Consommation : le service du Médiateur du e-commerce de la Fevad a reçu l’agrément de la la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation (CECM) concernant les litiges du e-commerce entre un professionnel et un particulier.


« Depuis la fin du mois de juillet, le dispositif de médiation e-commerce réservé aux adhérents de la Fevad, après audit de la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation (CECM), mise en place par la Ministre de la Consommation, est notifié et fait partie de la liste officielle des médiations reconnues par les Pouvoirs Publics français et européen. Désormais, un consommateur désireux de recourir à la médiation en vue d’un règlement amiable de son litige trouvera, sur le site du e-marchand, sur le site de la Commission d’évaluation et de contrôle de la médiation et sur le site de la Commission européenne, les coordonnées du site du Médiateur du e-commerce de la Fevad et les modalités d’accès au dispositif de médiation, répondant ainsi aux exigences réglementaires. » (Extrait de fevad.com du 29/08/2016)

En savoir plus sur http://www.fevad.com/mediation/le-service-du-mediateur-du-e-commerce-de-la-fevad-notifie-aux-niveaux-francais-et-europeen

Conflit du lait : les producteurs de lait de Mayenne ne font plus confiance au médiateur


Une conférence de presse de plus pour la FDSEA et les jeunes agriculteurs de la Mayenne. "On ira jusqu'au bout" préviennent-ils... © Pierre-Erik Cally

« Un bras de fer. « Doublé d’une partie de poker menteur » précise Philippe Jéhan cet après-midi au cours d’une conférence de presse à la maison de l’agriculture de Laval.
Un président de la FDSEA très remonté contre Michel Nallet le porte-parole de Lactalis. « Il publie des communiqués qui disent que les négociations continuent. Or pour le moment c’est totalement faux : aucune réunion n’est pour le moment prévue» renchérit-il. Avant de s’en prendre également à Francis Armand, le médiateur censé apaiser les tensions et convaincre le leader mondial de produits laitiers de revoir ses tarifs à la hausse.  «On ne lui fait plus confiance. Le seul interlocuteur valable pour nous aujourd’hui, qui sait nous écouter et nous respecter c’est Frédéric Veaux le préfet de la Mayenne.» (Extrait de france3-regions.francetvinfo.fr du 29/08/2016)

En savoir plus sur http://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/mayenne/crise-du-lait-les-mayennais-ne-font-plus-confiance-au-mediateur-1074189.html