Université du Maine : Un médiateur au service des étudiants et des personnels


« Le médiateur contribue à une meilleure prise en compte des usagers en œuvrant à la réduction des difficultés éprouvées par les étudiants dans leur vie universitaire et des difficultés rencontrées par les personnels de l’université dans leur vie professionnelle. Il reçoit les demandes des étudiants et des personnels de l’université qui, après avoir effectué les démarches appropriées auprès des structures concernées n’ont pas trouvé de solution satisfaisante au problème qu’ils rencontrent. » (Extrait du site univ-lemans.fr)

Pour en savoir plus : http://www.univ-lemans.fr/fr/en_savoir_sur_l_universite/le-mediateur.html

ASSOCIATION NATIONALE DES MÉDIATEURS ALGÉRIENS : La médiation ultime remède contre la violence


Le but recherché est d'éviter que les conflits arrivent jusqu'au procès

« Favoriser le recours à la médiation et la réconciliation, comme voie principale pour le règlement des conflits avant d’arriver au procès, a été l’axe essentiel autour duquel a été ouvert hier à Alger, le deuxième module de formation pour les médiateurs judiciaires. M. Ali Boukhalkhal, président de l’Association nationale des médiateurs judiciaires algériens, considère que ce mode de règlement des conflits apporte énormément d’avantages «il s’agit d’améliorer la pratique de la justice, de diminuer la charge sur les tribunaux et combattre la violence, dans la société» et d’ajouter «c’est un vrai combat que nous menons pour introduire ce principe au niveau des cours, la médiation contribuera considérablement à combattre la violence, puisqu’elle ne génère ni perdant ni gagnant, au contraire, elle réduit à néant le conflit», précise M.Boukhalkhal, qui explique que ce principe est ancré dans notre histoire et traditions mais la pratique demeure considérablement méconnue des citoyens. Pour le président de l’Anmja, le but recherché est d’éviter que les conflits arrivent jusqu’au procès et de permettre par le biais de la médiation de préserver les liens entre les familles classiques ou les familles d’entreprises. Il affirme cependant que pour cela, il faut former un nombre suffisant de médiateurs judiciaires, et les préparer à devenir eux-mêmes des formateurs. » (Extrait de lexpressiondz.com du 3/11/2015)

Pour en savoir plus : http://www.lexpressiondz.com/actualite/228723-la-mediation-ultime-remede-contre-la-violence.html

Guéret (23) : Le tribunal va développer la médiation et plus particulièrement la médiation familiale.


Signature convention mediation familiale - Michèle DELPY

« Le tribunal de Guéret va développer la médiation et plus particulièrement la médiation familiale. Une convention a été signée en ce sens mardi.

Suivant docilement le mot d’ordre de la Garde des Sceaux, le tribunal de Grande Instance de Guéret va développer la médiation et plus particulièrement la médiation familiale. Mais la convention signée mardi après-midi entre le TGI et deux partenaires, l’ADPPJ et Médiation en marche (l’association des avocats du barreau de Guéret), ne fait qu’officialiser une situation de fait, intégrée par les magistrats.

(…) Et un quart du barreau de la Creuse, cinq avocats, est déjà médiateur. La médiation a pris de l’importance et ce dans tous les domaines (pénal, voisinage). « On a même eu sous les auspices de l’ancien procureur de la République une médiation pénale, il est important de développer cette forme de règlement des petits conflits », souligne le bâtonnier, Jean-Louis Rousseau. » (Extrait de lamontagne.fr du 31/10/2015)

Pour en savoir plus : http://www.lamontagne.fr/limousin/2015/10/31/au-tribunal-de-gueret-on-envisage-de-remplacer-certains-proces-par-de-bonnes-discussions_11645593.html

Médiation sociale : des médiateurs pour le cimetière de Roubaix



Une rampe d’accès a été aménagée au carré militaire. L’ancienne, à gauche, est désormais inutile.

« La Ville a passé un nouveau marché d’insertion avec l’association Canal. Cinq agents seront bientôt en permanence au cimetière : trois pour désherber en répondant aux exigences du passage au Zéro phyto, deux autres pour assurer une présence. Deux ans après une première expérience assez courte, la Ville fait donc à nouveau appel à une association d’insertion pour la médiation. Elle change cependant de prestataire : Canal remplace Sécurité emploi service (SES). » (Extrait de lavoixdunord.fr du 3/11/2015)

Pour en savoir plus http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-apres-la-toussaint-la-ville-va-a-nouveau-faire-ia24b58797n3133316