Consommation : l’UFC-Que Choisir s’explique sur la médiation généralisée


Denis Desaulnoix communiquera dans nos colonnes une fois par mois sur l’actualité de la consommation.

« Le ménage n’a pas été fait

L’enthousiasme de l’UFC-Que Choisir est cependant tempéré par un bémol important, la réalité française :« Forme de procédure amiable de résolution des litiges entre un consommateur et un professionnel, la généralisation de la médiation doit permettre à tout consommateur de saisir un médiateur de la consommation dans n’importe quel secteur. Il doit proposer une solution aux parties dans les 90 jours suivant la saisine. La directive européenne n’a cependant pas mis fin à la myriade d’acteurs : médiateur public, sectoriel, interne à une entreprise, conventionnel… Difficile pour le consommateur de s’y retrouver ! Le ménage que l’UFC-Que Choisir appelait de ses vœux pour une médiation rationnalisée et efficiente n’a pas été fait. » (Extrait de lepaysbriard.fr du 30/03/2016)

En savoir plus http://www.lepaysbriard.fr/consommation-mediation-generalisee-l-ufc-que-choisir-explique-24337/

Transports en commun dans la métropole lilloise : «Il faut de la médiation mais aussi de la sécurisation»


http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/articles/ophotos/20160331/415240637_B978273104Z.1_20160331222401_000_G9F6GMG17.1-0.jpg

« Il y a 450 médiateurs, essentiellement dans le métro. C’est le réseau de transports en commun qui en compte le plus en France. Davantage de sécurisation, cela suppose-t-il qu’ils soient moins nombreux ?

« Je n’ai pas d’objectif de baisse de la médiation. Ce n’est pas une question de nombre mais d’organisation. La question est de savoir quand les médiateurs sont utiles ? À 22 h à La Bourgogne (Tourcoing), à l’Épeule (Roubaix) ou à Lille-Sud, je n’en suis pas convaincu. Ils devraient plutôt être remplacés par des agents de police. En revanche, ils sont utiles le matin ou l’après-midi quand il y a beaucoup de voyageurs. »

La médiation existe depuis 1998. Quel bilan en tirez-vous ?

« Positif. Je ne suis pas de ceux qui disent que les agents de prévention font mal leur travail. Ils ont rempli les missions qui sont les leurs, notamment humaniser le réseau et renseigner les usagers. Mais il conviendra de redéfinir ce qu’est la médiation dans les transports et l’information aux voyageurs. » » (Extrait de nordeclair.fr du 31/03/2016)

En sa voir plus sur http://www.nordeclair.fr/info-locale/transports-en-commun-dans-la-metropole-lilloise-il-jna49b0n1082812?xtor=RSS-2

Master 2 professionnel « Médiation de la musique »


Un master de médiation de plus…. mais il est vrai que la médiation adoucit les moeurs!!!

« La cohabilitation d’un Master 2 professionnel « Médiation de la musique » mis en place par l’Université Sorbonne Nouvelle (U.F.R. Arts et Médias, Département de Médiation Culturelle) et l’Université ParisSorbonne (U.F.R de Musique et Musicologie) rassemble deux compétences spécifiques, la musicologie (Université Paris-Sorbonne) et la médiation culturelle (Université Sorbonne Nouvelle), afin de proposer une spécialité innovante. L’objectif de cette spécialité vise à former une nouvelle génération de professionnels capable à la fois de comprendre et de transmettre les savoirs musicaux auprès des différents publics dans le milieu de l’éducation et de la diffusion musicale et d’analyser et de diagnostiquer les questions liées à la médiation dans le secteur des institutions musicales (ensembles, orchestres, festivals, scènes musicales, enseignement musical, collectivités territoriales, associations professionnelles).  » (Extrait de

