La pratique africaine de la médiation


« DAKAR – La pratique africaine de la médiation, « riche » et « diversifiée », met à contribution des atouts et des facteurs enracinés dans des siècles de coutumes et de traditions, a indiqué lundi à Dakar le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra.

« La pratique africaine de la médiation, riche et diversifiée, met à contribution des atouts et des facteurs enracinés dans des siècles de coutumes et de traditions qui optimisent l’efficacité des modes pacifiques et diligents de dissipation des tensions, de règlement équitable des contentieux et d’assainissement des situations conflictuelles », a-t-il expliqué dans une allocution prononcée au Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique. » (Extrait de aps.dz du 9/11/2015)

Pour en savoir plus : http://www.aps.dz/monde/31263-la-pratique-africaine-de-la-m%C3%A9diation-met-%C3%A0-contribution-des-atouts-et-des-facteurs-enracin%C3%A9s-lamamra

Burundi : les Etats-Unis tentent de relancer la médiation ougandaise


« Pour ne pas laisser la violence s’installer au Burundi, le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira une nouvelle fois en urgence ce jeudi. Parallèlement sur le terrain, les consultations se multiplient pour arriver à une reprise du dialogue entre partisans et opposants au président Nkurunziza. Ce mercredi 11 novembre, c’est l’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs qui était en visite à Kampala avec comme objectif d’obtenir une reprise rapide d’une médiation ougandaise. » (Extrait de rfi.fr du 12/11/2015)

Pour en savoir plus : http://www.rfi.fr/afrique/20151112-burundi-etats-unis-tentent-relancer-mediation-ougandaise

Québec : Présentation d’un projet de loi portant sur le règlement de certains différends dans le secteur de l’automobile de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean


Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, a présenté aujourd’hui à l’Assemblée nationale du Québec le projet de loi n° 71, Loi portant sur le règlement de certains différends dans le secteur de l’automobile de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Ce conflit perdure depuis 32 mois et, selon nos estimations, plus de 280 000 jours-personnes ont été perdus depuis le début du conflit. Pour les personnes impliquées, c’est une situation difficile. Elles vivent dans l’incertitude au quotidien. Le gouvernement a mis toute l’aide nécessaire à la disposition des parties pour régler ce conflit. Nous faisons face à une situation exceptionnelle, qui réclame aujourd’hui une mesure exceptionnelle. Mon souhait est que nous n’ayons pas à appliquer cette loi. Une entente négociée demeure la meilleure option et ce projet de loi offre cette possibilité », a déclaré le ministre Sam Hamad.

Le projet de loi prévoit une période finale de négociation pour assurer le retour au travail et le renouvellement des conventions collectives. La médiation obligatoire portant sur la date et les modalités de retour au travail serait d’une durée de 20 jours à compter de la date de sanction du projet de loi. À défaut d’une entente, la détermination des modalités de retour au travail serait déférée à l’arbitrage. La médiation obligatoire portant sur le renouvellement des conventions collectives pourrait se poursuivre pendant 30 jours additionnels. À défaut d’un accord à ce chapitre, les conditions de travail seraient déterminées par un arbitre, sur ce qui n’aura pas été l’objet d’une entente et selon les mesures telles que proposées dans le projet de loi. » (Extraite de fil-information.gouv.qc.ca)

Pour en savoir plus : http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&type=1&idArticle=2311126358

Semaine nationale de la médiation familiale : la juge aux affaires familiales du tribunal de Niort lance un programme devant favoriser la médiation après une séparation.


« La médiation familiale c’est l’avenir. Elle doit s’accompagner d’une révolution culturelle. Quand la juge aux affaires familiales (JAF) du tribunal de grande instance de Niort, Anne-Sophie Pawlovski, parle de « son » projet expérimental et innovant en Deux-Sèvres, c’est avec enthousiasme. La jeune magistrate profite de la Semaine nationale de la médiation qui démarre lundi pour communiquer sur un sujet qui concerne désormais un enfant sur deux partout en France : la séparation ou le divorce, puis une nouvelle vie, de toutes les façons subie. » (Extrait de

Pour en savoir plus : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/11/13/Dans-l-interet-de-l-enfant-la-mediation-est-preferee-2530386

Suisse : le conseiller fédéral Burkhalter veut renforcer le rôle de la Suisse dans la médiation de conflits


«La médiation est un potentiel rayon de soleil dans les ténèbres des crises», a affirmé le conseiller fédéral, selon la version écrite de son discours, lors de la conférence annuelle de la Division Sécurité humaine du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «Nous voulons renforcer la bonne position de la Suisse dans ce domaine» et «être à la toute pointe au niveau mondial», a-t-il ajouté.

