Collège Capeyron à Mérignac (33) : Cérémonie de remise des diplômes aux médiateurs élèves


« Entourée des adultes accompagnateurs et de Monsieur Porto, CPE, Madame Berjot, Principal du collège, a remis officiellement, jeudi 1er décembre, les diplômes aux 17 Médiateurs Elèves qui ont suivi la formation interne.

A ce jour, plus d’une dizaine de médiations ont été réalisées, notamment sur les nouveaux créneaux 12h/14h dans la salle entièrement dédiée au projet. » (Extrait du site)

Pour en savoir plus : http://www.collegecapeyron.fr/?p=6230

Conflit à la clinique d’Embats d’Auch (suite) : impasse de la médiation


L'annonce de la direction n'est pas faite pour rassurer les salariés grévistes./Photo DDM, B. D.

« Lundi, la CGT faisait part de «l’ultime proposition» du médiateur «qui devait être soit acceptée soit refusée». Consultés par leurs représentants, les salariés se sont prononcés à bulletins secrets, votant à une large majorité (84 %) pour le plan du médiateur proposant une augmentation salariale de 150 € bruts (116 € net) pour les infirmiers, et de 70 euros brut (54 € net) pour le reste du personnel, plus une prime d’intéressement qui serait déclenchée à partir de 14 000 € de capacité d’autofinancement de la clinique.

Mais la direction n’a pas validé ces propositions du médiateur. Elle s’en explique dans un communiqué transmis hier à la rédaction de «La Dépêche». Avec une annonce choc : constatant «l’impasse de la médiation», la direction indique qu’elle «va devoir envisager la cession». (Extrait de ladepeche.fr du 3/12/2015)

Pour en savoir plus : http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/03/2230302-vers-une-cession-de-la-clinique-faute-d-accord.html

Des agents de médiation attaqués et braqués à Echirolles (38)


Le Village 2, à Échirolles. Archives LE DL / C.A.

« Trois agents de médiation travaillant pour la SDH (Société dauphinoise de l’habitat) se souviendront probablement longtemps du premier jour de l’opération “présence tranquillité” : venus mardi soir dans le secteur de la rue Denis-Papin, au Village 2 d’Echirolles, pour entrer en contact avec les jeunes du quartier, ils ont été reçus à coups de projectiles par une bande d’une quinzaine d’agresseurs, l’un des assaillants les braquant même avec une arme de poing.
Lancée à l’échelle départementale par le bailleur social sur une quinzaine de quartiers sensibles, l’opération “présence tranquillité” a pour but de mettre fin au vandalisme et aux occupations des halls, en liaison avec les forces de l’ordre. Mais il semble que cette initiative soit interprétée par certains habitants comme un casus belli, une intrusion insupportable dans ce qu’ils considèrent comme leur territoire (…) » (Extrait de ledauphine.com du 3/12/2015)

Pour en savoir plus : http://www.ledauphine.com/isere-sud/2015/12/03/des-agents-de-mediation-attaques-et-braques-au-village-2