Médiation scolaire : les élèves médiateurs récompensés à Épinay-sur-Seine


JPEG - 122.8 ko

 

« Les élèves médiateurs élus en 2015-2016 ont été félicités par Mme MALLET-PETIOT, Inspectrice de l’Éducation nationale, pour leur action et leur investissement …

La médiation par les pairs (dans le cadre du Climat scolaire) est une action de formation des enseignants et des élèves menée par la circonscription et en particulier Jean-Claude DEVAUX, médiateur prévention violence scolaire.
Des ateliers de formation dédiés à l’accompagnement des écoles sur le thème du climat scolaire ont été menés en 2015-2016. (Voir document joint)

PNGL’école est un lieu d’apprentissage et de socialisation permettant de développer les règles du Vivre Bien et Ensemble.
Améliorer le climat scolaire, prévenir et lutter contre toutes formes de violence, et ainsi contribuer à une Ecole bienveillante favorisant la démocratie, l’épanouissement et la réussite de nos élèves.

La médiation par les pairs est un processus coopératif qui vise à prévenir ou à réguler les conflits relationnels entre jeunes par l’intermédiaire d’un tiers appelé médiateur, du même âge ou à peine plus âgé, formé à la médiation, il permet de dénouer les tensions, d’aider à la recherche de solution constructive et re/créer du lien.

Durant l’année scolaire 2015/2016 sur la circonscription d’Epinay-sur-Seine, 100 élèves(CE2/CM1/CM2) et 20 enseignants se sont inscrits dans ce projet.
Quelques-uns des objectifs :
• Apprendre à devenir responsable de leurs actes et paroles
• Distinguer l’acte de la personne
• Pratiquer l’écoute active et empathie ainsi que développer le respect mutuel
• Créer de nouvelles relations entre eux et les adultesPNG (Extrait de ien-epinay.circo.ac-creteil.fr)

En savoir plus sur http://ien-epinay.circo.ac-creteil.fr/spip.php?page=article&id_article=498

Belgique : Le Rapport 2015 du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles


Le Rapport annuel 2015 est en ligne

« Pour rappel, le rôle du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles consiste à aider toute personne rencontrant des difficultés avec une administration de la Wallonie ou de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le principe de médiation participe au processus démocratique où l’intérêt de chacun se confond dans l’intérêt de tous : le Médiateur est à l’écoute des citoyens et de ses préoccupations quotidiennes au sujet de l’Administration.

Au cours de cet exercice, 4539 dossiers ont été enregistrés dont 4317 dossiers recevables : 3319 pour la Wallonie, 998 pour la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il s’agit d’un nombre de dossiers plus élevé par rapport à 2014 (3638). Ce sont également plus de 35.000 actions qui ont été encodées !

Domaines d’intervention

Pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce sont les services administratifs concernés par les allocations d’études (306) les équivalences de diplôme (200) les relations scolaires (176) et les personnels de l’Enseignement (159) qui se taillent la part du lion. A souligner également une augmentation de 680% dans le domaine de la santé suite à la 6ème réforme de l’Etat.

En Wallonie, ce sont les administrations régionales de la fiscalité (1708), du logement (364) et de l’énergie (360) et qui ont fait l’objet du plus grand nombre de plaintes auprès du Médiateur. A noter l’augmentation (+ 47%) dans le domaine de l’eau.

A partir de l’analyse de tous les cas qui lui ont été soumis, le Médiateur formule 13 recommandations d’ordre général et 70 recommandations spécifiques, adressées pour certaines, aux autorités politiques (lorsqu’une modification décrétale ou règlementaire est nécessaire), et pour d’autres, aux administrations (lorsqu’il s’agit d’une modification d’une circulaire ou d’une pratique administrative).

Cette année, le Médiateur attire l’attention sur un projet de « Guide de bonne conduite administrative », inspiré notamment du Code européen de bonne conduire administrative élaboré par le Médiateur européen. » (Extrait de le-mediateur.be )

En savoir plus sur http://www.le-mediateur.be/page/le-rapport-annuel-2015-est-en-ligne.html

Maroc : Vers la multiplication des médiateurs bancaires


Vers la multiplication des médiateurs bancaires

« Toute entité qui se conforme au nouveau cahier des charges pourra être approuvée par BAM pour exercer la médiation bancaire. Le médiateur a un délai de 10 jours pour se prononcer sur la recevabilité des demandes et 30 jours au plus pour les traiter.

