Conflit BNP Paribas à La Réunion : médiation proposée par la Direction du Travail


« Toujours pas d’issue au conflit qui oppose les salariés à la direction de la BNP. Après une nouvelle journée de grève ce vendredi 8 avril 2016, les négociations ont avancé dans le cadre de la médiation proposée par la Direction du Travail, mais aucun accord n’a encore été trouvé.

Une augmentation pérenne de 250 euros par mois ainsi qu’une prime annuelle de 750 euros, c’est la dernière proposition de la direction  de la banque pour mettre fin au conflit. Une proposition rejetée par l’intersyndicale qui demande une enveloppe globale de 500 000 euros pour les salariés contre les 400 000 euros proposés par la direction. » (Extrait de ipreunion.com du 9/04/2016)

En savoir plus sur http://ipreunion.com/social/reportage/2016/04/09/social-a-coince-toujours-a-la-bnp,42312.html

Belgique : programmes « Médiation entre jeunes » et « Harcèlement scolaire » de l’Université de la Paix


 

logo

« Forts des apprentissages et évaluations annuelles de Graines de médiateurs et de l’expérience pilote (de Médiation entre jeunes 10-18 ans) menée en 2011-2012 dans plusieurs établissements secondaires, les programmes relatifs d’une part à lacréation d’équipes de médiateurs et d’autre part au harcèlement entre jeunes et dans les écoles s’appuient sur un travail de fond avec un maximum d’acteurs concernés par l’éducation.

A la différence de Graines de médiateurs, le processus du programme « Médiation entre jeunes » concerne la création de cellules de médiation, avec des élèves et des adultes volontaires.

Les médiateurs peuvent assister leurs camarades à trouver ensemble des solutions, si ces derniers souhaitent résoudre les différends qui les opposent. Au-delà de l’autonomie vis-à-vis de leurs propres conflits, ils disposent également de clefs leur permettant d’apporter leur aide en tant que tiers-intervenant.

Dans un souci de continuité des cellules installées, les médiateurs-volontaires sont également formés à transmettre leurs connaissances.

Le harcèlement scolaire représente une forme de violence spécifique, à laquelle 10 à 16 % des jeunes seraient confrontés en tant que victimes. Plutôt que d’intervenir en situation de crise, le programme est davantage envisagé sur la prévention : donner les informations requises pour mieux comprendre le harcèlement, l’identifier et former les professionnels de l’école à des protocoles d’intervention efficace. Il s’agit donc de prévenir ce type de violence, mais aussi de l’enrayer et de (re)construire les relations et le climat de groupe par la suite.

L’un et l’autre programme se traduisent principalement par des actions de sensibilisation, des conférences d’information destinées entre autres aux parents, et des formations bénéficiant à l’ensemble de la communauté éducative. » (extrait de universitedepaix.org du 10/4/2016)

En savoir plus sur http://www.universitedepaix.org/programmes-adolescence-2015

Yémen: le médiateur de l’ONU exhorte les belligérants à respecter la trêve


Un combattant yéménite favorable au président Abd Rabbo Mansour Hadi, regarde de la fumée s'élever au loin, dans la province de Marib, le 10 avril 2016

« Le médiateur de l’ONU au Yémen Ismail Ould Cheikh Ahmed a salué dimanche la cessation des hostilités entrée en vigueur au Yémen et a exhorté les belligérants et la communauté internationale à « rester déterminés à la soutenir ».

Cette trêve « est essentielle, urgente et indispensable« , a-t-il dit dans un communiqué. « Le Yémen ne peut pas se permettre de perdre davantage de vies« .

Il a qualifié la trêve de « premier pas vers le retour de la paix au Yémen« .  (Extrait de lexpress.fr/actualites du 11/04/2016)

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/yemen-le-mediateur-de-l-onu-exhorte-les-belligerants-a-respecter-la-treve_1781330.html

Belgique : présentation du rapport 2015 du Médiateur fédéral



« Catherine De Bruecker et Guido Herman présenteront leur rapport annuel lundi 18 avril, en présence du Président de la Chambre.

Les médiateurs illustreront comment l’évolution rapide de la société peut être source de problèmes : réglementation complexe, formulation imprécise, impact du contexte international, … Ce qui existe ne s’accorde plus avec la nouvelle réalité vécue par les citoyens. Les médiateurs expliqueront comment les administrations s’y adaptent.

Catherine De Bruecker et Guido Herman développeront également les effets concrets de leurs recommandations.

La présentation du rapport 2015 à la presse aura lieu à 10h30 dans la salle des Congrès de la Maison des parlementaires de la Chambre. Elle sera suivie par la remise officielle du rapport au Président.  » (Extrait de belgamediasupport.be du 11/04/2016)

En savoir plus sur http://www.belgamediasupport.be/pressrelease/detail.do?pressId=53774&type=thisweek&searchKey=c205416e-ffd1-11e5-8cca-df1eb1519ec5&languageId=all&pageIndex=1