« Epargne : mode d’emploi de la médiation  » Dossier réalisé par Les Echos le 9/12/2016


« Parce qu’un bon arrangement vaut mieux qu’un mauvais procès, en matière d’épargne aussi, il est souvent préférable de recourir à un médiateur plutôt que de porter l’affaire en justice. Comment procéder ?

Une étape historique pour la médiation et surtout pour les clients ! » Près d’un an après l’entrée en vigueur des textes relatifs au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation, le médiateur de l’assurance, Philippe Baillot, continue à se féliciter de cette volonté accrue des pouvoirs publics de « conforter la ­confiance des consommateurs en leur offrant une nouvelle voie de recours dans des dossiers dont la complexité ou la modicité des sommes engagées les décourageaient de porter l’affaire en justice ». Le constat est d’ailleurs sans appel : le nombre de saisines reçues par son service a augmenté de 60 % en un an (16.000 environ en 2016 contre 10.000 en 2015). Pour rappel : depuis le 1er janvier dernier, tous les secteurs marchands sont tenus de proposer un service de médiation aux consommateurs.

Le délai de prescription suspendu

Autrement dit, « de leur fournir en cas de litige une solution alternative gratuite au procès qui suspend, le temps de la procédure, les délais de prescription », précise le médiateur de l’AMF, Marielle Cohen-Branche. Et ce, quel que soit le montant sur lequel porte la discussion. Mieux encore : « Pour renforcer le crédit porté à cette procédure extrajudiciaire et garantir l’indépendance des médiateurs désignés, ceux-ci sont désormais soumis, de par la loi, à des exigences nouvelles dont le respect est dévolu en France à la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation (CECM) », insiste Marielle Cohen-Branche. Concrètement, pour exercer en qualité de médiateur de la consommation, il faut aujourd’hui être agréé par le CECM et répondre à des obligations d’indépendance, de transparence et d’efficacité. » (Extrait de patrimoine.lesechos.fr du 9/12/2016)

En savoir plus sur http://patrimoine.lesechos.fr/placement/epargne/0211557533761-ce-que-les-mediateurs-peuvent-faire-pour-vous-en-cas-de-litige-2049214.php#vy78CqAdevc1toKy.99

Afrique : création d’une association africaine des femmes dans la médiation lors du séminaire du Réseau panafricain des sages (PANWISE) à Constantine (Algérie)


L'Expression - Le Quotidien

« C’est l’ambassadeur Smaïl Chergui qui a annoncé hier, la création d’une association africaine des femmes dans la médiation et atteindre la formation de 1000 médiatrices d’ici 2020.

Constantine abrite depuis hier, et jusqu’à aujourd’hui, un évènement international très important, organisé par le ministère des Affaires étrangères. Il s’agit d’un séminaire de haut niveau souligne, Smaïl Chergui, le charismatique ambassadeur et commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union africaine, lequel a été organisé au niveau de la salle de conférences de l’hôtel Marriott. Le thème traite d’une question d’actualité «Faire taire les armes d’ici 2020». L’on s’intéresse notamment, à «l’inclusion des femmes dans la médiation pré-conflit, à la table des négociations et dans les mécanismes de cohésion sociale». L’ex-représentant de la diplomatie algérienne à Moscou, Smaïl Chergui, précise dans une déclaration que «cette rencontre se tient dans le cadre du programme de travail de la Commission de l’Union africaine», ajoutant que celle-ci «vise à renforcer les capacités africaines de prévention, de gestion et de résolution des conflits, et tout particulièrement les capacités de médiation des différents acteurs, les femmes surtout, aux niveaux continental, sous-régional et national», d’où la création dès 2013 du réseau panafricain des Sages (Panwise). » (Extrait de lexpressiondz.com du 12/12/2016

En savoir plus sur http://www.lexpressiondz.com/actualite/256077-la-femme-sera-impliquee-dans-les-mediations.html

Formation : Certificat « Gestion des Conflits et Médiation en Entreprise » à l’Université Paris-Dauphine


Capture 4.PNG

« Les tensions dans le monde du travail se développent autant par un contexte économique sous pression que par un changement devenu un style de management…

Ces nouvelles conditions favorisent le développement de conflits difficiles à gérer et amènent à concilier des intérêts apparemment contradictoires.

Cette gestion des conflits internes est souvent longue et complexe, souvent douloureuse, pouvant même laisser des traces difficiles à cicatriser.

La médiation est un des moyens les plus efficaces pour limiter l’apparition et l’exacerbation des conflits. De plus en plus présente en droit social, en entreprise ou sur le plan judiciaire, elle propose à l’employeur comme aux salariés et à leurs élus un processus structuré pour parvenir à un accord en vue de la résolution amiable de leurs différends, avec l’aide d’un tiers, le médiateur. » (Extrait de management-mediation.ifomene.dauphine.fr )

En savoir plus sur http://www.management-mediation.ifomene.dauphine.fr/gestion-de-conflits-mediation-en-entreprise.html