Après avoir progressivement amélioré le dispositif de médiation bancaire, Bank Al-Maghrib se prépare à lui apporter la touche finale. Une circulaire qui encadre ce mécanisme de règlement à l’amiable des différends opposant les établissements de crédit à leur clientèle sera bientôt publié au Bulletin officiel.

La médiation bancaire a fait son entrée dans le secteur depuis fin 2009 à l’initiative des banques. Rattaché dans un premier temps à l’Association professionnelle des banques (GPBM), le dispositif a ensuite pris la forme d’une association (le Centre marocain de médiation bancaire – CMMB) à partir de juin 2014, pour en accroître l’indépendance et l’efficacité. Mais il manquait encore le référentiel légal. Ce vide a été comblé avec l’adoption de la nouvelle loi bancaire fin 2014 qui impose explicitement aux établissements de crédit d’adhérer au dispositif de médiation bancaire. Restait à préciser les modalités pratiques de fonctionnement du mécanisme. C’est ce que détermine à présent la nouvelle circulaire.

Maintenant, BAM a établi un cahier des charges clair et précis pour la médiation bancaire. Cela ouvre implicitement cette activité. En plus du CMMB, «l’on pourrait ainsi voir apparaître des entités spécialisées dans un type précis de conflits par exemple», anticipe un expert. La multiplication des organismes serait bienvenue pour permettre à la médiation bancaire de rentrer dans les mœurs du grand public. En deux ans d’activité, le volume des dossiers reçus par le CMMB est loin d’être représentatif du nombre de différends entre les banques et leurs clients: moins de 700, dont seulement 60% réunissent toutes les conditions de recevabilité. On est par exemple bien en dessous des réclamations qui parviennent à BAM, qui dépassent le millier annuellement. » (Extrait de lavieeco.com du 5/07/2016)

En savoir plus sur http://lavieeco.com/news/economie/vers-la-multiplication-des-mediateurs-bancaires.html#TVBBDwkt7SHpILwW.99

Colloque : « L’APPROCHE MEDIATION, UN OUTIL POUR CONSTRUIRE LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL » le 8 JUILLET 2016, à LA BAUME LES AIX


Le colloque est organisé par Pôle Sud Médiation.

« Ce colloque a pour objectif de sensibiliser le monde de l’entreprise à l’approche médiation, au service de la qualité de travail et à l’appui de la performance d’entreprise.

Ce colloque offre une véritable opportunité d’échange sur des pratiques managériales et organisationnelles, innovantes, tant en France qu’au Québec, ou encore en Allemagne, à travers le témoignage de professionnels d’expériences. » (Extrait de la plaquette)

Informations sur le contenu et le déroulement de ce colloque : Catherine WATELLIER 06 22 51 55 53 et Dany HAYER 06 08 47 45 77)

« Conflit dans l’équipe ? Actions et limites du manager … médiateur » par Florence Duret-Salzer et Valentine Poisson


 

« Qui n’a jamais ressenti le désir irrésistible de faire voler son agrafeuse au visage du collègue qui l’insupporte ? Que cette personne jette la première pierre : le conflit est partout… et heureusement, car bien géré, il est peut être finalement utile. En effet, « s’il fragilise des édifices anciens et des équilibres devenus obsolètes, c’est pour en proposer d’autres, mieux adaptés aux enjeux du temps. Le conflit exprime la frustration face à l’injustice, face à l’oppression, face au déni d’identité. Le conflit met en cause les rentes inefficaces, ébranle les routines, suscite de nouveaux questionnements, forge de nouvelles représentations, aiguillonne l’innovation1 ».

Pour autant, le conflit dans l’équipe fait peur, il stresse … surtout qu’en tant que manager, on est responsable de ses équipes. Et ceci est parfaitement normal, lorsque l’envie de bien faire se couple à un sentiment d’impuissance sur la sortie de crise à envisager. D’où notre question: Que faire lorsque deux collaborateurs sont prêts à en venir aux mains, ou lorsque le silence de la guerre froide a pris le pas sur tout le reste ? Que peut faire le manager pour recréer du lien?

