Liban : Deux cents étudiants sensibilisés à la médiation à travers le Liban


« Un accord de coopération entre l’Unesco, l’AUF et l’USJ, dans le cadre du projet Hawer de l’Unesco et du projet Dialogue interculturel de l’AUF, a permis la tenue d’une série de huit ateliers de formation à la médiation dans toutes les régions libanaises. Une initiative inspirée par les fondements des principes du dialogue interculturel, basés sur la compréhension de l’importance majeure des différences culturelles dans la construction et le développement d’une société soucieuse du respect de la diversité. 200 participants, des étudiants en provenance de 11 universités et des professionnels de la société civile, ont ainsi été sensibilisés, à Beyrouth, au Liban-Sud, au Liban-Nord, dans la Békaa, à la communication non violente et à la culture de la paix et du dialogue. Le but de cette initiative pionnière : « renforcer le rôle des jeunes dans la promotion de la culture du dialogue et de la paix en s’appuyant sur les principes du travail en commun pour que communication et médiation deviennent les outils principaux de la résolution de conflit et de la diffusion d’une culture de la paix ».
« Nous sommes particulièrement heureux d’avoir participé à l’organisation et à la réussite de ces ateliers, et nous soutiendrons toujours toutes les initiatives qui encouragent les valeurs de rassemblement, de partage et de dialogue si chers à la francophonie », a affirmé Hervé Sabourin, directeur du bureau Moyen-Orient de l’AUF, ajoutant qu’il souhaiterait que cette expérience soit étendue au niveau régional dans les années à venir. » (Extrait de lorientlejour.com du 17/06/2016)

En savoir plus sur http://www.lorientlejour.com/article/991632/deux-cents-etudiants-sensibilises-a-la-mediation-a-travers-le-liban.html

Nouvelle-Calédonie : Face au rififi dans les écoles : la médiation


« Face au conflit, il existe une solution apaisante : la médiation. Afin de sensibiliser les enfants à cette notion, la province Sud, en partenariat avec la ville de Nouméa, invite l’Association « Ressources Pédagogiques pour une culture de non-violence » à présenter son spectacle pédagogique devant les élèves de CM1 des écoles primaires publiques et privées de la province.

Du 20 juin au 8 juillet, ce seront ainsi 3000 enfants qui pourront assister à ce spectacle et se familiariser avec la notion de médiation. Car si le conflit fait partie de la vie, il peut la plupart du temps être résolu par le dialogue, la négociation. Dans ce cadre, la médiation représente une aide extérieure bien utile ; elle permet à une tierce personne d’intervenir, avec l‘accord des personnes en conflit, pour rétablir entre elles le dialogue nécessaire à une négociation. Ces personnes retrouvent alors la maîtrise de leur conflit et cherchent elles-mêmes une solution qui satisfasse chacune. » (Extrait de province-sud.nc du 17/06/2016)

En savoir plus sur http://province-sud.nc/content/face-au-rififi-dans-les-ecoles-la-mediation

 

Emploi Québec : médiateurs/médiatrices familiaux à Gatineau


 

Centre de thérapie pour couples et familles de l'Outaouais (CTCFO)

« Nous recherchons des médiateurs/médiatrices familiaux.

Joignez-vous à notre équipe multidisciplinaire.

Le poste offert est un emploi contractuel avec un statut de travailleur autonome.

Le nombre d’heures varie selon la disponibilité du professionnel et selon la demande.

Le CTCFO assume tout ce qui a trait à la promotion, publicité, vous n’avez qu’à rencontrer les clients. Vous pourrez aussi participer à des groupes de discussions de cas et de formation à l’interne, favorisant la formation continue des professionnels. Il vous est aussi possible d’offrir des conférences, des ateliers et/ou des groupes.

À titre de travailleur autonome, le médiateur familial recherché peut offrir le nombre d’heures qui lui convient, au minimum 5 heures par semaines.

  • Être membre en règle de son Ordre professionnel et être accrédité par son Ordre à offrir de la médiation;
  • Capacité à travailler de façon autonome au sein d’une équipe multidisciplinaire;
  • Bilinguisme un atout. » (Extrait de sitedemploi.com du 17/06/2016)

En savoir plus sur http://www.sitedemploi.com/fr-ca/emploi/mediateur-mediatrice/

Sénégal : 26.000 DOSSIERS DE MÉDIATION TRAITÉS PAR LES MAISONS DE JUSTICE EN 2015


APS - AGENCE DE PRESSE SENEGALAISE
« Les 18 maisons de justice de proximité que compte le pays ont, durant l’année écoulée, traité 26.000 dossiers de médiation dont plusieurs ont abouti à des règlements de conflits sociaux a récemment indiqué le chargé de ces structures au ministère de la Justice, le magistrat Mademba Guèye.
Mademba Guèye avait fait cette révélation à l’APS en marge de la journée du justiciable organisée par le Bureau d’information du justiciable de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ, sud).

