Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés


« Une centaine d’étudiants de toutes nationalités inaugurent, à Rome, la première formation professionnelle de médiateur interculturel pour favoriser l’intégration des réfugiés. C’est au…

Source : Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés

Italie : formation de médiateurs interculturels pour mieux accueillir les réfugiés


Une famille somalienne à Lampedusa. Les médiateurs permettront de favoriser l’intégration des réfugiés en Italie.

« Une centaine d’étudiants de toutes nationalités inaugurent, à Rome, la première formation professionnelle de médiateur interculturel pour favoriser l’intégration des réfugiés.

C’est au cœur du quartier romain de Trastevere, dans un ancien hôpital fondé par Benoît XIII, que se situe l’École de haute formation pour médiateurs interculturels. Les étudiants qui suivent ce cursus seront amenés à travailler dans des structures d’accueil pour migrants, des centres d’hébergement de réfugiés, des établissements scolaires, des hôpitaux, des prisons ou encore des conseils municipaux.

Le projet est né d’un accord entre la communauté de Sant’Egidio, l’Université pour étrangers de Pérouse et le ministère de l’instruction. Pour l’année 2016, 120 personnes de 40 nationalités différentes, âgées de 25 à 50 ans, participent aux cours qui s’achèveront fin juillet. Les étudiants, qui doivent être titulaires au minimum d’un bac (ou équivalent), ont été sélectionnés sur entretien. Nombre d’entre eux proviennent d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Amérique latine. » (Extrait de la-croix.com du 03/04/2016)

En savoir plus sur http://www.la-croix.com/Monde/Europe/En-Italie-mediateurs-interculturels-pour-mieux-accueillir-refugies-2016-04-03-1200750772

Témoignage : le rôle d’un médiateur académique de l’Education nationale (Lorraine)


« L’Education nationale m’a apporté tellement de choses qu’il est normal que je lui donne de mon temps aujourd’hui », explique Gérard Michel. Photo J. C.OLÉ

« Agé de 62 ans, ancien proviseur notamment à Epinal, Thaon-les-Vosges et Neufchâteau, Gérard Michel est depuis le 1er mars médiateur académique de l’Education nationale. Une mission qui permet à cet homme de dialogue et de consensus, habitant de Raon-aux-Bois, de poursuivre un rôle actif auprès des jeunes.

Médiateur de l’Education nationale est un travail peu connu, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste votre mission ?

« Cela existe depuis une dizaine d’années. Nous sommes 49 en France, deux en Lorraine. Moi pour toute la partie Vosges, Moselle et enseignement supérieur, et Philippe Picoche, qui est un ancien inspecteur d’académie également Vosgien, s’occupe quant à lui de la Meurthe-et-Moselle, de la Meuse et de tout ce qui est examen et concours. Le médiateur de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur examine et cherche des solutions aux litiges concernant le fonctionnement du service public de l’Education nationale, de la maternelle à l’enseignement supérieur. Au travers de notre action, on tente de mettre de l’huile dans les rouages, du liant dans cette grande maison, d’apporter de la modération afin de désamorcer certaines situations et de remettre l’église au centre du village. Et ce, afin d’éviter notamment que les conflits aillent jusqu’au tribunal. »

Êtes-vous souvent sollicités ?

« En 2015, nous avons eu 287 dossiers à traiter en Lorraine, soit 20 % de plus qu’en 2014. Nous pouvons être saisis de trois manières : par courrier, par mail ou par téléphone. Le médiateur reçoit des réclamations sur des problèmes individuels, et ce, après échec pour les réclamants de leur démarche auprès des autorités compétentes. Ni juge, ni partie, le médiateur est un tiers indépendant qui doit porter un regard critique sur les décisions administratives qui sont soumises à son examen. Peuvent le saisir directement les élèves majeurs, les étudiants, les parents d’élèves, les personnels de l’Education nationale. » (Extrait de vosgesmatin.fr du 4/04/2016)

En savoir plus sur http://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2016/04/04/vosges-gerad-michel-ancien-proviseur-revient-sur-son-role-de-mediateur-academique-de-l-education-nationale

 

Brive : de nouveaux médiateurs sociaux mis en place par le bailleur Brive Habitat


 

© Pierre Gauthier

« Cette équipe a été mise en place en novembre 2015 par le bailleur Brive Habitat. Elle doit permettre d’identifier les problèmes afin d’éviter les conflits dans les 3600 logements de la cité gaillarde.

Ils sont sur le terrain du lundi au vendredi depuis le mois de novembre 2015. Deux médiateurs qui ont pour mission de répondre aux plaintes des locataires : nuisances sonores, présence d’encombrants ou encore conflits de voisinage, les deux hommes sont là pour trouver une réponse à tous les problèmes et ce, avant que la situation ne dégénère. » (Extrait de france3-regions du 4/04/2016)

En savoir plus sur http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/correze/de-nouveaux-mediateurs-sociaux-brive-968215.html

Côte d’Ivoire : les biographies des médiateurs de la République


 

Les Mediateurs

Mathieu VANGAH EKRA

« L’Organe de Médiation Présidentiel (OPREM) a été créé par le décret n°95-816 du 29 septembre 1995. Son premier président fut le Ministre d’Etat, Mathieu VANGAH EKRA.  Il a été nommé président de l’Organe Présidentiel de Médiation, avec l’appellation ‘’ Grand Médiateur’’ par le Décret n°96-PR/12 du 13 août 1996. En août 2000, l’Organe Présidentiel de Médiation sera inscrit dans la Constitution ivoirienne sous la dénomination de ‘’Le Médiateur de la République’’. Le Ministre d’Etat, Mathieu EKRA devient alors Médiateur de la République, fonction qu’il exercera jusqu’au 1er septembre 2011 suite à la prestation de serment de Monsieur N’Golo COULIBALY au poste de Médiateur de la République. Cependant, pour services rendus à cette Institution, le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA va le nommer Médiateur Honoraire. Il est décédé  le 22 février 2015.

