Article : « L’obligation de recherche de solutions amiables au conflit : les atouts de la médiation » par Valérie Schegin, juriste et médiatrice


 

« En pratique, la supériorité de la médiation tient essentiellement au fait que le médiateur favorise l’émergence de problématiques et de solutions communes venant des personnes elles-mêmes, sans chercher à résoudre le conflit à leur place ni les forcer à un accord (contrairement à la conciliation).

La médiation n’est donc pas une « solution miracle » : elle n’est efficace que si le conflit est pris à temps, les personnes ayant un intérêt à restaurer un fonctionnement entre elles, en construisant une feuille de route commune, ce qu’il appartient au médiateur de vérifier et de faciliter…  » (Extrait de etre-bien-au-travail.fr du  21/01/23016)

Pour en savoir plus : http://www.etre-bien-au-travail.fr/specialistes-sante-au-travail/articles/l-obligation-de-recherche-de-solutions-amiables-au-conflit-les-atouts-de-la-mediation

Consommation : « Médiation : ne pas rester isolé, penser associations de consommateurs » par Alain Bazot, Président de l’UFC-Que Choisir


 

« Le consommateur devra d’abord s’adresser au professionnel avant d’aller voir le médiateur, ou le juge, qui reste toujours directement accessible. Alors, médiateur ou juge ? Les différences sont importantes : le juge décide, le Médiateur propose. Les parties restent donc libres d’accepter ou pas la proposition. La justice étatique est publique, la médiation confidentielle. Une affaire ne peut pas servir d’exemple pour d’autres. Le principe du contradictoire s’impose au juge, pas au médiateur. Il faut donc une confiance absolue dans celui-ci. Le médiateur n’a pas nécessairement à appliquer le droit. Avant d’accepter, mieux vaut que le consommateur connaisse bien les siens.

Alors dans ces conditions, conseil d’ami, passez voir une association UFC-Que Choisir près de chez vous pour avoir une idée de vos droits, vérifier que vous n’êtes pas seul dans votre situation, effectuer les premières démarches et le cas échéant vous faire accompagner dans la médiation. Car c’est une autre différence notable : à la barre du tribunal une association ne peut pas vous assister, auprès d’un médiateur, si. » (extrait du blog alain-bazot.fr  du 22/01/2016))

Pour en savoir plus : http://www.alain-bazot.fr/

Emploi : Agent / Agente de médiation dans l’espace public (H/F) à Poses (27)


Le poste

Agent de médiation, d’accueil et d’information vos missions : informer et guider le public, aide au stationnement, rappel des consignes de sécurité, détecter les faits anormaux, gestion des conflits, alerter la force de l’ordre, prodiguer les premiers secours et la bobologie, procéder aux tournées des secteurs, assurer le fermeture du site, diffusion d’information relais secteur le midi : machine à vague, location pédal’eau/bateau vous interviendrez sur d’autres missions les jours où il y a peu de fréquentation : espaces verts, intervention de rénovation des bâtiments, missions administratives, (suivant votre profil). permis b obligatoire travail le week-end et jours fériés en roulement d’équipe horaires :13h 21h (variation d’horaires suivant mois de la saison)
Salaire horaire : 10,37€
24h / semaine
Déplacements quotidiens

Le profil

Qualification du poste : Employé non qualifié
Diplôme souhaité Niveau 4 (Bac), domaine Services divers
Diplôme souhaité Niveau 3 (Bac+2), domaine Services divers
Langue : Anglais niveau correct souhaité
Permis B – Véhicule léger souhaité
Connaissance Traitement de texte Utilisation normale

L’entreprise

vous pouvez consulter notre site http://www.troislacs.fr candidature : SMB, rue du souvenir français, 27740 POSES cv, lettre manuscrite, photo (Extrait de ouestfrance-emploi.com du 23/01/2016)

Dieppe : le tribunal de commerce poursuivra en 2016, le travail de médiation et de conciliation.


La rentrée du tribunal de commerce de Dieppe

« En 2015, le tribunal a mis en place un juge chargé de la déontologie et a commencé au cours de l’année des formations continues en lien avec l’École nationale de la magistrature. « 2016 sera une année de poursuite de nos formations et nous nous inscrivons dans la démarche de notre région consulaire avec le déploiement de la conciliation et de la médiation », poursuit le président. » (extrait de paris-normandie du 21/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/4938107/la-rentree-du-tribunal-de-commerce-de-dieppe#.VqP5xirhC70

Organisations de médiation : Association de Médiation et d’Arbitrage des Professionnels de l’Audiovisuel


« En 2001, l’USPA et la Guilde Française des Scénaristes se sont rapprochées afin de dégager des solutions communes aux problèmes rencontrés à l’occasion des collaborations professionnelles entre scénaristes et producteurs de télévision.

De ce rapprochement est née l’AMAPA, Association de Médiation et d’Arbitrage des Professionnels de l’Audiovisuel dont l’objet est de faciliter le règlement des litiges entre auteurs (scénaristes et réalisateurs) et producteurs d’oeuvres de cinéma ou de télévision.

