Canada : « Les avocats « maîtres en solutions » alternatives et participatives. »: une vidéo du Barreau du Québec


« Comme en France, l’accès à la justice est un enjeu important au Québec. Conscient du rôle à jouer par les avocats en ce domaine, le Barreau du Québec a lancé en janvier 2016 une campagne publicitaire, intitulée « maîtres en solutions ». Cette campagne marque le pas d’un changement de culture judiciaire en faisant de l’avocat un« maître en solutions » qui guide et conseille son client dans un processus actif de prévention et de résolution de conflit. » (Extrait de village-justice.com du 27/01/2016)

Bordeaux : une médiation en cours entre l’Ordre des médecins et le docteur Coadou poursuivi pour le non-paiement des cotisations obligatoires


Bernard Coadou, au centre, entouré de Pierre Hurmic, Annie Carraretto, et son comité de soutien (WS/Rue89 Bordeaux)

« J’en espérais pas tant », nous confie Bernard Coadou sous les « on a gagné » de son comité de soutien. Ce mercredi à 14h, le Tribunal d’instance de Bordeaux vient d’annoncer un désistement du Conseil départemental de l’Ordre des médecins de la Gironde de ses demandes et de sa renonciation au bénéfice de l’injonction adressée au médecin le 2 mars 2015 pour paiement des cotisations obligatoires que ce dernier refusait de payer. Ce qui signifie un abandon des poursuites.

Interrogé, l’avocat de l’Ordre, maître Frédéric Biais rappelle qu’il s’agit d’un « désistement d’instance » :

« Nous voulons laisser une chance à la médiation de trouver une solution. Les procédures peuvent reprendre plus tard si aucun accord n’a été trouvé. Dès demain, s’il le faut. »

En effet, le président de l’Ordre de Gironde, Albert Roche, avait déclaré dans le Quotidien du médecin qu’ « à la demande du docteur Coadou », une médiation est en cours. Ce que dément Pierre Hurmic, l’avocat du médecin :

« Cette médiation est à l’initiative de l’Ordre. Le fait qu’il retire les procédures montrent qu’il a quelque chose à se reprocher. » (Extrait de rue89bordeaux.com du 27/01/2016)

Pour en savoir plus : http://rue89bordeaux.com/2016/01/lordre-abandonne-ses-poursuites-contre-bernard-coadou/

Qui est Laurent Grandguillaume, le médiateur chargé de gérer le conflit taxis et VTC ?


Laurent Grandguillaume, député PS.

« Depuis mercredi matin, il encaisse les tapes dans le dos sans trop broncher. « C’est vrai qu’on me souhaite pas mal « bon courage » », souffle Laurent Grandguillaume, quelques heures après avoir endossé le costume d’arbitre, ou de « médiateur »,dans le conflit ultra-tendu entre taxis et VTC, à la demande de Manuel Valls. Le communiqué de Matignon présente le député PS de Côte d’Or comme une « personnalité qualifiée afin de mener la concertation sur l’équilibre économique du secteur individuel de personnes. (..)

Alors que les pneus et les cagettes brûlent sur le périph parisien, et en province, le conciliateur de 38 ans « a bien conscience que (sa) tâche n’est pas facile ». Mais c’est pour ses talents d’écoute et sa force de proposition que le Premier ministre a fait appel à lui. Il y a trois ans, il avait déjà assuré avec succès une première médiation dans le dossier dit des « poussins », qui avait débouché sur l’adoption dans la loi Pinel de mesures maintenant le statut d’auto-entrepreneur.(…)

Membre de la commission des finances, il avait aussi été nommé en juin 2014 coprésident du conseil de simplification pour les entreprises, avec l’entrepreneur Guillaume Poitrinal. Il n’a en revanche pas de travail majeur à son actif dans le dossier des transports, ce que n’a pas échappé à certains représentants syndicaux qui ne comptent même pas échanger avec lui mercredi après-midi à Matignon. » (Extrait de 20minutes.fr du 27/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.20minutes.fr/politique/1774503-20160127-laurent-grandguillaume-mediateur-charge-reconcilier-taxis-vtc

Consommation : Six nouvelles organisations professionnelles rejoignent la Médiation Tourisme et Voyage


AccueilAccueil

« Opérationnelle depuis le 1er janvier 2012, la Médiation Tourisme et Voyage (MTV) aide les consommateurs et les entreprises du secteur touristique à privilégier la résolution extrajudiciaire des litiges d’après-vente liés aux voyages à forfait, aux transports secs de passagers, à l’hébergement, aux loisirs et l’accueil aéroportuaire.