Né le 27 février 1917 à Bonoua, diplômé de l’Ecole Normale William Ponty de Gorée au Sénégal, promotion 1935-1938 puis de l’Ecole Nationale de la France d’Outre-Mer (ENFOM), promotion 1956-1958, section Administration Générale, Mathieu EKRA restera pour l’histoire politique de la Côte d’Ivoire, un bon serviteur de l’Etat et l’un des plus fidèles compagnons du Président Félix Houphouët-Boigny. Son parcours tant politique  que professionnel est tout aussi riche que varié.

Attaché  de Cabinet du Ministre de la France d’Outre-Mer,  Monsieur Cornut-GENTIL, Mathieu EKRA sera député et Conseiller Général de Côte d’Ivoire en 1959, puis Chef de la Délégation de la Côte d’Ivoire indépendante à l’ONU en1960.

Figure emblématique du PDCI-RDA et homme de devoir et d’engagement, Mathieu EKRA sera plusieurs fois ministre, ministre d’Etat à différents postes, après l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance. Entres autres :

–      Ministre de la Fonction Publique et de l’Information (1961-1963)

–      Ministre de l’Information (1965-1970)

–      Ministre d’Etat chargé du Tourisme (1971-1974)

–      Ministre d’Etat chargé de l’Intérieur (1974-1977)

–      Ministre d’Etat chargé de la Réforme des Sociétés d’Etat (1977-1981)

–      Ministre d’Etat II, chargé de l’Informatique (1981-1990)

(Extrait de mediateur-republique.ci)

N’Golo COULIBALY

« Je m’engage à bien et fidèlement remplir ma fonction, à l’exercer en toute impartialité, dans le respect de la Constitution et à garder les secrets des délibérations, même après la cessation de mes fonctions ».

Monsieur N’Golo COULIBALY prononçait ces mots qui consacrent son serment, dans la salle des Pas-Perdus du Palais de la Présidence de la République à l’invitation du président du Conseil constitutionnel. Par le prononcé de cette formule, celui qui a été nommé par le décret 2011-177-du 22 juillet 2011, devenait ainsi le Médiateur de la République de Côte d’Ivoire pour un mandat de six ans. La cérémonie de prestation de serment s’est faite en présence du Président de la République, du Premier ministre, des présidents des Institutions, de plusieurs membres du gouvernement, d’amis, de connaissances et des membres de sa famille.

Avant cette nomination, M. N’Golo COULIBALY a occupé diverses fonctions.

En effet, après ses études à l’Université d’Abidjan où il obtient sa licence en Sciences Economiques et à l’Université George Washington aux Etats-Unis, N’Golo COULIBALY revient au pays où Il va entamer une riche carrière professionnelle. » (Extrait de mediateur-republique.ci )

En savoir plus sur http://www.mediateur-republique.ci/index.php?q=les_mediateurs

Emploi : La Régie de quartier de Bron recrute un h/f médiateur social – Bron


Accueil
« Contrat adulte relais
Permis B exigé
Contexte :
Poste intégré au Pôle Médiation de la Régie de quartier RIB (Réussir l’Insertion à Bron)
Activités du pôle auprès des personnes âgées :
  • Service d’accompagnement aux déplacements de personnes âgées
  • Portage de repas à domicile
  • Gestion du plan canicule durant les mois d’été
Activités du pôle en matière d’accès des habitants aux droits et services et lien social
  • Permanences d’accès aux droits et services
  • Animation d’actions collectives en pied d’immeuble au bénéfice des habitants
  • Mobilisation avec les habitants sur des évènements collectifs socioculturels
  • Activités du pôle en matière de Développement Durable
  • Eco-médiation
Liens hiérarchiques :
Coordinatrice du pôle médiation
Directrice de la structure » (Extrait de hone-solidaires.org )

Médiation et consommation : lettre ouverte de la CPMN à Mme la Secrétaire d’État en charge de la consommation


L'Officiel de la Médiation

« En tant que médiateurs professionnels, nous avons pu découvrir que le législateur est venu sur le terrain de la médiation où la CPMN avec ses membres exercent depuis le 8 décembre 2001, pour faciliter la résolution des différends entre professionnels dans le domaine de l’entreprise, sur les rapports économiques, dans tous les domaines et donc celui de la consommation.

Nous avons été très étonnés de constater qu’aucune concertation n’a été engagée avec notre organisation syndicale qui est déclarée très officiellement et est reconnue comme vous pourrez le constater par de nombreux professionnels avec lesquels nos organisations ont signé des conventions, en l’occurrence sur des aspects consuméristes. » (Extrait de epmn.fr du 4/05/2016)

En savoir plus sur http://www.epmn.fr/2016/04/lettre-ouverte-a-mme-la-secretaire-detat-en-charge-de-la-consommation.html