Conférence :Les modes alternatifs de réglement des différends à la faculté de droit de Cergy-Pontoise


La Faculté de droit de Cergy-Pontoise organise deux journées de conférences-débats les 15 et 22 janvier 2016 sur « Les modes alternatifs de règlement des differends » (MARDs).

Deux conférences sont actuellement programmées :

– vendredi 15 janvier 2016 : présentation des méthodes des MARDs

– vendredi 22 janvier 2016 : les perspectives d’application des méthodes du droit collaboratif au droit de l’entreprise (dans le prolongement du dernier colloque organisé par l’association de droit collaboratif).

Participeront à cette conférence notamment des avocats du réseau droit collaboratif :

– la médiation : Mme Dominique Dollois, avocate au barreau de Paris

– le droit participatif : Mme Hélène Moutardier, avocate au barreau de l’Essonne

– le droit collaboratif : Mme France Valay, avocate au barreau de Versailles

Ainsi que Sophie Nadal, Charley Hannoun, Caroline Pelletier et Soraya Amrani-Mekki.

Cette seconde conférence sera plus largement ouverte à tous les avocats du Barreau de Paris et du Val d’Oise.


Inscription,avant le 8 janvier 2016, sur les liens suivants :

lien professionnels : http://www.droitucp.fr/evt/inscription64.html

lien étudiants : http://www.droitucp.fr/evt/inscription65.html

(Extrait du site  gazettedupalais )

 

Conférence de l’archevêque Jacques, Métropolite d’Europe, à la Cour Internationale de Médiation et d’Arbitrage, le 24/11/2015


                      Président Stefan Delekian                  et                    Archevêque Jacques

Dans le cadre du Conseil pour la Paix,le 24 novembre au siège de la Cour à Paris, monseigneur Jacques s’est adressé aux juges internationaux afin de présenter le développement et le mode d’action du Conseil pour la Paix.

« CHARTE DE LA PAIX »

 CONSEIL POUR LA PAIX DES NATIONS

Sous l’Égide de l’Organisation de l’Economie Sociale des Nations (OEN) et de la Cour Internationale de Médiation et d’Arbitrage (CIMEDA), avec l’appui de l’Association Mondiale de Médiarbitrage de Genève (AMM).

Préambule

Les personnes signataires à la présente Charte reconnaissent,

Que la situation sociale, politique, et économique du monde actuel conduit à un détournement du fondement des religions dans les relations internationales contemporaines, ainsi qu’à sa déformation et son instrumentalisation,

Que le Conseil pour la Paix des Nations prend pour base commune la paix comme message résultant de la vie spirituelle inhérente aux religions, ce message étant universel et compréhensible par tous et pour tous (Extrait du site eglises-orthodoxes-canoniques.eu)

Pour en savoir plus : http://www.eglises-orthodoxes-canoniques.eu/2015/12/conference-de-l-archeveque-jacques-a-la-cour-internationale-de-mediation-et-d-arbitrage.html

 

 

Consommation : la Commission paritaire de médiation de la vente directe (CPMVD) a vingt ans.


 

Logo CPMVD

« Créée sous l’impulsion de professionnels du secteur et d’associations de consommateurs, la Commission paritaire de médiation de la vente directe fête ses vingt ans.

À l’occasion de ses vingt ans d’existence, la Commission paritaire de médiation de la vente directe s’est dotée d’un nouveau logo, dans le but de symboliser la parité, la neutralité, l’impartialité et l’indépendance.