En savoir plus sur

Rapport 2015 du Médiateur de l’Information de France 2


Nicolas-Jacobs photo médiateur

« Rarement année n’a été marquée par autant d’évènements importants et dramatiques touchant de très près les Français. Pour mémoire : les opérations terroristes contre Charlie et l’Hypercacher (janvier), le crash de l’Airbus de la Germanwings et celui de l’hélicoptère transportant les candidats d’un jeu (mars), l’attaque terroriste au musée du Bardo près de Tunis (mars), le séisme au Népal (avril), le massacre terroriste sur la plage de Sousse en Tunisie (juin), les vagues de réfugiés fuyant la zone de guerre syrienne (à partir de juillet), l’attaque contre des passagers dans le Thalys (août), l’accident dramatique d’un autocar en Gironde (octobre), le déraillement d’un TGV en essai, les attaques terroristes à Paris (novembre) et à Bamako au Mali (novembre). Les audiences des journaux télévisés, magazines et émissions spéciales ont montré que les téléspectateurs faisaient confiance et se tournaient vers France 2 pour suivre et comprendre les évènements. Et ils ont été très réactifs. Par exemple, les seuls attentats de janvier ont généré 1 125 courriels en deux semaines. Des courriels souvent de grande qualité posant les bonnes questions et soulignant à juste titre des erreurs ou des manquements. Au total près de 19900 courriels et courriers ont été adressés au médiateur de l’information de France  » (Extrait de clubdesmediateurs.fr)

Les médiateurs de France Télévisions

Nicolas Jacobs Médiateur de l’information France 2 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris Cedex 15 Courriel : mediateurinfo@francetv.fr Adresse du blog : http://blog.francetvinfo.fr/mediateur-info-france-2/ Page Facebook :

Mediateur de l’information France2 France Télévisions est membre de l’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI) http://www.odi.media/

Marie-Laure Augry Médiatrice des rédactions France 3 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris Cedex 15 Courriel : mediateurinfof3@francetv.fr Adresse du site : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/votre-tele-et-vous/ Adresse du blog : http://blog.francetvinfo.fr/votre-tele-et-vous-le-blog/ Page Facebook : Votre télé et vous

Gora Patel Médiateur des programmes France Télévisions 7, esplanade Henri-de-France 75907 Paris Cedex 15 Courriel : mediateur.programmes@francetv.fr Adresse du site ou blog : http://www.francetv.fr/mediateurftv Page Facebook : Mediateur des programmes France Televisions

Le cercle des médiateurs de la presse

Tous les médiateurs de France Télévisions participent aux réunions du Club des médiateurs de la presse audiovisuelle et écrite, sous la présidence de Marie-Laure Augry, dont les membres sont : Marie-Laure Augry France 3 (présidente) Bruno Denaes Radio France Jean-Pierre Constantin France Médias Monde Franck Nouchi Le Monde Nicolas Jacobs France 2 Thierry Magnol Sud-Ouest Françoise-Marie Morel TF1 Yves Mary La Nouvelle République du Centre-Ouest Gora Patel France Télévisions (programmes) Michel Fillière La Montagne

(Extrait de clubdesmediateurs.fr)

En savoir plus sur https://clubdesmediateurs.fr/wp-content/uploads/2016/03/Rapport-2015-du-m%C3%A9diateur-de-linformation-de-France-2.pdf

 

Belgique : Le médiateur/ombudsman pour le notariat fait le bilan


Le médiateur pour le notariat fait le bilan

« Depuis le 1er juin 2015, si aucune solution n’est trouvée et que le client décide de déposer une plainte contre son notaire, il peut le faire par l’intermédiaire de l’ombudsman pour le notariat. Son rôle principal est de protéger le citoyen et d’assurer le bon fonctionnement du notariat. Un site lui est entièrement consacré :www.ombudsnotaire.be. Cela concerne toutes les plaintes d’un tiers à l’encontre d’un notaire dans l’exercice de sa profession. Pour protéger la position du citoyen et optimaliser le fonctionnement du notariat, l’ombudsman a pour mission principale de traiter les plaintes des clients et de formuler des recommandations au niveau individuel et structurel. L’ombudsman est, en outre, qualifié par le SPF Économie.

Les premiers résultats

Durant ses sept premiers mois d’activité, l’ombudsman pour le notariat a traité 660 dossiers. Un quart de ces dossiers se sont avérés recevables et ont dès lors été traités sur le fond. De ce quart, 17% ont été résolus et seuls 9% sont restés sans solution. Les 74 % de dossiers restants ne concernaient pas vraiment une plainte, mais plutôt une demande d’informations ou l’entame d’une procédure disciplinaire. C’est pour cette raison que ces dossiers étaient irrecevables ou que le plaignant a mis fin à la procédure, étant donné que ses attentes n’ont pas été satisfaites par un avis ou une proposition de médiation. » (Extrait deplusmagazine.levif.be du 1/04/2016)

En savoir plus http://plusmagazine.levif.be/droitplusmagazine.levif.be-et-argent/le-mediateur-pour-le-notariat-fait-le-bilan/article-normal-484833.html