Cette médiation vient d’être rejointe par six nouveaux adhérents : l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH), l’Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air (UNAT), l’Union des Aéroports Français (UAF), le Syndicat National des Espaces de Loisirs, d’Attractions et Culturels (SNELAC), le Groupement des Exploitants Professionnels du Parachutisme (GEPP) et les Casinos de France (CDF). Elle compte désormais un total de 16 adhérents dont les fondateurs : le Seto, le Snav, la Fédération nationale de l’aviation marchande (Fnam) et l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP). » (Extrait de tourhebdo.com du 27/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.tourhebdo.com/actualites/detail/91014/six-nouveaux-adherents-rejoignent-la-mediation-tourisme-et-voyage.html

Application de l’accord de paix au Mali : une nouvelle médiation algérienne


 

Koulouba

« Plus de 6 mois après la signature de l’Accord de paix inter malien, une réunion s’est tenue à Alger, la semaine dernière, pour tenter de dénouer les blocages. Inquiets des attaques terroristes dans la région, les participants ont rappelé l’urgence d’appliquer l’accord de paix.

Durant 4 heures de réunion à huis clos, le protocole avait installé les participants autour d’une longue table. D’un côté, tous les pays de la médiation internationale, de l’autre, tous les acteurs maliens, mouvements armés comme gouvernement. «Le but de ces consultations est de procéder à une évaluation objective de l’état et des perspectives du processus de paix en cours», a déclaré le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra.
Pourtant, selon les textes de Droit international, depuis la signature de l’accord, le 20 juin dernier à Bamako, ce n’est plus le rôle de l’Algérie d’organiser des réunions sur l’accord de paix inter malien.
Cette réunion, qui était prévue depuis la dernière réunion du Comité de suivi en mi-décembre, pousse un participant à s’interroger : «On se demande si Alger veut maintenir son leadership dans le dossier, si elle veut aider son voisin, ou si l’intérêt c’est la sécurité dans le nord du Mali?»  Dans les coulisses, même si on salue l’absence d’affrontements armés entre les mouvements armés du Nord et l’armée malienne, on sait que l’application de l’accord de paix coince. «Le gouvernement malien fait son travail, mais il n’est pas sincère», regrette un observateur. » (Extrait de koulouba.com du 26/01/2016)

Pour en savoir plus : https://koulouba.com/crise-malienne/application-urgente-de-laccord-de-paix-mali-nouveau-role-de-mediation-algerienne

Canada : LA MÉDIATION POUR LA SÉPARATION DU CELEBRE COUPLE JULIE SNYDER ET PIERRE KARL PÉLADEAU


 

« Les deux personnalités se sont pourtant mariées le 15 août dernier, en grande pompe, dans un événement qui avait fait beaucoup de bruit. La nouvelle a été confirmée par le biais d’un communiqué émis par Snyder et Péladeau.

« Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau annoncent, à regret, qu’ils ont décidé de mettre un terme à leur union. Nous sommes conscients que notre vie familiale est publique, nous respectons et comprenons que les médias et le public puissent avoir des questions face à ce que nous vivons. Nous ne pourrons toutefois pas commenter parce que nous entreprendrons un processus de médiation, c’est-à-dire un mode privé de prévention et de règlement des différends afin de trouver des solutions dans le meilleur intérêt de notre famille. Ceci dans le but de mettre toutes les chances de succès en place afin d’assurer l’émergence de la meilleure solution au bénéfice de nos enfants. » » (Extrait de showbizz.net du 26/01/2016)

Pour en savoir plus : http://showbizz.net/2016/01/26/divorce-pour-julie-snyder-et-pierre-karl-peladeau/