100 (Extrait de

Inscription sur https://www.eventbrite.fr/o/cabinet-davocats-alagy-bret-et-associes-jean-marc-bret-avocat-associe-et-mediateur-aldes-et-la-tribune-de-lyon-9386905578

Algérie : Stage de formation des médiateurs judiciaires à BÉJAÏA


La Dépêche de Kabylie

« Le bureau des médiateurs judiciaires de la wilaya de Béjaïa a clôturé, le week-end dernier, le premier cycle de stage de formation de la corporation des médiateurs judiciaires. Cette formation sur les techniques de bases de la médiation judiciaire, la première du genre en Algérie, note-t-on dans le communiqué de presse, s’est déroulée au sein de la Cour de justice de Béjaïa. Elle a regroupé les médiateurs judiciaires agréés auprès des tribunaux de Béjaïa, de Kherrata, d’Amizour, de Sidi-Aïch et d’Akbou. Le président de l’association nationale des médiateurs judiciaires (ANMJ), M. Boukhelkhal Ali, a souligné que «cette formation vise d’abord à donner au médiateur judiciaire un standard académique de type européen, notamment belge et français, où un minimum de 40 heures est requis pour se professionnaliser dans ce genre de mission, puis pour améliorer son niveau de rendement professionnel pour le règlement des litiges et différends au sein de la société». Le document diffusé indique aussi que le programme de formation comprend plusieurs chapitres dont l’historique exhaustif et récent de la médiation, la définition de la communication et la notion sur les conflits. Figurent également dans ce programme les différentes expressions émotionnelles ainsi que leurs composantes, les différents modes de règlements des conflits au niveau d’un tribunal, l’arbitrage, l’homologation, la conciliation par un tiers, la négociation et la prévention juridique. Dans un autre volet, divers autres thèmes ont été également étudiés, tels que la recherche des faits et intérêts, la création d’options, la prise de décision, la rédaction du procès verbal et la ratification de l’accord. La formation sur la loi de médiation et sa trace dans le Saint Coran, le rôle de la communication et de l’information pour construire un pont entre les citoyens et l’appareil judicaire, l’importance de la négociation et la capacité de détecter les besoins et les intérêts des deux parties pour déceler les pistes de solutions sont autant de thèmes étudiés et débattus au cours de ce stage. » (Extrait de depechedekabylie.com du 26/1/2017)

En savoir plus sur http://www.depechedekabylie.com/national/172010-apprendre-a-regler-les-conflits-et-differends-a-lamiable.html

Débat : « La médiation, affaire d’Etat ou de la société civile ? » par Jean-Louis Lascoux (Officiel de la Médiation)


Jean-Louis Lascoux

« La médiation, sous bien des formes d’intervention de tiers parfois plus que fantaisistes, d’autres fois plus que rigides, est entrée dans le monde de la gouvernance. Faut-il alors s’étonner de la proximité affichée entre le courant confessionnel de la médiation (catholique en tête) et le médiateur des entreprises, Pierre Pelouzet, et puis d’autres comme le CMAP, diverses associations et industriels de la formation ? Est-ce l’affichage d’un choix électoraliste pour le discours évangéliste de François Fillon ? Les jeux sont parfois masqués, à peine voilés, si l’on peut dire par ces temps où l’ignorance trouve une nouveau missel avec le prédicat … S’y perdrait-on ?

Les réponses sont identiques : non, on ne peut pas s’étonner et non, on ne s’y perd pas.

Pourquoi ? Parce que, à ne rien cacher, parler médiation, c’est parler politique ; parce que la politique, c’est la manière de vivre et d’animer les relations dans la société ; parce que la médiation est un mode d’intervention relationnelle qui ne traite que d’une chose, des relations. La médiation consiste dans l’intervention de tiers, quel qu’il soit. Alors tous les courants plus ou moins issus de la pensée (idéologies, religions et pseudo sciences) se trouvent embarqués dans la médiation. Tu veux faire passer un message à quelqu’un ? Te voilà médiateur potentiel, amateur, mais médiateur quand même.

