Afrique : Des pas en avant dans la médiation pour la fin des affrontements armés au Mozambique.


« Le Mozambique, après les élections contestées de 2014, traverse une crise politique profonde. Ces derniers mois, les violences et les affrontements armés entre les forces du gouvernement du Mozambique et du principal parti d’opposition, la Renamo, ont fait des victimes et poussé plusieurs milliers de Mozambicains à se réfugier au Malawi voisin. Une médiation internationale pour la résolution de la crise politique actuelle a commencé à partir du 18 juillet, avec la présence de différents médiateurs sous la coordination de l’Union européenne, représentée par Mario Raffaelli et par don Angelo Romano, de la Communauté de Sant’Egidio.

La médiation travaille dans le cadre de ladite « commission mixte », composée de douze représentants du président de la République du Mozambique et du président de la Renamo. Aujourd’hui, cette médiation a obtenu un résultat important. La Renamo demande, depuis le début de la crise politique, de pouvoir gouverner les provinces du Mozambique où elle bénéficie d’un fort appui politique de la population. Cette demande, pour être résolue, nécessitait de plus amples tractations, dans le cadre de la réforme des pouvoirs locaux du Mozambique.

La médiation a obtenu que la réforme de l’État mozambicain, sous le signe de la décentralisation, fasse partie des travaux de la négociation en cours : aujourd’hui une sous-commission a été créée, chargée de ce travail spécifique, toujours avec l’aide de la médiation. Ce résultat permettra de créer un climat de confiance réciproque, nécessaire à l’obtention de la paix.

La Communauté de Sant’Egidio, présente dans toutes les provinces du Mozambique, protagoniste de la médiation qui conduisit aux accords de paix du 4 octobre 1992, est aujourd’hui encore en première ligne pour défendre les importants résultats obtenus dans l’accord historique et pour progresser sur la voie de la paix, du développement et du vivre ensemble. La « génération de la paix », autrement dit la génération des Mozambicains nés après les accords de paix de 1992, est aujourd’hui majoritaire dans le pays et demande à grands cris que la paix ne soit pas gaspillée. » (Extrait de santegidio.org du 17/08/2016)

En savoir plus http://www.santegidio.org/pageID/3/langID/fr/itemID/17420/Des-pas-en-avant-dans-la-m%C3%A9diation-pour-la-fin-des-affrontements-arm%C3%A9s-au-Mozambique-Dans-le-pays-il-y-a-une-soif-de-paix.html

Québec : Le médiateur entre en scène chez Bérubé GM


13 employés de Bérubé GM à Rivière-du-Loup sont en lock-out depuis le 11 juillet.

« Une première rencontre avec un médiateur conciliateur aura lieu le 1er septembre dans le conflit qui oppose le concessionnaire Bérubé GM, de Rivière-du-Loup, à ses travailleurs syndiqués. Plus d’un mois après le décret d’un lock-out par la direction, les négociations sont au point mort. Selon le conseiller syndical Gilles Prud’homme, les syndiqués sont déterminés à maintenir leurs acquis. Pour sa part, l’employeur demande une baisse de 5,5 % dans le fonds de pension et un gel de salaire de deux ans » (Extrait de ci.radio-canada.ca 18/08/2016)

En savoir plus sur http://ici.radio-canada.ca/breve/65402/rien-ne-bouge-dans-negociations-chez-berube-gm

Médiation sociale : DES MÉDIATEURS SOCIAUX AUX ABORDS DE 42 COLLÈGES DES BOUCHES-DU-RHONE


« Le dispositif de médiation sociale aux abords des collèges a été mis en place par le Conseil départemental et l’Etat en 2002. Il concerne 42 collèges des Bouches-du-Rhône. Il est…

Source : Médiation sociale : DES MÉDIATEURS SOCIAUX AUX ABORDS DE 42 COLLÈGES DES BOUCHES-DU-RHONE

Médiation sociale : DES MÉDIATEURS SOCIAUX AUX ABORDS DE 42 COLLÈGES DES BOUCHES-DU-RHONE


logo département13

« Le dispositif de médiation sociale aux abords des collèges a été mis en place par le Conseil départemental et l’Etat en 2002. Il concerne 42 collèges des Bouches-du-Rhône.

Il est destiné à prévenir les incidents et à améliorer la sécurité à l’extérieur des établissements par la restauration et le maintien du lien social grâce à la présence de médiateurs sociaux. La mise en oeuvre du dispositif est confiée, par convention, à trois associations de médiation sociale.

Les agents de médiation sont recrutés par les associations dans le cadre de contrats aidés. Ils sont encadrés par des coordonnateurs et un tuteur.

