Emploi : Médiateur adulte relais H/F à SAINT-OUEN-L’AUMONE (95)


« Accueillir, informer, écouter et accompagner les habitants dans leur démarches auprès des services publics Accompagner les usagers du centre social pour la lecture et l’écriture …

Source : Emploi : Médiateur adulte relais H/F à SAINT-OUEN-L’AUMONE (95)

Emploi : Médiateur adulte relais H/F à SAINT-OUEN-L’AUMONE (95)


1Taf, Bourse d'emploi et de CV

« Accueillir, informer, écouter et accompagner les habitants dans leur démarches auprès des services publics Accompagner les usagers du centre social pour la lecture et l’écriture de leurs courriers administratifs tout en les encourageant à apprendre le français pour une meilleure insertion sociale Accompagner plus particulièrement les parents dans le suivi scolaire de leurs enfants et faciliter le lien avec les établissements scolaires Faciliter le dialogue entre générations tant au sein de la structure que dans le quartier ; Accompagner et renforcer la fonction parentale en concertation avec l’animatrice référente famille ; Contribuer au développement de la vie associative de proximité en encourageant les initiatives citoyennes et en soutenant les projets Rendre les habitants acteurs du projet social en les impliquant dans le fonctionnement du centre social Participer aux manifestations et aux temps forts de la vie de quartier » (Extrait de 1taf.com )

En savoir plus sur http://www.1taf.com/annonce/offre-emploi-cdd/mediateur-adulte-relais-h-f/val-oise-95/AN1856585

Clinique Ormeau à Tarbes : la direction demande une médiation à la préfecture


« Reprises ce matin, les négociations salariales entre le personnel, en grève depuis 16 jours, et la direction de la clinique Ormeau-Pyrénées sont à nouveau suspendues. La direction a pr…

Source : Clinique Ormeau à Tarbes : la direction demande une médiation à la préfecture

Clinique Ormeau à Tarbes : la direction demande une médiation à la préfecture


Dans le hall de la clinique Ormeau, les grévistes déchirent la lettre aux patients de la fédération hospitalière privée./ photo DDM Thierry Jouve

« Reprises ce matin, les négociations salariales entre le personnel, en grève depuis 16 jours, et la direction de la clinique Ormeau-Pyrénées sont à nouveau suspendues. La direction a proposé une hausse du point d’indice de 7,25 à 7,32, une prime de transport de 100 € annuelle, des mesures pour les bas salaires, une valorisation de la rémunération annuelle garantie. (…)

De son côté, la direction estime que l’établissement est victime d’exactions qui ne sont pas de nature à restaurer le dialogue. Elle a demandé à la préfète des Hautes-Pyrénées de procéder à une véritable médiation pour trouver une solution à ce conflit. » (Extrait de ladepeche.fr du 23/11/2016)

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/11/23/2464492-clinique-ormeau-la-direction-demande-une-mediation-a-la-prefecture.html

« Ironically, Bush and Folger are Evaluative » par Sam Imperati (Mediate.com)


Sam Imperati

 

« A) Introduction

This article rebuts “Reclaiming Mediation’s Future: Getting Over the Intoxication of Expertise, Re-Focusing on Party Self-Determination,” written by Robert A. Bush and Joseph P. Folger in 2014 for Mediate.com. 1 Their central position is that the mediation community needs to return to the original vision of mediation in order to preserve the sanctity of Self-Determination. They appear to argue that the transformative approach, as envisioned by them, was the original vision of mediation. They assert that the transformative approach is the only way to ensure Self-Determination. The Oregon Mediation Association Core Standards define “approach” as a term used to “signify the behaviors, philosophies, processes, styles, and techniques used by mediators to conduct mediation.”2 Bush and Folger’s argument actually undermines the Self-Determination of the parties, because it gives the parties no choice as to the approach that the mediator will employ. In order to ensure Self-Determination, the mediator needs to obtain the informed consent of the parties for the approach used in the mediation.

Bottom Line: Most mediators’ paradigms accommodate the transformative approach, but Bush and Folger’s paradigm appears unable to accommodate those who mediate differently. It is one thing to advocate for the benefits of transformative mediation; it is entirely another to assert that the rest of us are not even practicing mediation. If Self-Determination is mediation’s driving principle, why are Bush and Folger pre-determining that the parties want the transformative approach? I am advocating for a more inclusive and less divisive future for mediation. By the way, I consider my mediator approach as “hybrid,” moving through the spectrum of approaches with full disclosure and the parties’ informed consent. » (Extrait de mediate.com )

En savoir plus sur http://www.mediate.com/pfriendly.cfm?id=11390

 

Hôpital d’Aubusson : l’Agence Régionale de la Santé a chargé un médiateur de proposer des pistes pour améliorer le fonctionnement et réduire les coûts.


