Médiation scolaire : 22 élèves médiateurs au collège de Gourette (64)


gourette médiateurs 2016.jpg

« Depuis l’an dernier, le collège Simin Palay s’est inscrit au dispositif de la « médiation par les pairs ». La formation est organisée par l’Aroeven, association d’éducation populaire, et concerne une équipe d’adultes (CPE, infirmière, assistante sociale, enseignants) et un groupe de 22 élèves volontaires. Ces 12 garçons et 10 filles représentent tous les niveaux puisqu’ils sont en 6ème (1), en 5ème (15), en 4ème (4) et en 3ème (2). L’objectif de cette médiation par les pairs est de permettre à 2 élèves, qui ont eu un petit conflit ou différend, d’échanger sur la nature et le déroulement du conflit, en étant encadrés par une équipe de 4 médiateurs élèves et ceci sans l’intervention d’un adulte. La réconciliation n’est pas forcément recherchée, le but essentiel étant de pouvoir donner son ressenti et d’écouter l’autre. Si cela s’avère nécessaire, une punition peut toutefois être posée, après la médiation, par un adulte. Les médiateurs ont déjà mené 3 médiations qui se sont avérées positives pour les élèves qui ont bénéficié de ce dispositif novateur. » (Extrait de lescar.blogs)

Pour en savoir plus : http://lescar.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/

Article : « En cas de litige avec un commerçant, la médiation est-elle vraiment une solution ? » par Marina Torre


Les soldes peuvent être propices à des litiges de la consommation.

« Depuis le 1er janvier, tous les commerçants sont censés indiquer à leurs clients un moyen de faire appel à la médiation en cas de litige. Une manière en principe de la rendre plus accessible. En pratique, le processus en cas de recours à cette forme de résolution des conflits révèle quelques surprises. (…)

Beaucoup d’appelés, peu de reçus

L’an dernier, le médiateur de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad) a reçu plus de 3.000 dossiers, portant principalement sur des problèmes de délais de livraison, de remboursement ou des marchandises non conforme. Seule une trentaine a été traitée. Une très faible proportion qui s’explique par « le recours à notre système d’intermédiation« , explique Laure Baëté, juriste au sein de la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Le service de médiation de la Fédération française de la franchise, qui existe depuis 2012, n’a quand à lui traité qu’une dizaine de dossiers au total depuis son lancement. Christophe Grison, responsable des questions de droits pour cette organisation, indique que

« Des professionnels refusent parfois de participer à la médiation. Dans d’autres cas, le dossier n’est pas recevable. Il ne faut pas oublier que parfois, le consommateur a tort. Les demandes peuvent être abusives. La médiation sert aussi à cela: rappeler ou faire comprendre leurs droits et devoirs aux commerçants, mais aussi expliquer aux consommateurs qu’ils n’ont pas toujours raison. Que s’ils ont signé un devis et que le professionnel a rempli ses obligations, ils ne peuvent plus se rétracter. » (Extrait de latribune.fr du 15/01/2016)

Pour en savoir plus : http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/distribution/en-cas-de-litige-avec-un-commercant-la-mediation-est-elle-vraiment-une-solution-542090.html

Environnement : un médiateur nommé par l’Elysée pour le projet de centre commercial controversé Val Tolosa


 

val tolosa

« Pour rappel, ce projet de centre commercial piloté par Unibail, porte sur 64 000 m2 de surfaces commerciales, 2 000 emplois et 350 millions d’euros d’investissement. Des chiffres qui font rêver les soutiens du projet mais qui pour ses détracteurs, le range au rayon des grands projets inutiles. Le collectif « Non à Val Tolosa » n’a d’ailleurs pas été convié à cette réunion.

Pertinence du projet pour l’État

Suite aux discussions, il a été décidé, sous l’autorité du préfet de Haute-Garonne, de nommer un médiateur sur le sujet. Patrice Vermeulen, conseiller maître honoraire à la Cour des Comptes, a accepté de conduire cette médiation. « Il mettra en place une méthodologie de concertation pour que les discussions démarrent sans attendre », indique la préfecture dans un communiqué. » (Extrait de ctu.cotetoulouse.fr du 14/01/2016)

Pour en savoir plus : http://actu.cotetoulouse.fr/toulouse-centre-commerciel-projet-val-tolosa-mediateur-nomme-par-elysee_27527/