Depuis plus de 20 ans, j’ai développé des instrumentations rationnelles d’approches des relations et élaboré une discipline dont l’efficacité est désormais reconnue. Ma méthode est issue de la pensée de Descartes : la raison comme instrument pour résoudre ce qui parait énigmatique. C’est aussi simple et puissant qu’une opération mathématique. Mon objectif a été de mettre à disposition des personnes, pour tous les champs d’exercice de leur citoyenneté (professionnel, social et personnel) des dispositifs et des méthodes pour les cas où un projet relationnel devient difficile. Aujourd’hui, tout le monde de la médiation reconnaît mon travail et j’en ai conçu la « médiation professionnelle », que j’ai liée à la qualité relationnelle. L’ensemble des techniques est rassemblé dans l’« ingénierie relationnelle ». Certes, il y a ceux qui contestent les conséquences contrariantes pour leur idéologie, mais pas la performance. Ils reconnaissent l’efficacité de l’approche mais ne veulent pas entendre que ça instrumente la « libre décision », parce que les uns y voient une contestation de l’Autorité divine et les autres du Droit. Autrement dit, le mimétisme mais pas l’enseignement. On fait et on ne dit rien. Néanmoins, certains de ceux-là ont la lucidité de faire appel à ma proposition d’approche rationnelle quand leurs propres relations deviennent très pénibles. » (Extrait de officieldelamediation.fr du 28/1/2017)

En savoir plus sur http://www.officieldelamediation.fr/2017/01/28/la-mediation-affaire-detat-ou-de-la-societe-civile/

PROJET DE LOI relatif à l’égalité et à la citoyenneté. (Texte définitif) L’article 220 définit les médiateurs sociaux


Article 220

Le livre IV du code de l’action sociale et des familles est complété par un titre VIII ainsi rédigé :

« TITRE VIII

« MÉDIATEURS SOCIAUX

« Chapitre unique

« Art. L. 481-1. – La médiation sociale est un processus de création et de réparation du lien social et de règlement des conflits de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, par l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose. Elle a vocation à s’articuler avec l’action des travailleurs sociaux.

« Les référentiels métiers et les référentiels de compétences relatifs à l’exercice des activités de médiation sociale s’articulent avec ceux du travail social.

« Les modalités d’application du présent article sont déterminées par décret. »

Formation (Belgique): Certificat en Médiation locale, scolaire, pénale et en soins de santé (MLSPSS) à l’université Saint-Lousi Bruxelles


« Vous avez envie d’ajouter une corde à votre arc ou de changer d’horizon professionnel. La médiation vous intéresse ? L’une des quatre formations du Certificat interuniversitaire en médiation débute au mois de février. Et si ce programme était fait pour vous ?

En quelques années, la médiation s’est imposée comme nouveau modèle de règlement des conflits que ce soit en matière familiale, civile, commerciale, sociale (conflits individuels et collectifs), pénale, administrative, interculturelle, scolaire, hospitalière… Elle permet un autre type de rapport à la règle et à l’autorité. Elle tend à faciliter la communication en cas de différend.

La médiation demande quelques qualités : la diplomatie, l’empathie et la pédagogie, notamment mais elle s’apprend aussi. L’Université Saint-Louis – Bruxelles organise, en collaboration avec ses partenaires l’Université catholique de Louvain et l’Université de Namur, un certificat en médiation.

Quatre programmes différents sont proposés. L’un d’eux, d’une durée d’un an, débute le 8 février 2017 : il s’agit d’un cycle interdisciplinaire de formation à la médiation locale, la médiation scolaire et la médiation pénale, auquel nous avons ajouté un module de médiation en soins de santé.

La formation est universitaire, théorique et axée sur les pratiques de médiation. Orientée par une approche transformative de la médiation, elle propose de découvrir et d’analyser ces dispositifs alternatifs pour résoudre les conflits présents dans divers lieux de la cité. Elle fait le pari d’éclairer les enjeux qui traversent ces différents espaces de médiation, à la fois voisins et différents, l’un à la lumière des autres, en questionnant principalement la posture du médiateur en situation. Elle s’organise, à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, de février à fin novembre 2017, avec remise d’un travail au mois de janvier 2018.

Le Certificat est ouvert aux enseignants, travailleurs sociaux, psychologues, sociologues, juristes, criminologues, éducateurs, animateurs, médiateurs, etc., s’ils sont diplômés de l’enseignement universitaire ou de l’enseignement supérieur non universitaire (de type long ou court) ou aux candidats non titulaires de tels diplômes, mais pouvant faire valoir 5 années d’expérience professionnelle utile. » (Extrait de usaintlouis.be )

En savoir plus sur http://www.usaintlouis.be/sl/actu/31808.html

Colloque : PROMOUVOIR LA MÉDIATION FAMILIALE à Ajaccio le 3 février 2017


Colloque : PROMOUVOIR LA MÉDIATION FAMILIALE
Vendredi 3 Février 2017, 09:00 – 12:00
Espace Diamant, Bd Pascal Rossini
20000 Ajaccio