Emploi : Coordinateur médiation HF à Marseille


« Association Régie Service 13
Régie de quartier oeuvrant depuis plus de 25 ans auprès des habitants pour l’amélioration du cadre de vie et le mieux vivre ensemble

•Animation, encadrement et management de l’équipe de 8 médiateurs aux abords des écoles primaires,
•Garantie de la bonne exécution des missions de la médiation aux abords des écoles primaires,
•Interface entre le dispositif de médiation aux abords des écoles, la Régie Service 13 et la Ville de Marseille,
•Force de proposition sur l’amélioration du dispositif et les éventuelles orientations à prendre

Bac+2
Experience dans le management, l’insertion, l’animation, la médiation » (Extrait de annonces-emploi.vivastreet.com du 26/10/2016)

En savoir plus sur http://annonces-emploi.vivastreet.com/sante+chateau-gombert-13013/coordinateur-m-diation/140808784

 

Publicités

Emploi : Agents de médiation scolaire et de quartier a Armentières (59)


« La Ville d’Armentières, plus particulièrement son Service Jeunesse, recrute trois agents de médiation scolaire et de quartier adulte relais, en CDD.

Les personnes recrutées conduiront une médiation préventive et interviendront prioritairement lors de situations de dysfonctionnement aux abords des établissements scolaires.

Les conditions cumulatives d’accès à la fonction d’adulte relais sont :
– Avoir au moins 30 ans,
– Résider dans l’un des territoires prioritaires de la ville d’Armentières (Quartier Attargette/Chanzy et quartier Bizet/Briquetterie),
– Être sans emploi ou bénéficier d’un Contrat Unique d’Insertion ou d’un contrat Emploi d’Avenir, sous réserve qu’il soit à son terme.
Le profil de poste ci-dessous vous donnera des renseignements complémentaires sur les missions principales du poste et les profils recherchés.

Les candidatures sont à envoyer avant le 9 novembre inclus :

La Direction des Ressources Humaines
Mairie d’Armentières
Place du Général de Gaulle – BP 20119
59427 Armentières Cede » (Extrait de armentieres.fr du 26/10/2016)

En savoir plus sur http://www.armentieres.fr/rub/actu/filactu.php?article=549

Emploi : Médiateur Social (CDD Adulte Relais) H/F à Lyon ( GRAND PARC MIRIBEL JONAGE)


« La SEGAPAL, société publique locale de 69 salariés qui gère, entretien, anime et aménage le Grand Parc Miribel Jonage (2 200 hectares aux portes de Lyon, 3,5 millions de visiteurs par an), recrute un médiateur social (poste d’adulte-relais) H/F.

Intégré au service d’information et de surveillance, en binôme avec un autre médiateur, sous la responsabilité hiérarchique de son chef de service, il remplit les missions suivantes :

–          Entrer en contact avec les usagers du parc afin de les inciter à mieux respecter le site et donc à préserver leur cadre de vie.

–          En lien avec le service information et surveillance, prévenir et aider à la résolution de petits conflits par la médiation et le dialogue.

–          Renseigner les usagers.

–          Accompagner les associations et les groupes qui sollicitent le parc pour se rassembler sur le site (hors cadre commercial).

–          Animer des stands sur la propreté, le tri de déchets, et la protection de l’environnement lors des manifestations du parc. Participer à la mise en place d’outils et d’actions de sensibilisation sur ces thèmes.

–          Accompagner les groupes de jeunes en chantier Ville Vie Vacances accueillis au parc pour effectuer des travaux d’entretien des jardins et espaces verts ou de petite maintenance pendant les vacances scolaires. Faire le lien avec les structures d’insertion intervenant sur le parc.

–          Faire le lien avec les structures de quartier qui participent aux animations proposées par le parc dans le cadre de la programmation cohésion sociale.

–          Aller à la rencontre des acteurs des territoires en quartier politique de la ville afin de faire connaître le Grand Parc, d’identifier de nouveaux partenariats, et de faciliter l’accès de ces publics au parc.

–          Participer à la vie quotidienne du service information surveillance (contribution aux interventions d’urgence, permanence radio, signalement des dangers, dégradations, etc.) » (Extrait de reseau-tee.net du 25/10/2016)

En savoir plus sur http://www.reseau-tee.net/38299_offre-emploi-mediateur-social–cdd-adulte-relais-h-f.html

Côte d’Ivoire : Cérémonie de Remise de Diplôme officielle Universitaire de la 1ère promotion de Médiateurs professionnel


Capture2.PNG« Dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire, des textes régissant la Médiation ont été adoptés par les pouvoirs publics depuis 2014, pour favoriser le règlement rapide des litiges et désengorger les tribunaux. C’est dans ce cadre que des initiatives ont été prises par un pool de Médiateurs internationaux, en vue de permettre une formation universitaire de Médiateurs diplômés en Côte d’Ivoire. Le titre de Médiateur professionnel s’obtient à l’issue d’une formation universitaire stricte et rigoureuse sanctionnée par un diplôme décerné par un institut de formation agréé.

