Dispositif de médiation par les pairs partiellement autogéré au collège REP+ Prévert de Marseille 13e


 - OZP - Observatoire des Zones Prioritaires

« Si les conflits sont normaux lorsque l’on est confronté à ses pairs, leur gestion par la violence ne l’est pas. Les élèves doivent apprendre à s’écouter et dialoguer, à comprendre l’autre pour réussir à s’entendre. Cet apprentissage ce fait à travers l’exemple d’élèves médiateurs qui ouvrent un espace de paroles aux élèves qui rencontrent des conflits. L’explication verbale prend le pas sur le règlement violent du conflit.

Plus-value de l’action
Apaisement des relations entre enseignants et élèves dans les classes qui ont des élèves médiateurs. Raccrochage à la scolarité pour certains élèves. Les élèves participants se sentent nettement valorisés au sein de l’établissement. Libération de la parole constatée par les adultes du collège. Développement « professionnel » des élèves – grade de Médiateur Moniteur : Diplôme acquis à la suite d’une évaluation basée sur l’interaction avec ses pairs dans le domaine de la médiation. L’élève devra montrer des qualités dans ce domaine (force de proposition, autonomie, écoute et partage…). L’élève participe aux retours d’expériences et assume une posture de conseil dans les échanges de pratique.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
• 15 élèves de 5ème, 4ème et 3ème
• Equipe pédagogique : Mme PIQUE (coordinatrice REP Plus), Mme CASTAGNE (APS), Mme MILENKOVITCH (CPE), M CHEROUTE (CPE). » (Extrait de ozp.fr du 18/07/2016)

En savoir plus sur http://www.ozp.fr/spip.php?article19239

Québec : un projet pilote de médiation obligatoire fonctionne à la Cour des petites créances des districts judiciaires de Terrebonne et de Gatineau depuis mai 2015.


ICI INFO

« Depuis un peu plus d’un an, les consommateurs et les commerçants québécois qui saisissent la Cour des petites créances dans certains districts judiciaires sont forcés de se parler.

Ils doivent tenter de s’entendre à l’amiable avant d’être entendus par un juge. Ce nouveau modèle de justice participative fonctionne dans la moitié des cas.

Le ministère de la Justice du Québec a lancé en mai 2015 un projet pilote de médiation obligatoire à la Cour des petites créances des districts judiciaires de Terrebonne et de Gatineau.

Les parties qui y déposent un recours concernant un contrat de consommation sont tenues de participer à une séance avec un médiateur, soit un avocat ou un notaire accrédité par son ordre professionnel. Le service est gratuit.

(…) Si la médiation échoue, l’affaire est tranchée par un juge de la Cour des petites créances.

Jusqu’à présent, des ententes ont été conclues dans près de la moitié des quelque 230 litiges soumis à une médiation obligatoire.  » (Extrait de ci.radio-canada.ca du 18/07/2016)

En savoir plus sur ci.radio-canada.ca/regions/Montreal/2016/07/18/001-mediation-obligatoire-cour-des-petites-creances-consommation.shtml

La médiation scolaire par les pairs à l’école élémentaire de Lespinasse (31)


Les élèves qui souhaiteront faire appel aux jeunes médiateurs pourront maintenant résoudre sans violence leurs conflits.

« En mai, la médiation par les pairs a été mise en œuvre à la fois à l’école élémentaire et à l’accueil périscolaire pour la première fois à Lespinasse. On parle de «médiation par les pairs» quand les médiations sont assurées, sans l’intervention de l’adulte, par des enfants pour d’autres enfants du même âge ou à peine plus âgés. Elle permet aux enfants de jouer un rôle actif dans la prévention et la gestion des conflits et de leur montrer qu’il est possible de réagir autrement que par la violence verbale ou physique en cas de conflit.

Ce projet a émergé suite à la demande du Conseil des enfants. En effet, ils ont émis le souhait que les petits conflits qu’ils pouvaient rencontrer quotidiennement soient gérés par d’autres enfants. Cette proposition a été accueillie très favorablement par Stéphanie Cros, directrice de l’école élémentaire, et Patrick Thirion, coordonnateur du projet éducatif local. Ils se sont mobilisés pour que ce projet voie le jour sur les temps scolaire et périscolaire de l’enfant. » (Extrait de ladepeche.fr du 18/07/2016)

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2016/07/18/2386363-la-mediation-a-l-ecole-une-premiere-dans-la-commune.html