Aujourd’hui, la plupart des organisations représentatives du secteur de l’audiovisuel ont adhéré à l’AMAPA : Groupe 25 Images, Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI), Syndicat Français des Producteurs de Films d’Animation (SPFA), l’Association des Producteurs Indépendants (API) et le Syndicat des Agences de Presse Télévisée (SATEV).
Enfin, l’AMAPA regroupe les trois principales sociétés de perception et de répartition des droits du secteur : la SACD et la SCAM (pour les auteurs de fiction et de documentaire) et la PROCIREP (pour les producteurs). » (Extrait du site)

Pour en savoir plus : http://lamapa.org/qui-sommes-nous/

Le Médiateur de la République du Sénégal, Me Alioune Badara Cissé a été nommé présient de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (AMP-Uemoa)


 

« Le Médiateur de la République du Sénégal, Me Alioune Badara Cissé a remplacé à  la tête de l’AMP-Uemoa son homologue ivoirien Ngolo Coulibaly au terme de la 4e Assemblée générale de l’association tenue à  Dakar du 19 au 22 janvier dernier sur le thème : « Pour l’avènement d’un climat apaisé et durable dans l’espace sous régional, quel rôle pour le Médiateur ? ».

«C’est avec beaucoup de responsabilité que je m?en vais assumer les charges posées sur mes épaules. Ce sera dans la concertation, dans la consultation dans le dialogue que je vais exercer cette mission», a-t-il soutenu lors de la cérémonie de clôture de leur réunion. » (Extrait de sen360.fr du 23/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.sen360.fr/actualite/mediateurs-de-l-039-uemoa-abc-promet-une-gestion-responsable-et-consensuelle-410484.html

Article : Médiation de l’assurance : le nouveau mode d’emploi » par MARIE-CHRISTINE SONKIN


« Quel est le pourcentage de demandes satisfaisant l’assuré ?

Selon le dernier rapport du médiateur de la FFSA, le médiateur rend 70 % d’avis défavorables à l’assuré. Paradoxalement, l’ancien médiateur s’en félicite, « un avis défavorable au requérant est le signe manifeste que sa réclamation a été traitée correctement par l’entreprise en amont de ma saisine », écrit Francis Frizon dans son dernier rapport (2014-2015). Si les conclusions du médiateur ne sont pas en votre faveur, vous conservez le droit de saisir les tribunaux.

L’assureur doit-il suivre l’avis du médiateur ?

Non, mais dans 97 % des cas, les parties se rangent à l’avis du médiateur. « Si la société ne suit pas le médiateur, la direction générale est saisie », précise Philippe Baillot. » (Extrait de lesechos.fr du 22/01/2016)

Pour en savoir plus : http://patrimoine.lesechos.fr/medias/2016/01/22/1194289_mediation-de-lassurance-le-nouveau-mode-demploi-web-tete-021638768113.jpg

 

médiation en ligne (e-mediation) des litiges de la consommation : 9 fédérations françaises professionnelles ont choisi Médicys


 

Centre de médiation à l'amiable des huissiers de Justice

 » Selon une enquête de l’UFC Que Choisir, publiée en décembre dernier, et réalisée auprès de 33 000 consommateurs : 59% des consommateurs rapportent avoir été impliqués dans un litige avec un professionnel au cours de l’année écoulée, Et pour les 30% des personnes interrogées qui ont envisagé une action individuelle en justice à la suite d’un litige, les 4/5èmes d’entre eux ont fini par y renoncer faute de moyens et de temps. Aussi, Médicys, le Centre d’e-médiation et de règlement amiable des litiges des huissiers de justice, propose un service adapté, avec notamment : – pour les professionnels, une e-médiation modulable en fonction de l’intensité du litige (100% en ligne pour les litiges simples, et par visio-conférence ou en face-à-face pour les litiges plus complexes) et une tarification spécifique, -pour les consommateurs, la garantie de pouvoir recourir, par internet ou par courrier postal, à un juriste médiateur, indépendant et impartial, A ce jour, 9 fédérations françaises professionnelles (représentant plus de 60.000 entreprises), comme des sociétés, ont choisi d’adhérer à Médicys pour leurs e-médiations de litiges de la consommation. Il s’agit des organismes suivants : FFB (Fédération française du bâtiment), FNAEM (Fédération française du négoce de l’ameublement et de l’équipement de la maison), UBH (Union de la Bijouterie Horlogerie), FNMJ (fédération nationale des métiers de la jardinerie), FMB (fédération des magasins de bricolage, FPS (Fédération des entreprises du sport), FH (Fédération de l’horlogerie), FJP (fédération française des industries Jouet Puériculture), la FCJPE (La Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant), Bricorama, Les Porteclés de l’immobilier … ».  » (Extrait du communiqué de presse du 14/1/2012 de Médicys)

pour en savoir plus : http://www.huissier-justice.fr/images-contenu/Medicys-DP-web.pdf