La toute première formation de Médiateurs Professionnels Diplômés s’est déroulée à l’UCAO (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest) à Abidjan et a été organisée par le CERFOPMAN (Centre de Recherche et de Formation Professionnelle à la Médiation, l’Arbitrage et la Négociation), dirigé par Maître MICHEL TCHICAYA, en partenariat avec l’IFOMENE (Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation), dirigé par Monsieur STEPHEN BENSIMON. La première promotion de Médiateurs Professionnels Diplômés de Côte d’Ivoire est composée de 36 Médiateurs qui ont reçu une formation complète sur douze (12) mois, d’octobre 2015 à Septembre 2016. » (Extrait de lepetitjournalisteivoirien.du 25/10/2016)

En savoir plus sur http://lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com/2016/10/cote-d-ivoire-ceremonie-de-remise-de-diplome-officielle-universitaire-de-la-1ere-promotion-de-mediateurs-professionnels.html

Burkina Faso : « L’institution d’un moyen d’évitement du procès pénal : la médiation pénale, une innovation en droit pénal burkinabè »


« Pour éviter que le mineur soit confronté au juge et aux questions des avocats de la partie civile en phase de jugement, de nombreuses législations dans le monde tentent d‟éviter le procès pénal. Le législateur burkinabè a suivi le mouvement protectionniste avec sa réforme de 2014, en créant au sein de la justice pénale des mineurs, la médiation pénale ; une procédure ayant déjà cours dans plusieurs pays.

La médiation pénale est « une mesure extrajudiciaire permettant de parvenir à la conciliation entre l’enfant, auteur d’un délit ou d’une contravention, ses parents, ses représentants légaux ou encore son conseil et la victime ». Il s‟agit d‟un entretien entre auteur et victime d‟une infraction, tendant à apaiser le climat issu de la commission d‟une infraction et à trouver une solution commune, acceptable et juste au problème causé par l‟infraction.

Elle est une occasion d‟éduquer le mineur avec un espoir qu‟il ne récidivera pas. L‟objectif recherché est de parvenir à dédramatiser l‟infraction et permettre à la victime d‟apporter son pardon et d‟accepter une juste réparation de son préjudice. On peut convenir avec M. Perrier que la médiation pénale a « un objectif pacificateur » et permet à l‟auteur de l‟infraction et à la victime de régler de façon amiable et volontaire leur litige et ainsi de pouvoir se réconcilier.

Plutôt que de laisser la décision à l‟ultime conviction du juge, la médiation pénale cherche à « promouvoir la participation de la victime, du délinquant et de la communauté à la résolution du conflit ». Elle a été instituée comme une étape importante à la justice pénale des mineurs, mais son objectif est paradoxal, elle cherche à évincer la justice qu‟elle est venue aider.
Il faut noter que cette procédure existait déjà dans la justice coutumière, où la victime, ses parents et les parents de l‟auteur se retrouvaient devant le chef coutumier pour trouver une solution consensuelle et équitable sur le sort du délinquant. Cela se terminait par une indemnisation de la famille de la victime et par des sacrifices expiatoires imposés à la famille de l‟auteur. » (Extrait de lavoixdujuriste.com du 26/10/2016)

En savoir plus sur https://lavoixdujuriste.com/2016/10/26/linstitution-dun-moyen-devitement-du-proces-penal-la-mediation-penale-une-innovation-en-droit-penal-burkinabe/

Lyon : Grand Café de la médiation autour du thème de la médiation judiciaire le 3/11/2016


café médiation

« Pour fêter le premier anniversaire de ces rencontres, Médiation du Rhône s’associe à la faculté de droit et de science politique de l’université Lyon 2 pour organiser le Grand Café Médiation, moment de réflexion et d’élaboration autour du thème de la médiation judiciaire. Trois sujets au choix sous forme de tables rondes : « Quand et comment orienter un dossier en médiation », « Le choix du médiateur », « La conciliation et la médiation », en présence de professionnels : magistrats, greffiers, avocats et médiateurs. De 17 h 30 à 21 h à l’université Lumière Lyon 2, 4 bis, rue de l’Université, Lyon 7e,

contact : legrandcafedelamediation@gmail.com » (Extrait de le-tout-lyon.fr du 26/10/2016)

Programme et inscription  sur https://www.eventbrite.fr/e/inscription-grand-cafe-de-la-mediation-26827582020