Les patients craignent que la chirurgie ambulatoire ne soit plus maintenue à l'hôpital d'Aubusson

« Le centre hospitalier Aubussonnais doit faire face à un déficit de prés de 2 millions d’euros. L’Agence Régionale de la Santé a chargé un médiateur de proposer des pistes pour améliorer le fonctionnement et réduire les coûts. Le service de chirurgie ambulatoire pourrait être menacé.

A Aubusson le personnel et les usagers de l’hôpital sont très inquiets…Après plusieurs mois de consultations, Patrick Colo, le médiateur désigné par l’ARS leur a exposé ses conclusions hier lundi lors d’une réunion en présence de la direction de l’établissement et de délégués syndicaux de la CGT représentant du personnel. Au sortir de la rencontre, Michel Moine, maire d’Aubusson et membre du conseil de surveillance de l’hôpital s’est montré très pessimiste sur le devenir de certains services tels que l’ophtalmologie ou l’endoscopie qui pourraient ne plus être maintenus sur place. » (Extrait de francebleu.fr du 22/11/2016)

En savoir plus sur https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/inquietudes-sur-l-avenir-de-l-hopital-d-aubusson-1479829162

Burundi : Edouard Nduwimana, le nouveau médiateur qui suscite la polémique


« Au Burundi, le Parlement a élu lundi Edouard Nduwimana comme le nouvel ombudsman pour une période de six ans non renouvelable. La Constitution donne à l’ombudsman, qui est supposé être indépendant, de nombreux pouvoirs notamment en matière d’enquêtes sur les affaires de corruption ou de résolution de conflits sociaux. Mais la personnalité du nouveau médiateur burundais, qui a prêté serment mardi 22 novembre et qui est tout de suite entré en fonction, fait polémique.

Le nouvel ombudsman burundais, le médiateur de la République, est un homme qui ne laisse pas indifférent. Edouard Nduwimana était deuxième vice-président de l’Assemblée nationale depuis l’élection contestée du président Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat en août 2015. Un poste plutôt honorifique qu’il occupait après avoir dirigé d’une main de fer le ministère de l’Intérieur pendant huit ans.

Et il n’a pas laissé que de bons souvenirs. « C’est une insulte pour cette fonction et pour le pays », a tout de suite réagi le responsable de la communication au sein du Cnared, une plateforme qui regroupe la quasi-totalité des partis d’opposition burundaise. Jérémie Minani voit derrière cette nomination la volonté du président Nkurunziza de remercier l’un des grands fossoyeurs de la démocratie au Burundi. C’est l’homme, détaille-t-il, « qui a fermé l’espace politique, divisé les principaux partis d’opposition et joué un rôle de premier plan dans la répression des manifestations contre le troisième mandat ». (Extrait de rfi.fr/afrique du 23/11/2016)

En savoir plus sur http://www.rfi.fr/afrique/20161123-burundi-edouard-nduwimana-le-nouveau-mediateur-suscite-polemique

Luxembourg : un comparatif entre l’Union luxembourgeoise des consommateurs et le national de la médiation de la consommation


storybild

« Certains consommateurs et plusieurs de nos lecteurs se sont demandé lundi, à l’issue de la création du Service national de la médiation de la consommation (SNMC), des clarifications sur le rôle de ce service par rapport à l’Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC). Des questions qui ont été entendues par l’ULC. Alors que le SNMC est une entité «publique, neutre et indépendante», l’ULC reste un organisme de «protection, défense, information et éducation des consommateurs».

À ce titre, l’ULC ne peut être considérée comme entité «qualifiée», ces organismes qui peuvent agir, au même titre que la SNMC, en cas de litige de la consommation sur des domaines spécifiques ou généraux. «Mais l’ULC peut être représentée au sein de telles entités, comme c’est déjà le cas actuellement au sein de la Commission luxembourgeoise des litiges de Voyages», organisme qualifié.

Concrètement, l’ULC peut ainsi participer à la rédaction d’une réclamation ou d’une mise en demeure, et aide le consommateur dans sa démarche afin de connaître ses droits. Elle peut également proposer des aides juridiques et des avis techniques, avant la mise en place éventuelle d’un dossier en cas de procédure judiciaire. «Elle peut dans certaines limites, participer aux frais d’une action en justice». À noter que ces services sont réservés aux membres de l’association tandis que le SNMC est gratuit. Un comparatif a été publié sur le site de l’ULC » (Extrait de lessentiel.lu du 22/11/2016)

En savoir plus sur http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/story/L-ULC-se-compare-avec-le-service-de-mediation-13330001