La responsabilité du manager inclut la gestion des différends dans son équipe. Mais guidé par l’instinct, le risque est de laisser des comportements de gestion contre-productifs prendre le pas sur un leadership alternatif et positif, pourtant contre-intuitif. Voici alors quelques éléments de méthode pour agir : Comment ajuster à sa tête la casquette du manager, dont la visière particulière représenterait la compétence de médiateur face aux conflits dans son équipe?  » (Extrait de culturenego.fr)

En savoir plus sur http://www.culturenego.fr/blog/negociation/124/conflit-dans-lequipe-actions-et-limites-du-manager-mediateur

Religion : La cour d’appel de Douai ordonne une médiation à la mosquée d’Armentières



Les deux parties ont rendez-vous le 14 septembre au palais de justice de Douai. PHOTO THOMAS LO PRESTI

VDN

« L’idée avait été évoquée il y a un an par le juge des référés. « La seule issue », dans le conflit opposant le bureau de l’Association des Marocains d’Armentières et des environs qui gère la mosquée d’Armentières et un groupe de dissidents, se trouvait dans la médiation. Sauf que depuis, rien ne s’était passé.

Mais les choses vont changer. Alors que le juge des référés n’avait validé l’annulation que d’une assemblée générale sur les trois demandées par Me Ismi et ses clients en juin 2015, la cour d’appel de Douai saisie par M. Benabid et consorts vient d’annuler la validité de deux autres assemblées générales. Celles du 18 janvier 2011 et celle du 16 mars 2014. Et c’est là le bât blesse.

« Ces annulations auraient des effets dévastateurs pour l’association qui n’aurait plus d’organe dirigeant dans la mesure où ceux désignés après adoption des statuts de 2010 l’étaient pour quatre ans et que leur renouvellement en 2014 serait inopérant pour avoir eu lieu en cours d’assemblée annulée », indique l’arrêt rendu le 30 juin.

Pour éviter que cela arrive, la cour a convoqué en septembre les deux parties pour « solliciter leur avis sur une médiation susceptible de permettre, par l’organisation d’élections offrant toutes garanties à chacun, de trouver une issue au litige ». (Extrait de lavoixdunord.fr du 5/07/2016)

En savoir plus sur http://www.lavoixdunord.fr/region/la-cour-d-appel-de-douai-ordonne-une-mediation-a-la-ia11b49726n3614177

Médiation travail : Lufthansa parvient à un compromis avec son personnel de cabine


« La compagnie aérienne Lufthansa est parvenue, après des mois de médiation, à un compromis avec le syndicat de son personnel de cabine UFO, ont indiqué jeudi les deux parties.

« La médiation de Matthias Platzeck entre Lufthansa et UFO a abouti à un résultat complet, qui a été accepté par les deux côtés », a indiqué UFO, dans un communiqué.

De son côté, Lufthansa a précisé que l’acceptation formelle du compromis trouvé se ferait le 5 juillet, date à laquelle tous les détails, encore en train d’être peaufinés, seront dévoilés lors d’une conférence de presse.

Cette médiation réussie met un terme à des mois de tension entre Lufthansa et ses hôtesses de l’air et stewards.

Début novembre 2015, le personnel de bord menait la plus longue grève de l’histoire de la compagnie, provoquant pendant sept jours l’annulation de plus de 4.600 vols, laissant plus de 540.000 passagers sur le carreau.

Le syndicat UFO, qui représente plus de 13.000 hôtesses et stewards dans le groupe Lufthansa, avait finalement annulé une nouvelle grève prévue fin novembre et accepté en janvier une trêve jusqu’à fin juin, le temps qu’une médiation soit menée par Matthias Platzeck, un ancien dirigeant du parti social-démocrate allemand (SPD).

Un compromis provisoire, trouvé dès janvier, portait sur une augmentation de salaire en 2016 et une prime de 3.000 euros pour l’année 2015. Mais d’autres points, comme l’évolution salariale sur les années suivantes, la couverture retraite ou les conditions de travail restaient encore à arbitrer.

Le numéro un européen du transport aérien est engagé dans un effort de restructuration et de réduction des coûts pour faire face à la concurrence des compagnies à bas coûts comme EasyJet et Ryanair, ou aux transporteurs du Golfe comme Emirates ou Etihad. » (Extrait de zonebourse.com du 30/06/2016)

En savoir plus sur http://m.zonebourse.com/DEUTSCHE-LUFTHANSA-AG-436827/actualite/Lufthansa-parvient-a-un-compromis-avec-son-personnel-de-cabine-22603187/