Le bilan dressé par l’Inspection académique montre une réduction des incidents aux abords des établissements bénéficiaires de la médiation sociale. » (Extrait de cg13.fr)

En savoir plus sur https://www.cg13.fr/le-13-en-action/education/les-dispositifs/la-mdiation-sociale/?L=0%252525252525253Fmots%252525252525253D%252525252525253Fmots%252525252525253D%3Fmots%3D%3Fmots%3D

Afrique : Compte rendu du séminaire de formation sur « La médiation un mode innovant et efficace de résolution des conflits », Cotonou, du 25 au 26 juillet 2016


« L’Association Impulsion du Droit Communautaire a organisé à Cotonou, à l’hôtel du lac, du 25 au 26 juillet 2016, un séminaire international de formation sur le thème :« LA MEDIATION UN MODE INNOVANT ET EFFICACE DE RESOLUTION DES CONFLITS ».

photo2Organisé avec le soutien du CEPFOMEN et du RAMEC, ce séminaire de formation a rassemblé plusieurs participants de diverses professions (avocat, arbitre, juriste d’entreprise, économiste, assistante de direction) et venus de divers pays dont le Cameroun, le Togo, la Centrafrique et le Bénin.

Ce séminaire visait avant tout à permettre, en un temps très réduit (deux jours), à des personnes intéressées par la médiation de comprendre :

  • L’encadrement juridique de la médiation en Afrique ;
  • Les grands principes de la médiation ;
  • Les techniques de la médiation.

photo3Cet apprentissage s’est fait à l’aide d’exercices pratiques (jeux de rôle) et la visualisation d’un film, réalisé par le CMAP, sur un cas de médiation commerciale avec comme acteur : un médiateur chevronné, deux Directeurs de Sociétés ayant chacun un Avocat du Barreau de Paris. » (Extrait de ohada.com du 18/08/2016)

En savoir plus sur http://www.ohada.com/actualite/3103/compte-rendu-du-seminaire-de-formation-sur-la-mediation-un-mode-innovant-et-efficace-de-resolution-des-conflits-cotonou-du-25-au-26-juillet-2016.html

Côte d’Ivoire : vers la création d’un poste de Médiateur des Armées


« L’Inspection générale des Armées envisage la création d’un poste de Médiateur des Armées, selon une d’information transmise, jeudi, à l’AIP. Ce Médiateur « sera directement rattaché à l’Inspection générale des Armées », a annoncé mercredi le Général Detoh Letho qui effectuait une visite à l’Etat major général des Armées et au Commandement supérieur de la gendarmerie. Il a également annoncé des partenariats à nouer avec les Inspections générales des Armées des pays limitrophes ainsi que celles de la France et des Etats-Unis d’Amérique, afin de s’imprégner de leur fonctionnement. » (Extrait de aip.ci du 18/08/2016)

En savoir plus sur http://aip.ci/cote-divoire-vers-la-creation-dun-poste-de-mediateur-des-armees/

Rapport 2015 du médiateur de la Mutualité Sociale Agricole


Roland Baud, médiateur de la MSA

« En 2015, le nombre de saisines s’est élevé à 426, dont 63 sont parvenues au médiateur par Internet. Ce chiffre est stable depuis quatre ans. Les assurés sont à l’origine de la grande majorité des dossiers déposés (347, soit 81,5 %). Les autres demandes émanent de tiers (73 saisines, soit 17,1%) et des MSA ou des commissions de recours amiable (6, soit 1,4 %) qui souhaitent connaître l’avis du médiateur avant de prendre leur décision.

La retraite constitue toujours le principal sujet de saisine du médiateur (32,2 % des dossiers traités). Elle est suivie de l’assujettissement et des cotisations (18,6 %), de la maladie, maternité et invalidité (17,1 %), des prestations familiales (14,3 %), des accidents du travail (5,6 %) et des pénalités et majorations de retard (0,9 %). Les autres origines (dossiers spécifiques et complexes ne se rattachant pas aux catégories précédentes ou relevant de prestations des caisses pour le compte de tiers) représentent 11,3 % du total.

« Une gestion rigoureuse mais humaine »

Sur les 426 saisines reçues, 257 dossiers sont recevables, 160 non recevables mais envoyés au bon interlocuteur et 9 renvoyés à la caisse pour un réexamen en équité au-delà de la position arrêtée en droit.

Roland Baud a souligné « l’importance, dans une organisation mutualiste, d’avoir une gestion rigoureuse, mais humaine, des dossiers litigieux et l’utilité de les résoudre dans une phase précontentieuse. […] La MSA a été précurseur en matière de médiation. Profitons de l’expérience acquise pour renforcer l’efficacité et la complémentarité des actions des commissions de recours amiable et de la médiation, au bénéfice des assurés ».

Il a annoncé qu’il « souhaite faire un bilan des quinze premières années de médiation à la MSA, en repartant des objectifs initiaux fixés par le conseil d’administration et des principes de la charte qui en fixe le cadre, pour mesurer l’évolution de la nature des dossiers reçus, de leur mode de traitement et de la perception de cette action dans les caisses. » (Extrait de lebimsa.fr du 4/08/2016)

En savoir plus sur http://www.lebimsa.fr/faire-appel-au-mediateur/