Québec : l’offre du médiateur rejetée par les grévistes de la Société Vieux-Port de Montréal


Les grévistes de la Société du Vieux-Port de Montréal ont rejeté vendredi à majorité l’offre du médiateur. Les 300 employés, qui travaillent notamment au Centre des sciences, fermé depuis la fin mai, sont en grève depuis 100 jours.

« Nous sommes des employés fédéraux et Justin Trudeau a promis de renforcer la classe moyenne », dit Konrad Lamour, président de la section locale de l’Alliance de la fonction publique du Canada. « C’est nous, ça. L’employeur dit qu’on est une gang d’étudiants, mais ce n’est pas vrai. Il y a des gens qui ont une famille, des parents monoparentaux. »

Le médiateur a proposé la semaine dernière que le salaire minimum passe de 10,67$ (10,75$ depuis le 1er mai à cause de la hausse du salaire minimum) à 12,38$ et qu’un comité paritaire étudie les emplois comparables pour rajuster l’échelle salariale. Mais les syndiqués veulent aussi des congés de maladie payés pour les occasionnels et les employés à temps partiel, point sur lequel le médiateur est resté muet. Le médiateur était au départ un conciliateur qui aidait aux négociations.

« Pour le moment, seuls le tiers des employés sont permanents à temps plein et ont des congés de maladie payés, dit M. Lamour. On veut quelque chose pour les autres. » Environ la moitié des employés sont des occasionnels qui font des remplacements et viennent en renfort pendant les vacances, l’hiver mais surtout l’été.

« Les grévistes de la Société du Vieux-Port de Montréal ont rejeté vendredi à majorité l’offre du médiateur. Les 300 employés, qui travaillent notamment au Centre des sciences, fermé depuis la fin mai, sont en grève depuis 100 jours.
« Nous sommes des employés fédéraux et Justin Trudeau a promis de renforcer la classe moyenne », dit Konrad Lamour, président de la section locale de l’Alliance de la fonction publique du Canada. « C’est nous, ça. L’employeur dit qu’on est une gang d’étudiants, mais ce n’est pas vrai. Il y a des gens qui ont une famille, des parents monoparentaux. »

Le médiateur a proposé  la semaine dernière que le salaire minimum passe de 10,67$ (10,75$ depuis le 1er mai à cause de la hausse du salaire minimum) à 12,38$ et qu’un comité paritaire étudie les emplois comparables pour rajuster l’échelle salariale. Mais les syndiqués veulent aussi des congés de maladie payés pour les occasionnels et les employés à temps partiel, point sur lequel le médiateur est resté muet. Le médiateur était au départ un conciliateur qui aidait aux négociations.

« Pour le moment, seuls le tiers des employés sont permanents à temps plein et ont des congés de maladie payés, dit M. Lamour. On veut quelque chose pour les autres. » Environ la moitié des employés sont des occasionnels qui font des remplacements et viennent en renfort pendant les vacances, l’hiver mais surtout l’été. » (Extrait de la presse.ca

En savoir plus sur http://www.lapresse.ca/actualites/201609/02/01-5016757-vieux-port-loffre-du-mediateur-rejetee.php