« Nous avons 18 maisons de justice dont six à Dakar et les 12 dans les régions. Elles ont traité plus de 26.000 dossiers de médiation en 2015 », a expliqué M. Guèye qui a tenu une communication sur les modes alternatifs de règlements de conflits lors de cette journée.

Le conseiller technique au ministère de la Justice a fait noter que les « maisons de justice installées un partout dans le pays sont très fréquentées par les populations du fait de leur importance dans le domaine de la médiation sociale ».
Le Procureur de la République près du tribunal de grande instance de Ziguinchor, El Hadji Abdoulaye Alioune Sylla a, quant à lui, insisté sur des « cas pratiques » pour démontrer l’utilité des maisons de justice de proximité.
« Entre 30 à 40% des plaintes que je reçois, je les oriente directement à la maison de la justice de proximité. Et très souvent les problèmes s’y règlent à l’amiable. Pour dire à quel point ces structures sont devenues indispensables et contribuent au désengorgement des commissariats (…) », s’est félicité le Procureur de Ziguinchor. » (Extrait de aps.sn du 17/06/2016)

Saint-Quentin (02) : huit médiateurs à l’écoute des quartiers


972147605_B978979032Z.1_20160617210350_000_GL771OHEM.1-0.jpg

« Au centre social Artois-Champagne, les visiteurs se font rares ce mardi matin. Ceux qui franchissent les portes de la structure ont rendez-vous avec l’assistante sociale. Sa permanence ne désemplit pas, contrairement à celle des médiateurs de la Ville. En une heure, ils n’ont reçu qu’un jeune couple, vivant dans le quartier. En conflit avec un voisin bruyant, les deux Saint-Quentinois souhaiteraient changer rapidement de logement. Une situation banale pour ces professionnels. « C’est la mission la plus connue, reconnaît Jimmy Fakourou, chef du service Médiation sociale et familiale. Mais nous ne faisons pas que ça. Loin de là. »

1 760 interventions en 2015

Créé en 2008 sous l’ère Pierre André, le service a, au fil des années, pris de l’ampleur. De quatre agents, ils sont passés à huit. Aux permanences de jour, se sont ajoutées celles de nuit. Davantage de moyens en somme pour faire face à des situations de plus en plus nombreuses et variées [300 interventions en 2008, 1 760 en 2015, ndlr]. Car au-delà de la gestion des conflits de voisinage qui occupent une bonne partie de leur temps, les médiateurs ont également d’autres attributions, comme l’accompagnement social des personnes, l’écoute…

La nuit, les agents, qui se déplacent toujours en binôme, voire à trois, sont régulièrement sollicités. Parfois juste pour rassurer, briser une solitude envahissante. « On a des personnes âgées qui vont trouver un prétexte quelconque pour nous faire venir. Une fois sur place, on se rend compte qu’il n’y a aucun problème. Mais elles ont besoin d’une présence, de discuter », confie Francis, 35 ans. » (Extrait deaisnenouvelle.fr du  17/06/2016)

En savoir plus sur http://www.aisnenouvelle.fr/region/saint-quentin-huit-mediateurs-a-l-ecoute-des-quartiers-ia16b108n383454

 

Publication du n°14- juin 2016 de la LA LETTRE DE LA FENAMEF


Au sommaire : Temps forts / Actualités / Vie de la Fédération / Vie des adhérents / À lire, à voir, à faire / Offres d’emploi et de stage 

« TEMPS FORTS

Mai 2016, la Fenamef sur les écrans et sur les ondes !

La Fenamef, représentée par sa Secrétaire générale Sophie Lassalle, était invitée, le 26 mai, sur le plateau de l’émission « Normandie Matin » de France 3 Normandie

La Fenamef et la médiation familiale sur France 3
Pour regarder la vidéo : www.fenamef.asso.fr rubrique « Médiation familiale / Actualités »

La Fenamef, représentée par son Président Pierre-Jean Blard, était invitée, le 2 juin, à participer à l’émission « Le téléphone sonne » de France Inter intitulée : « Divorcer sans juge, une bonne idée ? ». Pour réécouter l’émission : La Fenamef sur France Inter » (Extrait de fenamef.asso.fr du 17/06/2016)

Pour en savoir plus http://www.fenamef.asso.fr/