Quel rôle ? La CPMVD a pour but de régler à l’amiable et gratuitement des litiges pouvant intervenir entre un consommateur et une entreprise de vente directe. Son taux de réussite oscille entre 80 et 90 %. » (Extrait deventedirectemagazine.fr du 28/12/2015)

Pour en savoir plus : http://ventedirectemagazine.fr/actualites/actualite-vue-par-la-redaction/litiges-la-cpmvd-a-vingt-ans-28122015

Médiation et religion : les évèques prennent en compte l’importance de la médiation pour accompagner les familles déchirées (Rapport final du Synode ordinaire des évèques sur la famille en 2015)


Description de l'image

« L’expérience de l’échec du mariage est toujours douloureuse pour tous. Ce même échec peut d’un autre côté être une occasion de réflexion, de conversion, une occasion de se confier à Dieu : en prenant conscience de ses propres responsabilités, chacun peut retrouver en Dieu confiance et espérance. « Du cœur de la Trinité, du plus profond du mystère de Dieu, jaillit et coule sans cesse le grand fleuve de la miséricorde. Cette source ne sera jamais épuisée pour tous ceux qui s’en approcheront. Chaque fois qu’on en aura besoin, on pourra y accéder, parce que la miséricorde de Dieu est sans fin » (MV, 25) (45). Le pardon face à l’injustice subie n’est pas facile, mais c’est un chemin que la grâce rend possible. D’où la nécessité d’une pastorale de la conversion et de la réconciliation au travers de centres d’écoute et de médiation dédiés à mettre en place dans les diocèses. Il faut quoi qu’il en soit promouvoir la justice envers toutes les parties touchées par l’échec du mariage (époux et enfants). La communauté chrétienne et ses pasteurs ont le devoir de demander aux époux séparés et divorcés de se traiter avec respect et miséricorde, en particulier pour le bien des enfants à qui il ne faut pas causer davantage de souffrances. Les enfants ne sauraient être objets de disputes et il faut rechercher les meilleurs moyens pour leur permettre de dépasser le traumatisme de la scission familiale et grandir de la façon la plus sereine possible. L’Église devra en tout cas toujours mettre en évidence l’injustice qui dérive si souvent des situations de divorce » (Extrait du site mediation-familiale-chretienne.org)

Pour en savoir plus : http://www.mediation-familiale-chretienne.org/actualit%C3%A9—revue-de-presse

Médiateur national de la consommation de la profession d’avocat : appel à candidatures


Médiateur national de la consommation de la profession d'avocat : appel à candidatures

« Quel mode de désignation pour le médiateur national de la consommation de la profession d’avocat ?

Le médiateur national de la consommation de la profession d’avocat sera désigné par l’Assemblée générale des 22 et 23 janvier 2016, sur proposition du bureau du Conseil national des barreaux, conformément à la résolution votée le 11 décembre 2015.

Cette désignation devra ensuite être soumise à la commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation, créée par l’ordonnance n° 2015-103 du 20 août 2015 et compétente pour établir la liste des médiateurs de la consommation qui sera notifiée à la Commission européenne.

Si vous êtes intéressé(e) : Les candidatures peuvent être transmises, accompagnées des documents utiles à leur examen, avant le 14 janvier 2016 :

• Par voie postale : Conseil national des barreaux – 22 rue de Londres – 75009 Paris
• Par voie électronique : secretariatpresidence@cnb.avocat.fr 
(Extrait du site CNB )

 

Syrie : l’Onu espère entamer les pourparlers de paix le 25 janvier


Staffan de Mistura, le médiateur de l'ONU, le 7 décembre à Rome.

« Le médiateur de l’Organisation des Nations unies (ONU), Staffan de Mistura, espère pouvoir réunir à Genève, à partirdu 25 janvier, des représentants du gouvernement et de l’opposition pour des pourparlers de paix en Syrie, a annoncé l’Organisation samedi 26 décembre. Staffan de Mistura a « intensifié ses efforts de médiation » avec « l’intention de lesachever début janvier ».

Il dit « compter dans ce processus sur la totale coopération des parties syriennes concernées », estimant que « les développements sur le terrain ne doivent pas faire dérailler » le processus.« Les Syriens ont assez souffert, leur tragédie a des conséquences dans toute la région et au-delà », ajoute le communiqué de l’ONU » (Extrait de lemonde.fr du 27/12/2015)

Pour en savoir plus : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/12/26/l-onu-espere-demarrer-les-pourparlers-de-paix-syriens-le-25-janvier_4838294_3218.html