Vidéo : Entretien avec Randy Lowry, President du Straus Institute for Dispute Resolution at Pepperdine (USA)


Mediate.com - Complete information about mediation and mediators

Vidéo de juillet 2010 en anglais à consulter sur :  http://www.mediate.com/articles/CompleteLowry.cfm

Biography

As the President of Lipscomb University in Nashville and as founder and former director of the Straus Institute for Dispute Resolution, Professor Randy Lowry is one of the nation’s leaders in the dispute resolution field. As a professor he provides academic leadership to Pepperdine’s extensive dispute resolution program, and is consulted regularly by other universities regarding their work in that field. He has served as a visiting professor at Vermont Law School, University of New Mexico, University of Idaho, Abilene Christian University, Hamline University (Modena, Italy), City University of Hong Kong, as well as Bond University in Australia. As a teacher he trains more than 4000 lawyers, judges, and managers in more that 25 states and several foreign countries each year. Organizations that have utilized his training include Federal Judicial Center, National Judicial Institute (Canada), Nike, Lexis-Nexis, State Farm Insurance, Chevron, and hundreds of others. He is co-author of three books in dispute resolution. Professor Lowry is also a practitioner of what he teaches, regularly mediating complex cases. Such experiences range from the resolution of multi-million dollar civil cases and public policy disputes in the United States to the resolution of organizational conflict in Nairobi, Kenya. In addition, he regularly consults with public and private sector organizations on the effective management of conflict. Professor Lowry is the co-founder and the first president of the Southern California Mediation Association, and co-founder and board member of the Ventura Center for Dispute Settlement. He was a gubernatorial appointment to the California Dispute Resolution Advisory Council, which established California’s community dispute resolution programs. He served on the Judicial Council’s Task Force on the Quality of Justice, looking at dispute resolution and the courts. Recently he was appointed by the Chief Justice of California to the Blue Ribbon Committee on Arbitration Ethics. He has also held leadership roles in many professional associations, including the American Bar Association’s Torts and Insurance Practice Section. B.A., Pepperdine University, 1974 M.P.A, Pepperdine University, 1977 J.D., Hamline University School of Law, 1981 (Extrait de médiat.com juillet 2010)

Vidéo http://www.mediate.com/articles/CompleteLowry.cfm

Ecole d’été de la justice francophone 2016 : Normativité OHADA et médiation : vers un nouveau paradigme de gestion des différends dans les pays africains francophones


affiche

« L’École d’été de la justice francophone offre à travers cette thématique une occasion aux participants (Mali, Burkina, Cote d’Ivoire, RDC, Cameroun, Tchad, Gabon, Congo, Guinée Conakry, Guinée Équatoriale, Guinée Bissau, Togo, Benin, Comores, Niger, Sénégal, Centrafrique) de réfléchir et d’échanger à partir de l’expérience québécoise sur la diversité des enjeux reliés à la mise en œuvre des modes privés de prévention et de règlement des différends et spécifiquement de la médiation dans les pays africains, de contribuer à poser les jalons de la réforme des systèmes judiciaires internes avec l’inclusion annoncée de la médiation dans la normativité OHADA, et in fine fixer et consolider les bases de la professionnalisation de la médiation et des autres modes privés de prévention et de règlement des différends dans l’espace OHADA.

Les thèmes développés mettent en relief le potentiel transformateur de la médiation dans les rapports entre les acteurs privés, l’État et ses administrés, usagers, partenaires, fournisseurs, et la question de la mise en place des systèmes de gestion des conflits au sein des organisations.

L’École d’été de la justice francophone permettra également aux participants de découvrir l’outil de promotion de l’accessibilité à la justice, qu’est le Laboratoire de Cyberjustice de l’Université de Montréal, lequel a reçu le prix du Mérite Innovation 2015 du Barreau du Québec. » (Extrait de ohada.com du 27/10/2015)

Pour en savoir plus : http://www.ohada.com/actualite/2760/ecole-d-ete-de-la-justice-francophone-2016-sur-le-theme-normativite-ohada-et-mediation-vers-un-nouveau-paradigme-de-gestion-des-differends-dans-les-pays-africains-francophones-27-juin-02-juillet-2016-a-montreal.html

Québec : l’Ombudsman de Montréal se plaint de la lenteur des réponses de la ville aux demandes des administrés


«Les gens se plaignent de plus en plus de la qualité du service dans les arrondissements. Ils vont dire qu’il y a absence de retours d’appels où qu’ils n’arrivent pas à recevoir de l’information», indique Me Johanne Savard en entretien avecLe Journal.

L’an dernier, le bureau de l’ombudsman, qui agit comme protecteur du citoyen à la Ville de Montréal, a recensé 74 plaintes liées à la qualité des services offerts et à des problèmes de communication.

Un chiffre qu’il s’attend à revoir à la hausse d’ici la fin de 2015, en raison du nombre important de plaintes qu’il a déjà reçues cette année.

«Les citoyens s’en plaignent plus, c’est sûr. Les attentes des citoyens ont beaucoup changé au cours des années et ils sont plus exigeants qu’avant. Le nombre de dossiers demeure relativement faible, mais ils ont beaucoup d’impact sur la façon de fonctionner des services», continue Me Savard. »  (extrait de .journaldemontreal.com du 26/10/2015)

Pour en savoir plus : http://www.journaldemontreal.com/2015/10/25/la-ville-est-trop-lente-dit-lombudsman