Et le ministre des affaires étrangères de rappeler le rôle d’hôte et de «facilitateur» joué par la Suisse lors de récentes conférences internationales, comme au cours des négociations sur le nucléaire iranien, entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ou lors des discussions sur la Syrie. Des événements qui ont contribué à affermir la réputation de la Suisse comme médiatrice de choix. » (Extrait de tdg.ch du 12/11/2105)

Pour en savoir plus : http://www.tdg.ch/suisse/Burkhalter-veut-renforcer-le-role-de-la-Suisse/story/13808626

Médiation scolaire : LA RENTREE DE LA MEDIATION AU LYCEE PROFESSIONNEL DES APPRENTIS D’AUTEUIL DE BRETAGNE


« Le service médiation, qui existe depuis 2001 à Apprentis d’Auteuil et également à Saint Michel, a fait sa rentrée. Chaque jeune et chaque adulte peut à tout moment faire appel à l’équipe de médiation pour l’aider à résoudre un conflit entre deux jeunes ou entre un jeune et un adulte. Le but de cette rencontre, encadrée par un médiateur adulte et un médiateur jeune, tous deux formés à la médiation, est de dépasser le rapport de force afin d’améliorer le climat relationnel, en libérant la parole. Dans ce processus l’écoute active et l’empathie sont de rigueur. L’équipe de médiation se compose de 5 adultes sur le lycée (un dans chaque service : vie scolaire (Matthieu MUZZOLIN), village (Johann QUENAULT), bâtiment 3 (Vincent ROSA), bâtiment 1 (Yann LE CRAS), pastorale (Germanus DEMEURANT) et un sur le collège (Bruno RABIN) ; 10 jeunes ont suivi la formation médiation menée par Matthieu (éducateur scolaire), Yann (éducateur) et Johann (animateur sportif et référent du projet médiation sur le site de Saint-Michel à PRIZIAC). Ces jeunes nous suivent et participent activement au développement de cette activité depuis maintenant 3 ans. L’action des médiateurs contribue à l’amélioration du climat relationnel dans notre établissement. » (Exrait du site saintmichel.apprentis-auteuil.org)

Pour en savoir plus : http://saintmichel.apprentis-auteuil.org/apprentis-dauteuil-bretagne-en-mediation/

Les recommandations du médiateur contestées par les grévistes dans le conflit de la clinique du Pont de Chaume à Montauban (82)


« La colère monte à la clinique du Pont de Chaume. Les grévistes qui entament leur 23e jour de mobilisation, ont refusé hier soir, à la préfecture, de négocier avec la direction sur la base des recommandations livrées le jour-même par le médiateur, Pierre Garcia, directeur du travail. «C’est une honte, lance le secrétaire délégué CGT de la clinique, Christophe Couderc. On a attendu une semaine pour ça ! Pour au final des propositions patronales !» Car la plupart des recommandations retenues par le médiateur sont issues des propositions faites par la direction. «Regardez ici la recommandation sur la majoration pour ancienneté des jours de congés annuels, lâche Valérie Galaud, déléguée syndicale CGT, 1 jour supplémentaire à partir de 20 ans d’ancienneté et 2 jours de plus à partir de 30 ans d’ancienneté. C’est exactement la même proposition que la direction !» Et d’un gréviste exaspéré d’enchaîner : «Combien de personnes ont 20 ou 30 ans d’ancienneté à la clinique ? ça représente très peu de monde». «La seule chose qu’on nous a proposée, c’est une prime exceptionnelle de 500 euros brut, indique Christophe Couderc, et rien du tout sur nos conditions de travail.» (Extrait de ladepeche.fr du 13/11/2015)

Pour en savoir plus : http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/13/2216306-rupture-entre-direction-grevistes-pont-chaume.html

Côté direction, les recommandations sont perçues différemment. «Globalement, c’est conforme aux bases qu’on a proposées, explique Gauthier Escartin, directeur de la clinique du Pont de Chaume. Le médiateur a bien cadré ce qu’on voulait. C’est un bon document pour se remettre autour de la table.»

médiateur du maroc : 9387 plaintes reçues en 2014


« Quelque 9837 plaintes, dont 2.078 relevant de l’institution, ont été transmises à l’Institution du Médiateur du Royaume en 2014, soit une hausse de 8,3% comparé à 2013. Dans son rapport d’activité, l’institution note ainsi une progression des affaires à caractère administratif (1319 plaintes), alors que 331 plaintes portent sur des problèmes fonciers, 201 des jugements non exécutés et 136 des affaires financières. Concernant les plaintes administratives, aucun changement notable n’a été noté, la majorité concerne, entre autres, les régularisations de situations financières et administratives des fonctionnaires, l’expropriation pour cause d’utilité publique, les voies de fait, l’inexécution des jugements par les administrations… » (Extrait de leconomiste.com du 12/11/2015)

Pour en savoir plus :http://www.leconomiste.com/flash-infos/institution-du-mediateur-pres-de-10000-plaintes-recues-en-2014