Rapport 2015 du médiateur du livre


Visuel Médiateur du livre

« La création du médiateur du livre, en 2014, a permis de faire droit à une demande formulée de longue date par les représentants de la librairie, qui souhaitaient pouvoir porter les litiges qui les opposent aux éditeurs devant une instance de conciliation externe à la filière. Le souvenir d’une première médiation réussie au début des années 1990, sous l’égide du ministère de la Culture, à l’origine d’un premier protocole d’accord sur les usages commerciaux, restait fortement présent dans les esprits. En 2003, un rapport2 avait avancé l’idée de créer dans le secteur du livre une instance semblable à celle existant, depuis 1982, dans le secteur du cinéma, pour régler les conflits entre distributeurs et exploitants. Une proposition de loi3 avait suivi mais sans aboutir. L’idée a été régulièrement reprise dans des rapports au cours de la décennie suivante, mais le projet continuait à susciter de fortes réserves dans le monde de l’édition, considérant que les instances professionnelles existantes parvenaient à satisfaire cette exigence de conciliation et par crainte d’une ingérence des pouvoirs publics dans les relations commerciales de la filière. Il aura fallu les recompositions en profondeur du marché du livre observées dans le courant des années 2000, induites par le développement du numérique, pour que les principaux acteurs de la commercialisation du livre se trouvent finalement convaincus de la nécessité de conforter, par le déploiement de nouvelles formes d’intervention de l’État, les cadres de régulation qui permettaient, depuis plus de trente ans, de préserver les équilibres de la filière et la diversité de la production. (…)

Le présent document répond aux exigences de la loi qui prévoit que le médiateur du livre adresse chaque année un rapport sur ses activités au ministre chargé de la culture. Il est établi pour la période courant du 5 septembre 2014, date de nomination de Mme Laurence Engel, conseillère maître à la Cour des comptes8, au 31 décembre 2015. (Extrait de mediateurdulivre.fr )

En savoir plus sur http://mediateurdulivre.fr/wp-content/uploads/2016/03/RA_MdL_2015_web.pdf

Maroc: la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM) a mis en place une plate-forme de litiges appelée «e-litige»


Une plate-forme «e-litige» est à la disposition de tous: Le saviez-vous ?

« Partant du principe que toute forme de commerce peut être sujette à des litiges et des arnaques, la Fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM) s’est retroussé les manches, en 2012 déjà, pour assurer la meilleure gestion possible au secteur de l’e-commerce

C’est ainsi que dans le but de mieux défendre, de fédérer et de représenter l’ensemble des acteurs du e-commerce et de la vente à distance, la Fédération a mis en place une plate-forme de litiges communément appelée «e-litige» qui gère les différends existant entre les e-commerçants et les e-consommateurs. Une plate-forme aujourd’hui fonctionnelle et qui a très vite trouvé sa place dans le paysage du commerce électronique. Il faut dire que cette plate-forme est coiffée d’un service de médiation, qui garantit et gère la gestion des différends liés à l’Internet et qui existe entre les deux parties d’un litige. Ce service de médiation dispose d’une charte de déontologie, qui garantit le respect des principes d’un commerce conforme à la réglementation en vigueur et qui permet aux différentes parties en litige de remédier et de résoudre à l’amiable leurs démêlés. » (Extrait de aujourdhui.ma du 2/04/2016)

En savoir plus sur http://aujourdhui.ma/economie/une-plate-forme-e-litige-est-a-la-disposition-de-tous-le-saviez-vous

BD : Un médiateur pour le Festival d’Angoulême


« Jacques Renard a été désigné comme médiateur, suite à la demande des éditeurs de BD très remontés après un 43e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême marqué par de nombreuses polémiques.

Le ministère de la Culture et de la Communication à Paris l’avait promis, un médiateur dans la crise entre les éditeurs de bande dessinée et le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême a été nommé. Il s’agit de Jacques Renard qui fut directeur adjoint du cabinet du ministre de la Culture de Jack Lang, directeur général de l’établissement public de la Bibliothèque de France, président du Centre des monuments nationaux et délégué à la culture au PS. Il est l’auteur de « Un pavé dans la culture, l’urgence d’un nouveau souffle de la politique culturelle, la controverse du Monum ». (Extrait de toutenbd.com du 1/04/2016)

En savoir plus sur http://www./actualites/article/un-mediateur-pour-le-festival-d